Bonne grasse matinée ce vendredi 12 mars. Avec Javier, Diego, William et toute la bande, on a poursuivi la soirée karaoke à boire des coups, confortablement assis sur des chaises longues sur le trottoir devant chez Julio. C’est ça qui est cool au Paraguay. Aucun problème d’insécurité, et on peut rester traîner dans la rue toute la nuit sans aucun souci.

La journée commence par un bon asado (barbecue) chez Julio. Premier objectif de l’après-midi: aller dans une ferme pas très loin d’ici histoire de profiter de la piscine, de la nature et des beaux paysages. Mais petit problème: Julio qui pensait pouvoir récupérer une voiture n’en a finalement pas et le projet tombe à l’eau.

paraguay 5180

C’est pas grave… Deuxième objectif de l’après-midi: aller tous ensemble à Belen, à quelque trente bornes d’ici, ville où passe le Tropique du Capricorne, et où on peut se baigner dans le Rio Paraguay. Bien équipés de nos maillots de bain et notre thermos à Tereré, la boisson locale, (voir A boire au Paraguay), on se dirige vers la station de bus. Mais trop tard: le dernier bus était à 2h de l’après-midi… et le projet tombe à l’eau…

paraguay 5185

C’est pas grave… Retour chez Julio en calèche à cheval (un des modes de transports des Paraguayens à Concepcion, pas du tout le genre des calèches pour touristes…), puis brainstorming pour fixer le troisième objectif de l’après-midi: aller au port, prendre une barque pour traverser le Rio Paraguay et aller se baigner sur la plage, de l’autre côté du fleuve.

paraguay 5213

Bien équipés de nos maillots de bain, de notre thermos à Tereré et d’un bateau en plastique, on se dirige vers le port. « Mais on va quand même pas traverser le fleuve dans un bateau en plastique?? » que je m’inquiète auprès de Javier et Julio… « Mais non, t’inquiètes pas, c’est juste pour s’amuser au bord de l’eau… » Bon… Mais arrivés au port, les voilà justement tous les deux qui embarquent à bord de cette très frêle embarcation, destination l’autre rive, à plusieurs centaines de mètres, avec pas mal de courant… « C’est pour aller reconnaître les lieux », expliquent-ils, « voir s’il y une plage de l’autre côté où on peut se baigner »… Et les voilà partis dans leur minuscule esquif, tournoyant au gré des
courants du fleuve, mais progressant finalement petit à petit vers l’autre rive. Nous, on se contente de les attendre tranquillement au port en sirotant du Tereré bien frais sous une chaleur écrasante.

paraguay 5214

Une bonne demi-heure plus tard, voilà nos amis de retour. Résultat des courses: l’eau du fleuve est trop haute et il n’y a pas de plage pour se baigner de l’autre côté… Et voilà notre troisième objectif de l’après-midi qui tombe à l’eau… Enfin pas tant que ça finalement. On n’a qu’à se baigner ici, au port!! Juste deux trois bateaux et quelques barques, l’eau n’est pas sale… Alors allons-y…. C’est l’heure du soleil couchant et ses rayons irradient le port tranquille de Concepcion. On nage avec les Paraguayens qui profitent de cette agréable fin de journée pour se délasser dans la fraîcheur du fleuve, au milieu des barques qui font l’aller-retour entre les deux rives, des chiens qui batifolent dans l’eau…

 

paraguay 5225

Un gros 4*4 toutes baffles hurlantes vient tremper ses roues directement dans le Rio Paraguay. Rapidement suivi par une voiture de sport rouge. C’est l’heure du lavage automatique!! Armés de sceaux et d’éponges, leurs propriétaires s’activent pour nettoyer leurs engins du mieux qu’ils peuvent. Sur fond de reggaeton à plein les volumes. Une spécificité à Concepcion. Quasiment tous les gros 4*4 ou pick-up sont équipés dans leur coffres de baffles gigantesques, et circulent dans la ville avec la musique à fond. Presque toujours du reggaeton, LA musique à la mode en Amérique du Sud, sorte de mix entre hip-hop et reggae avec une pointe de touche latino.

paraguay 5228

Au final, une très belle journée qui s’achève. Pas mal de plans tombés à l’eau, mais d’excellents moments partagés avec « mes nouveaux amis » paraguayens. C’est ça qui est le meilleur en voyage. Peu importe les projets de départ, l’important, ce sont les bons moments partagés avec les rencontres d’un ou de quelques jours.. On finit tous la soirée au night club du coin, la Casa Puerto, sur fond de reggaeton, David Guetta et musiques latinos.

Quelques jours de détente à Concepcion sous les tropiques...
La vie en rose au karaoke de Concepcion

2 commentaires pour “Baignade au port de Concepcion sur fond de reggaeton”

  1. Je vois que tu commences à bien t’y connaître en musique latino? Et alors sais-tu danser le reggaeton? Comme ça, on pourra se faire des soirées latinas quand tu rentres à Paris!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge