L’espace de quelques jours, je quitte le centre-ville de Cape Town pour découvrir la banlieue sud de la ville, à Muizenberg, spot très prisé par les surfeurs. Je vous ai déjà parlé de couchsurfing, ce site internet qui permet d’être logé gratuitement partout dans le monde chez les gens qui se portent volontaires. Bien au-delà de l’intérêt financier, c’est surtout l’occasion de partager le quotidien de la vie des gens du pays. Ces jours-ci, je suis accueillie par Lucile, sa soeur Nina (en photo ci-dessous le jour de l’ouverture de la Coupe du Monde) et leur maman Daggy. Sans oublier, Joshua, le fils de Nina, Kingsley, son compagnon, Maïa, leur chienne boxer, Doio, le chat de la maison… Une vraie famille
d’adoption pour quelques jours avec repas comme à la maison, soirées jeux de société ou karaoke et balades à la plage. Couchsurfing, pour ceux qui sont fâchés avec l’anglais, ça veut dire littéralement « surfer sur un canapé »… l’idée étant qu’on dort souvent sur le canapé dans le salon quand on est accueilli. Et là, question canapé, j’étais servie: une vue panoramique sur l’Océan Atlantique… Difficile de trouver mieux, même dans un hôtel de luxe…

AFS 7572

 

Article suivant

Traveling blues

Article précédent

Afrique du Sud: premiers pas dans la paranoïa de Cape Town

4 commentaires pour “Brèves de dortoir à Cape Town: canapé avec vue…”




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge