visiter-iles-vestmann-islande

La découverte des îles Vestmann a été un de mes coups de cœur lors mon voyage en Islande. C’est un archipel volcanique d’une quinzaine d’îles situé à une dizaine de kilomètres au sud de l’Islande. On y vient pour faire de la randonnée, monter sur un volcan ou voir des macareux, ces drôles d’oiseaux aux grosses pattes oranges qui sont devenus l’emblème de ces îles. J’y ai passé trois jours début août, une belle parenthèse un peu à l’écart des foules de touristes qui sillonnent le sud du pays. Ici encore mieux qu’ailleurs, on réalise à quel point l’Islande est une terre en cours de création. La géographie de cet archipel a été considérablement modifiée au cours des dernières décennies suite à deux éruptions volcaniques majeures et c’est impressionnant de voir ça de près. C’est ici qu’on trouve une des îles les plus récentes sur la planète terre: l’île de Surtsey, apparue en 1963, à la suite d’une éruption sous-marine qui dura quatre ans.

Un drôle de canapé avec vue, installé dans une crique sur les îles Vestmann

Un drôle de canapé avec vue, installé dans une crique sur les îles Vestmann

A voir, à faire sur les îles Vestmann

Vue sur Heimaey depuis le sommet du volcan Eldfell

Vue sur Heimaey depuis le sommet du volcan Eldfell

En 45 minutes de ferry, on accoste sur Heimaey, la plus grande île de Vestmann, et la seule habitée d’ailleurs (4.000 habitants environ). Si vous n’y restez que pour la journée, la meilleure chose à faire c’est de monter au sommet du volcan Eldfell (220m de haut). C’est une balade d’une heure environ depuis le village (2 heures A/R). L’ascension n’est pas difficile, mais il peut y avoir beaucoup de vent. Au sommet, la vue panoramique sur l’île est sublime, mais on peut avoir du mal à tenir debout tellement ça souffle fort. L’éruption de ce volcan, en 1973, a complètement modifié la géographie de l’île, qui s’est agrandie de 20% et a vu plusieurs centaines de maisons enfouies sous les cendres et la lave. Il reste d’ailleurs encore quelques endroits chauds un peu à l’écart du chemin et on peut même y faire griller son pain. Attention tout de même à ne pas trop s’écarter des balisages car le terrain est instable et il peut y avoir des éboulements dans le cratère.

volcan-eldfell-iles-vestmann

Quand on se balade sur la partie est du village, on voit d’ailleurs bien la coulée de lave qui arrive juste derrière les maisons.

iles-vestmann-coulee-lave-maisons

A l’est du port, on peut voir les ruines du fort de Skansinn, épargné par la lave qui s’est arrêtée juste à côté. C’est le seul fort qui ait jamais existé en Islande. Il a été construit au XVIème siècle après l’invasion de île par des pirates qui ont kidnappé des habitants de Vestmann pour les revendre comme esclaves. A côté, on peut voir les ruines de l’ancienne piscine détruite par l’éruption, et la reconstitution d’une église typique de époque de la colonisation de l’Islande (vers l’an 900).

Le fort Skansinn et l'église reconstituée sur les îles Vestmann

Le fort Skansinn et l’église reconstituée sur les îles Vestmann

L’autre activité populaire sur les îles Vestmann, c’est d’observer les macareux (puffins en anglais). On peut les voir de fin mai à mi-août, sur les falaises qui bordent l’île: au nord sur le mont Heimklettur (accès un peu difficile avec des cordes et des échelles), sur les pentes de Herjólfsdalur, au-dessus du camping et du golf, ou bien encore au sud de l’île, à Stórhöfði, où il y a un abri d’où on peut les observer. Pourtant accompagnée d’un habitant de l’île qui connaissait bien les bons endroits et les bons horaires (il faut essayer en fin de journée) je n’en ai pas vu de près, seulement de loin sur des pentes herbeuses ou des falaises difficiles d’accès. C’est un peu la règle du jeu avec les animaux dans la nature: on n’a jamais la garantie d’en voir! J’ai eu beaucoup plus de chance une semaine plus tard à Vik, à l’extrême sud de l’Islande (cf photos ci-dessous).

Des macareux sur les falaises près de Vik en Islande

Des macareux sur les falaises près de Vik en Islande

Si vous avez suffisamment de temps (mieux vaut quand même profiter des balades à l’extérieur) ou s’il pleut, c’est intéressant d’aller faire un tour au musée Eldeimar Volcano (tarif: 2.300 ISK). Il est consacré aux deux éruptions qui ont bouleversé la géographie de l’archipel: celle du volcan Eldfell en 1973 et celle de 1963 qui donna naissance à l’île de Surtsey. On y apprend plein de choses sur comment la vie est arrivée sur cette nouvelle île, avec la colonisation, années après années par la flore et la faune. L’île de Surtsey est classée au Patrimoine mondial par l’Unesco et son accès est réservé aux scientifiques pour préserver la « virginité » des lieux. C’est une sorte de laboratoire grandeur nature sur l’apparition de la vie et un endroit fascinant et très riche d’enseignements pour les scientifiques.

On aperçoit l'île de Surtsey au loin, cachée par les autres îles de l'archipel Vestmann

On aperçoit l’île de Surtsey au loin, cachée par les autres îles de l’archipel Vestmann

Il faut aussi se balader dans le port, plutôt animé car la pêche est la première ressource économique des îles Vestmann. J’ai même pu aller faire un rapide tour de bateau avec un pêcheur qui ramenait sa cargaison du jour.

iles-vestmann-islande-bateau

Visiter les Iles Vestmann: carnet pratique

Y aller: des ferries relient plusieurs fois par jour l’Islande aux Iles Vestmann au départ du port de Landeyjahöfn (traversée 45 minutes). Tarif: 1.300 ISK (aller simple).

Où dormir sur les îles Vestmann:

L’option la plus économique, c’est le camping de Herjólfsdalur (1.300 ISK/personne), bien équipé avec une salle commune chauffée et un espace cuisine. Le cadre est superbe, au coeur d’un cratère, par contre attention, c’est très venté! J’y ai juste passé une nuit avant de déménager ailleurs… Le vent soufflait tellement fort que j’ai cru que ma tente allait se déchirer et j’ai donc à peine dormi.

Une option originale: le Puffin Nest Capsule Hotel. Un hôtel très récent, ouvert depuis fin juillet 2016, (il n’était pas encore tout à fait fini quand j’y suis allée) sur le modèle à la mode des hôtels capsule. C’est un intermédiaire entre une chambre privative et un dortoir, qui permet tout de même d’avoir son intimité et d’être à l’abri du bruit des voisins. Mieux vaut ne pas être claustrophobe toutefois, car une fois la porte refermée, on est dans un petit espace clos. Pour ma part j’y ai très bien dormi, avec l’impression d’être dans un cocon. Par contre, on n’a pas la place d’y ranger ses affaires: il faut laisser son sac-à-dos ou sa valise à l’extérieur.

vestmann-capsule-hotel

Pour réserver dans un autre hôtel, voilà une liste avec les meilleurs tarifs sur les îles Vestmann.

Sinon vous pouvez aussi tenter de trouver un hébergement chez l’habitant grâce à couchsurfing. Le site marche très mal en Islande car il y a très peu de personnes inscrites, mais j’ai réussi à trouver un hôte sur les îles Vestmann, une de mes rares expériences couchsurfing en Islande. J’ai été super bien accueillie dans une famille islandaise et j’en garde un très bon souvenir.

A faire aussi:
C’est sur les îles Vestmann qu’a lieu tous les ans (le premier week-end d’août) le plus gros festival d’Islande. Il a lieu pendant la fête nationale, Verslunarmannahelgi, qui est la fête des commerçants, qui est donc célébrée dans toute l’Islande, mais sur Vestmann encore plus. Beaucoup d’islandais du « continent » viennent sur l’île pour l’occasion. Au programme: musique, feux d’artifice et beaucoup d’alcool! Je préfère vous prévenir, les Islandais ont une très bonne descente! J’aurais beaucoup aimé pouvoir y assister, mais le prix d’entrée (200 euros env pour les 3/4 jours de festival) m’en a dissuadée… Peut-être pour un prochain voyage.

ferry-iles-vestmann

A découvrir lors d'un voyage en Islande: les îles Vestmann, avec randonnées, volcans et macareux

Epinglez-moi sur Pinterest 😉 → → →




Article suivant

Faut-il encore aller en Islande?

Article précédent

Mes conseils pour partir en voyage pas cher

9 commentaires pour “Coup de cœur en Islande pour les îles Vestmann”

  1. Je ne sais pas pourquoi j’ai bloqué sur ta phrase : « Ici encore mieux qu’ailleurs, on réalise à quel point l’Islande est une terre en cours de création. »
    Ne me demande pas pourquoi je la trouve poétique, et vraiment en adéquation avec les photos et ce que tu racontes des îles Vestmann. J’aime beaucoup ton article !




  2. C’est une vrais découverte, c ‘est magnifique et très grand
    La nature y est vraiment présente de plus belle
    Je suis contente d’avoir découvert ce blog
    Au plaisir de vous lire


  3. Ah ! L’Islande fait tellement partie des pays que j’adore ! On s’y sent bien et la nature reprend ses droits !
    Lors de mes deux précédentes escapades islandaises, je n’ai pas eu l’occasion de mettre les pieds sur les îles Vestmann et je dois avouer que ton article donne envie d’y faire un tour. Tes photos sont très belles au passage. Merci pour cette parenthèse islandaise qui fait du bien !
    Hâte d’en lire plus sur ton blog !
    David Road Tripper Articles récents..Laissez-vous envoûter par une source chaude islandaise !My Profile


  4. Julie

    Répondre

    Encore un article parlant de l’Islande ! C’est décidé, je visiterai les îles Vestmann l’année prochaine !




  5. Daniel LEMAIRE

    Répondre

    Merci pour ces renseignements et pour les superbes photos. mon épouse et moi avons prévu de passer 2 jours sur l’île. Pouvez-vous me dire s’il y a un avantage à passer notre véhicule de location sur le ferry ou s’il est facile d’y circuler à pied (distances) ou s’il y a des petits transports collectifs ? lemaire.51@wanadoo.fr encore merci.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge