De Cologne à Berlin: premières galères de stop

 

Après deux belles journées à Cologne, nous poursuivons notre route à travers l’Europe de l’Est en direction de Berlin. 580 kilomètres à enquiller. Confiantes, après la facilité déconcertante de notre première étape (Paris-Cologne), on traîne toute la matinée. Emily retourne voir une troisième fois (si si) la cathédrale… Résultat des courses, on décolle vers 13h. Nos couchsurfeurs nous ont indiqué où aller pour se poster à l’entrée de l’autoroute vers Berlin. C’est le plus important pour faire de l’auto-stop. Démarrer au bon endroit. D’autant plus crucial quand on veut sortir d’une très grande ville avec plein d’autoroutes, d’échangeurs, un périphérique/ ring… Si on se poste à l’entrée de la mauvaise autoroute, ça peut devenir une galère pas possible pour réussir à récupérer la bonne direction. Et c’est ce qui s’est passé…

Après quelques stations de tram, nous voilà à l’endroit indiqué. L’air perplexe devant un panneau d’autoroute « Achen »… Mais c’est pas la direction de Berlin…??? Et pour corser les choses un peu plus, la pluie commence à tomber. Putain, c’est notre deuxième jour de stop et nous voilà déjà obligées de sortir les K-Way. Ne sachant pas où aller d’autre, on se poste tout de même sur le bord de la route avec notre grosse pancarte Berlin. Mais sans grand succès. On change plusieurs fois d’endroit, essayant différentes bretelles d’accès, s’abritant tantôt sous un pont, tantôt sous le feuillage des arbres. Heureusement, la pluie n’est pas très féroce, mais deux heures plus tard, on est toujours scotchées au même endroit. Aucune voiture ne s’arrête. 16h de l’après-midi, et la perspective des 600 kilomètres restant encore à parcourir commence à nous inquiéter un peu. Aucune envie de faire du stop en pleine nuit, alors il va bien falloir réussir à quitter enfin Cologne. On abandonne la pancarte Berlin qui décourage sûrement les voitures de nous prendre vu qu’à cet endroit il y a peu de chances qu’elles aillent dans cette direction. Le pouce tendu sur le bord de la route et ouf, un véhicule finit par s’arrêter sur le bas côté. Tiens, c’est une femme au volant!! Pas courant en stop, d’habitude ce sont toujours des hommes qui s’arrêtent. Elle ne va pas dans la direction de Berlin, mais sympa, elle accepte de faire un détour pour nous déposer à un carrefour où on sera mieux placées.

10 minutes plus tard et nous voilà à nouveau sur le bord de la route pouce levé à attendre qu’un autre automobiliste veuille bien s’arrêter. On n’est toujours pas dans la direction de Berlin, donc c’est toujours la galère… Une deuxième voiture plus tard, et nous voilà enfin sur la bretelle d’accès pour l’autoroute de Berlin. Ouf!! Il est 18h et on est toujours à Cologne, mais au moins dans la bonne direction.

P1390968

Après les choses seront beaucoup plus faciles. Une voiture nous conduit jusqu’à Dortmund et nous dépose sur une méga aire d’autoroute-station-essence-restaus. L’endroit idéal pour remplir nos estomacs affamés et surtout trouver un véhicule pour nous emmener à Berlin. Il nous reste encore 500 bornes à faire et il est 20h… Après une après-midi désastreuse (plus de quatre heures pour réussir à sortir de Cologne!!), la chance finit par tourner. Je repère deux mecs bien habillés genre jeunes cadres dynamiques, prêts à embarquer à bord d’une petite berline noire. On va à leur rencontre et bingo!! Ils vont à Berlin et acceptent de nous emmener. Enfin la fin de la galère. On passe de plus une soirée bien sympathique en voiture avec Jean-Louis et Alex, collègues de travail, qui rentrent d’une réunion de boulot. Ils nous déposent à Berlin à 1h du mat… Reste plus qu’à prendre le bus de nuit pour rallier l’appart qu’un de mes amis nous prête pour quelques jours… Ouf… On se voyait déjà dormir sur une aire d’autoroute en galère quelque part, mais finalement nous voilà à bon port dans un super duplex tout confort… Une bonne nuit et nos galères de stop de la journée seront vite oubliées… Wir sind Berlinerinnen!!

 

À propos de Sarah

Journaliste et blogueuse globetrotteuse, Sarah voyage dans le monde entier et partage ses récits, conseils, et bons plans sur son blog voyage. Elle échange aussi son sourire contre des billets gratuits pour des concerts de rock ou des matchs de foot... Rejoignez-la sur son profil Google+
Ce contenu a été publié dans Allemagne, Paris-Moscou en auto-stop, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à De Cologne à Berlin: premières galères de stop

  1. Rabby dit :

    Hey !
    C’est toujours un plaisir de lire tes aventures… Je les attends comme on guette la suite d’un roman qui nous a plus…

    A bientôt pour la suite ;-)

  2. Georges dit :

    Super les filles ! Continuez ! Et Sarah : la suite, la suite :-)

  3. Laurence dit :

    Encore bravo ! à très vite le suite de votre périple ! bises !

  4. evertkhorus dit :

    Ouf ça aurait pu terminer en une plus grande galère en effet! Tu connais déjà Berlin sinon? Moi j’adore cette vile! Enjoy!

    • Sarah dit :

      oui, j’etais deja venue a berlin, mais c’etait pour le boulot, alors pas beaucoup de temps pour visiter… mais cette fois, j’ai adore!! berlin est vraiment une ville geniale…

  5. evertkhorus dit :

    Tant mieux alors, contente que ça te plaise!

  6. Ping : Parenthèse à Hong Kong | Le blog de Sarah

  7. Merci pour ces instants de voyage. Cela doit être vraiment passionnant de voyager en Europe en faisant de l’autostop, superbe idée!
    Visiter Istanbul Articles récents..Mots turcs utiles à IstanbulMy Profile

  8. Ping : Tallinn Moscou en auto-stop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge