Réveil ce matin au doux tangage du bateau. L’Antarctic Dream a fait son entrée dans la nuit dans le passage de Drake (pas très loin du Cap Horn), connu pour ses mers agitées et de nombreux naufrages… Mais pour l’instant, ça ne secoue pas beaucoup. Juste un léger roulis qui fait marcher de travers dans les coursives et manque de renverser le café du petit-déjeuner.

A vrai dire, je suis impatiente de voir à quoi ressemble une mer démontée. Les vagues qui submergent le bateau, le fracas de l’eau contre la coque, le valdinguage des affaires mal rangées… Ne souffrant pas du mal de mer, enfin pour l’instant, j’ai envie d’un peu de sport et d’animation… Avoir la chance de voir ce que c’est qu’une vraie tempête!! Bon, c’est sûr, mon avis n’est pas trop partagé par mes compagnons de traversée qui pour la plupart ont déjà pris leur cachet anti mal de mer et font parfois grise-mine au gré des soubresauts du bateau.

Pour ma part, je me sens en fait super bien sur un bateau. Une sensation vraiment nouvelle et que je découvre avec bonheur. J’ai l’impression d’être sur une sorte d’animal vivant et j’adore me laisser porter par ce mouvement. C’est d’ailleurs peut-être le secret pour ne pas avoir le mal de mer. Faire communion avec les vagues et accompagner le mouvement pour ne faire qu’un avec le bateau. Et pour s’endormir, quel plaisir d’être bercée par la houle.

Une traversée du passage de Drake très calme

Les deux jours de traversée vers l’Antarctique s’écoulent paisiblement, rythmés par les appels petit-déjeuner, déjeuner, dîner… Ding Dang Dong…. « Dear passengers, diner is being served in the dining room »… J’ai l’impression de passer mon temps à manger sur ce bateau.

Antarctique 3067

Il y a aussi les conférences de présentation sur l’Antarctique, ses animaux, ses explorateurs… L’occasion de s’instruire un peu sur ce vaste continent complètement méconnu. Toujours mal dessiné sur les cartes du monde, c’est en fait un espace vierge immense, plus grand que l’Europe, avec des chaînes de montagne, des vallées, des volcans, le tout dissimulé sous les glaces. Un continent, mais sans pays, régit par un traité signé en 1959, et qui fait de ce lieu à part « une réserve naturelle consacrée à la paix et à la science ». Toute activité militaire ou à des fins économiques (mis à part un peu de tourisme) y est interdite. Ses seuls « habitants » sont les équipes scientifiques, avec environ une soixantaine de bases réparties sur le territoire. Sur les dix jours de voyage, on en passera six en fait sur le continent. Juste l’occasion d’effleurer le bout de la péninsule d’Antarctique.

Sans oublier bien sûr les soirées arrosées en compagnie de Mark et Leon, très sympas et bons fétards, avec mon nouveau meilleur ami à bord, Hugo, qui n’est autre que le barman… C’est important de « bien choisir » ses amis quand on a dix jours de bateau devant soi… Pas beaucoup de jeunes à bord, mais au moins j’ai trouvé de bons compagnons de traversée.

Antarctique 2064

Et le 30 décembre en fin d’après-midi: iceberg droit devant!! C’est l’excitation générale et tout le monde se retrouve sur le pont pour mitrailler l’événement. Albatros et pétrels voltigent tout autour du bateau et on aperçoit également nos premières baleines. Si proches de nous qu’on entend le souffle de l’air quand elles remontent respirer à la surface. Le spectacle incroyable commence. Demain on arrive en Antarctique!!

Antarctique 2043

Article suivant

J'ai marché sur l'Antarctique !!!

Article précédent

Lost in translation sur la route de l'Antarctique

12 commentaires pour “En route pour l’Antarctique: traversée du passage de Drake”

  1. Trop bien, alors là on rentre dans le vif du sujet: iceberg et baleines!! En tout cas, tu as vraiment le pied marin, c’est impressionnant, moi non plus je ne serais pas trop de ton avis, quand je pense que j’avais le mal de mer en croisière Costa sur la Méditerranée!!
    Sinon je vois que tu as très bien choisi tous tes amis!! Alors boissons gratuites comme à Koh Phanghan??


    • Sarah

      Répondre

      vachement plus qu’à koh phanghan!!! j’ai eu droit à vin, cocktail et champagne gratos pendant tout le voyage!!!


  2. Félicitations trop bien, bon ca ne rattrape pas le prix du voyage quand même, mais au moins, ça fait toujours moins de dépenses et ça fait un truc dans le concept!


    • Sarah

      Répondre

      et l’avantage, c’est que complètement bourrée sur un bateau ça se voit moins vu que tout le monde marche de travers…



  3. Bonjour
    Avec intêret je découvre votre site; Je vois qu’il est prévu que
    vous alliez à l’île de la Déception. Essayez d’obtenir du capitaine un
    débarquement à Baily Head – C’est FABULEUX-J’ y étais le
    18 décembre dernier et c’est le plus extraordinaire des
    landings avec des jugulaires par milliers (Chinstraps highway)
    Et il y du vert (à cause de la chaleur du volcan)
    Débarquement direct sur la plage est certes parfois un peu
    mouvementé -!
    C’est à la droite des colonnes de Neptune.On n’indique pas volontiers
    ce site- car très peu de bateaux y vont-.
    Essayez, cela vaut vraiment + que tous les autres sites classiques.
    J’espère y retourner vers le 25 janvier à bord du FRAM
    Cordialement
    Jo de Bruxelles-Belgique


    • Sarah

      Répondre

      bonjour,
      merci beaucoup pour votre conseil, mais je suis actuellement déjà revenue à ushuaia et publie mes post de blog à posteriori car je n’avais pas internet sur le bateau. et malheureusement, le jour où nous étions à deception island, les conditions météo étaient désastreuses avec de la neige et beucoup de vent et nous n’avons pas pu rester longtemps à terre. nous avons débarqué à pendulum cove, également juste après les colonnes de Neptune, mais nous avons du retourner à bord plus vite que prévu. quelle chance en tout cas de pouvoir y retourner fin janvier!! profitez bien!!


  4. Laurence

    Répondre

    Super, génial! Merci encore pour les commentaires, les photos, on s’y croirait! Quand je vois l’iceberg en toile de fond et le ciel bleu sur la photo, je me dis que mes qq cms de neige lyonnais font grise mine! sourire! bises et encore bravo! Laurence


    • Sarah

      Répondre

      merci laurence… et encore, pour les icebergs, celui-là, c’était juste le premier, et un des moins beaux… tu verras, la suite des photos, ça n’a rien à voir!!! bon courage sous la neige lyonnaise et bonne année!!



  5. Marina

    Répondre

    Salut Sarah, finalement je ne sais pas si tu es venue hier à 20.00 voir la comparsa de la Melaza a Montevideo. En fait, tout n’a commencé qu’à 20.30-21.00, et je ne savais comment te joindre. Bref, j’espère que ton voyage au Brésil s’annonce bien, j’imagine que oui. A bientôt, Marina


    • Sarah

      Répondre

      coucou Marina,
      desolee, j’avais pas pu passer. j’ai un peu galere pour acheter mon ticket de bus pour florianopolis, et pour couronner le tout, me suis trompee de bus en rentrant et me suis fait completement rincee par la pluie… je viens d’arriver a Rio. j’attends avec impatience de decouvrir le carnaval… bises


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge