On sympathise avec les supporters islandais avant le match devant le Stade de France

On sympathise avec les supporters islandais avant le match devant le Stade de France

Dans mon parcours de voyageuse, j’ai souvent profité du foot pour faire de grands voyages, comme la traversée de l’Afrique du Sud pendant la Coupe du Monde 2010, ou celle du Brésil lors du Mondial 2014. Inutile donc de dire que j’attendais avec impatience cet Euro 2016 en France, pour en profiter dans mon pays. Que l’on aime le foot ou pas, ces grands événements sont de formidables occasions de fêtes et de rencontres inter-culturelles; aucun autre sport dans le monde ne suscite une telle adhésion populaire. Tout passionné de voyage devrait se laisser gagner par la fièvre du ballon rond car c’est un sport qui fait voyager!

De ce côté-là, on peut dire que l’Euro a été un franc succès, malgré quelques hooligans qui ont tenté de gâcher l’événement à Marseille au début de la compétition. Des centaines de milliers de supporters européens ont débarqué en France pour encourager leurs équipes, découvrir notre pays et faire la fête. A Paris, avec mon amie Emily, nous sommes sorties presque tous les soirs dans les bars et dans la fan-zone pour voir les matchs, profiter de l’ambiance et rencontrer des étrangers (A lire: où fêter l’Euro 2016 à Paris). On retiendra bien sûr le formidable enthousiasme des Irlandais, que ce soit de la République d’Irlande ou d’Irlande du Nord, qui ont mérité de remporter la Coupe d’Europe des supporters les plus sympathiques (mention aussi pour les Suisses et les Gallois…). L’autre belle surprise de cet Euro, c’est la fantastique aventure de l’équipe d’Islande. Ce tout petit pays de 330.000 habitants, qui disputait sa première compétition internationale de football avec l’Euro, a réussi l’exploit d’atteindre les quarts de finale! Au total, ce sont 30.000 Islandais qui sont venus en France pour supporter leur équipe, soit tout de même 10% de la population… Déjà qu’il n’y a pas grand-monde en Islande, alors là, le pays s’est vidé encore plus!

Après une très belle 2e place en phase de poule (matchs nuls contre le Portugal et la Hongrie et victoire contre l’Autriche), l’Islande a vraiment fait sensation en battant l’Angleterre en 8e de finale. A partir de ce moment-là, l’aventure islandaise endosse l’étoffe d’une grande saga nordique, offrant la belle image d’un pays enthousiaste et passionné, tout entier uni derrière son équipe.

La fête avec les supporters islandais à la veille du match au bar O'Sullivan's à Pigalle

La fête avec les supporters islandais à la veille du match au bar O’Sullivan’s à Pigalle

Le quart de finale entre l’Islande et la France au Stade de France a été un des plus beaux moments de la compétition. La fête a d’ailleurs commencé dès la veille du match avec l’arrivée à Paris de milliers d’Islandais. Les Vikings, comme on les surnomme, avaient élu Pigalle comme quartier de prédilection, et c’est aux pieds du Moulin Rouge, au pub O’Sullivan’s qu’il fallait sortir pour les rencontrer. L’espace d’une soirée, on s’est cru en Islande tellement ils étaient nombreux! Leur fameux cri de ralliement « Hu » avec les clappements de main a rythmé toute la soirée et c’est un DJ islandais qui a mixé les platines. Un supporter islandais, ravi, me confiait d’ailleurs avec surprise « n’avoir jamais vu autant de monde de sa vie! »

Le match dans les tribunes: clapping des supporters islandais contre drapeaux français

Le match dans les tribunes: clapping des supporters islandais contre drapeaux français

Pour le match, pour une fois avec Emily, nous n’avons pas eu besoin de sortir notre pancarte « Cherche un billet gratuit en échange d’un sourire » (qu’on a utilisée avec succès pour le match d’ouverture France-Roumanie et le 8e de finale Espagne-Italie), puisque nous avons eu la chance d’être invitées par AccorHotels, partenaire officiel de l’équipe de France. Le Stade de France était tout entier recouvert de bleu puisque c’est la couleur à la fois de la France et de l’Islande. Pareil pour le rouge et blanc d’ailleurs… On pouvait presque échanger nos accessoires et les Islandaises avaient les mêmes guirlandes bleu-blanc-rouge que nous autour du cou. Sur la tête, par contre, c’était plutôt cornes de vikings contre masques de poulet. L’ambiance a en tout cas été au rendez-vous, le public français reprenant à son compte le « clapping » islandais pour faire plus de bruit que l’adversaire.

Le match des beaux mecs sur le terrain: Antoine Griezman pour les Bleus et Birkir Bjarnason pour les Islandais. Photo Travel and Film

Le match des beaux mecs sur le terrain: Antoine Griezman et Birkir Bjarnason. Photo Travel and Film

Pour ma part, j’étais ravie de voir au plus près mes deux joueurs de foot préférés du moment: Antoine Griezman pour les Bleus et Birkir Bjarnason pour les Islandais (parmi les plus beaux joueurs de foot de l’Euro). Très belle victoire en tout cas pour l’équipe de France avec un score de 5 buts à 2 pour l’Islande. Jusqu’au bout, malgré leur défaite, les Islandais sont restés unis derrière leur équipe qui a porté haut les couleurs de leur pays. Après la coup de sifflet, la fête s’est poursuivie dans les bars aux pieds du Stade de France, notamment la 3e Mi-Temps où nous avons passé une bonne partie de la nuit avec des supporters français, islandais et de plein d’autres pays.

La fête avec les supporters islandais après le match

La fête avec les supporters islandais après le match

L’aventure sportive est terminée à ce stade pour l’Islande, dont les joueurs ont été accueillis en héros lors de leur retour, mais l’engouement qu’ils ont montré est une fantastique publicité touristique pour le pays qui voit les demandes de renseignement et les réservations fortement augmenter. Le comparateur de billets d’avion Idealo par exemple, a ainsi vu ses recherches de vols vers l’Islande augmenter de 55% par rapport à la même période l’année dernière, avec même un pic à 656% le 3 juillet, jour du quart de finale (toutes les infos à lire sur l’étude)! Moi-même, depuis fin juin, j’observe un vrai buzz sur mon article sur mes conseils pour visiter l’Islande qui est devenu le plus lu sur mon blog!

etude-euro-boom-islande

J’ai d’ailleurs moi aussi succombé à la « fièvre Viking », puisque je retourne à nouveau, et ce pour la troisième fois, en Islande cet été. J’ai envie de davantage rencontrer les Islandais que lors de mes voyages précédents qui étaient très axés « nature », de découvrir les fjords du Nord-Ouest, de passer du temps à Reykjyavik pour mieux connaître la capitale islandaise, d’aller voir les baleines dans le nord à Husavik, et, pourquoi pas… voir un match de foot 😉

Voyage en Islande en novembre 2015

Voyage en Islande en novembre 2015

Carnet pratique:

  • Si vous avez besoin d’un hôtel pour assister à un match au Stade de France, vous pouvez dormir au Novotel Suites, situé juste devant. C’est bien pratique pour pouvoir faire la fête jusqu’au bout de la nuit dans les bars aux pieds du Stade comme la 3e Mi-Temps.
  • Pour organiser un voyage en Islande, je vous invite à lire mon article sur Tous mes conseils pour préparer un voyage en Islande.
Profiter des bords de Marne à Joinville-le-Pont
3 activités bien-être à découvrir en Inde: méditation, yoga et ayurvéda

4 commentaires pour “Quand le foot fait voyager avec l’aventure de l’Islande à l’Euro”

  1. MICHELLE

    Répondre

    Bonsoir, c’est ma toute nouvelle apparition sur le blog
    Merci pour ton travail de recherche, ton article est très complet et enrichissant
    Dommage pour le foot et triste pour ce qui se passe à notre France





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge