Tout juste débarquée du Cacique, je poursuis ma route avec Stuart, Anglais et Sandra, Suisse, rencontrés sur le bateau. Installation rapide à l’hôtel Centro, un bon barbecue en terrasse. On traîne un peu dans les rues de Concepcion, mais c’est un peu mort et on rentre se coucher. Minuit et on est déjà au dodo… Dring dring… Dring dring… C’est le téléphone de la chambre d’hôtel qui sonne.. Dring dring… Mais qui peut bien vouloir nous appeler ici ??… Déjà presque endormi, Stuart se lève pour répondre. « Hola… » A moitié endormie aussi, je ne comprends pas trop ce qu’il raconte, mais à priori il parle à des gens qu’on connait. Mais pourtant, personne ne sait qu’on est ici… En fait, ce sont les trois paraguayens qu’on a rencontrés sur le bateau. Ils sont au karaoke qui est juste à côté de l’hôtel et comme il n’y a que trois hôtels à Concepcion, ils se sont dits qu’on était peut-être là et ont donc demandé à la réception si par hasard il y avait une Française, un Anglais et une Suisse… Et bingo, on est bien là…

On se rhabille rapidos et hop, nous voilà tous au karaoke. Une vraie institution dans la plupart des pays d’Amérique latine. Les Sud-Américains adorent le karaoke!! Moi c’est moyennement mon truc, mais c’est souvent l’occasion de passer des soirées rigolotes et conviviales… Et en plus une manière originale d’améliorer mon espagnol… « Me enamore de ti… Eres lo que yo mas quiero… Eres mi rayo de luz… » C’est un vocabulaire un peu particulier, mais qui peut toujours servir, on sait jamais… 95% (au moins!) des chansons passées au karaoke sont des chansons d’amour…

Une quinzaine de personnes dans le karaoke, pas plus, mais tout le monde s’arrache le micro pour pouvoir chanter un maximum de chansons. Nos nouvaux amis paraguayens, Javier, Diego et William, rencontrés sur le bateau, et Julio, leur ami de Concepcion, insistent pour qu’on chante nous aussi. Peu enthousiastes, avec Stuart et Sandra on n’en finit pas de feuilleter le catalogue (énorme!!) des chansons à dispositions… Un, Dos, Tres de Ricky Martin ? Whenever, wherever de Shakira ? Difficile de se décider… Quasiment tout le catalogue est en espagnol, et pas évident de chanter une chanson qu’on ne connait pas dans une langue qu’on ne connait pas… On est toujours en pleine réflexion, et voilà que je vois apparaître sur l’écran du karaoke le titre de la prochaine chanson: « La vie en rose »… Oulalalala… Ca sent gros comme une maison le piège tendu exprès pour moi… A mes côtés, tout sourire, Javier, me tend le micro… « C’est à toi de chanter (il parle français…) ». Bon, ben je crois que j’ai pas trop le choix… Mais, c’est bizarre, je reconnais pas les premières mesures de la chanson d’Edith Piaf… Et voilà en plus les paroles qui commencent à défiler en espagnol… Mon dieu… C’est la version en espagnol du remixe de Grace Jones… Rien à voir avec notre Edith nationale… Mais bon, rien à faire, je suis coincée. Et massacre allègrement les oreilles de mon auditoire…

Tout ça ne m’empêchera pas d’enchaîner avec fougue, en duo cette fois-ci avec mes amis paraguayens, sur le tube du chanteur argentin Coti « Nada fue un error », ou du groupe Soda Stereo, argentin également, « Persiana Americana »… A maîtriser absolument si vous tentez l’expérience d’une soirée karaoké en Amérique du Sud.

Allez, tous avec moi sur « Nada fue un error » (ma préférée…)

« Tengo una mala noticia
no fue de casualidad
yo quería que nos pasara… y tu, y tu
lo dejaste pasar

No quiero que me perdones
y no me pidas perdón
no me niegues que me buscaste
nada nada de esto
nada de esto fue un error ohohoh…
nada fue un error
nada de esto fue un error ohohoho…

Los errores no se eligen
para bien o para mal
no fallé cuando viniste… y tu, y tu
no quisiste fallar

Aprendí la diferencia entre y juego y el azar
quien te mira y quien se entrega
nada nada de esto
nada de esto fue un error ohohooho
nada fue un error
nada de esto fue un error ohohooh…..

nada fue un error…. ohohooohoho

Et pour le plaisir, une petite version Youtube… J’adore…. Et pour les hispanophones, je vous laisse apprécier la touche so sexy de l’accent argentin du chanteur…

Baignade au port de Concepcion sur fond de reggaeton
A boire au Paraguay: un tereré bien glacé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge