Le State department Store à Oulan Bator, temple du shopping de la capitale mongole

Oulan-Bator! La capitale de la très sauvage Mongolie. Une ville à l’image du pays: déstructurée, anarchique et improbable, à des siècles lumières des capitales branchées du shopping mondial comme Bangkok, Londres ou Dubaï. Et pourtant… J’ai pris beaucoup de plaisir à faire du shopping à UB (prononcer « Youbee »… Oulan-Bator pour les intimes…). C’est sûr qu’il ne faut pas prévoir d’y refaire sa garde-robe pour l’automne-hiver, mais c’est une expérience riche de surprises et de découvertes! Entre Russie et Chine, j’étais de passage dans la capitale mongole avec mon amie Emily pour quelques jours. Petit résumé de nos trouvailles…

Shopping de luxe à Oulan-Bator: le State Departement Store

Premier passage obligé: le State Departement Store, une institution à Oulan-Bator… depuis 1921. La date d’ouverture est écrite en bien gros sur la façade pour renforcer l’importance du lieu. C’est l’équivalent des Galeries Lafayettes. Pas de coupole grandiose comme dans le temple du shopping du bd Haussman, mais des escalators dorés en enfilade panoramique et des ascenseurs suspendus. Un drôle de contraste avec les avenues sales et poussiéreuses de l’extérieur. Le rez-de-chaussée est assez animé, avec les stands beauté, bijoux et accessoires. Pas beaucoup de grandes marques européennes. Ici, les incontournables, c’est Olay (américain) ou Mamonde (coréen).
Par contre, dans les étages, la foule s’éclaircit subitement. Britney Spears ou Rihanna en fond sonore musical, mais les allées sont quasiment vides. Davantage de vendeuses qui s’ennuient que de clients. Les fashionistas d’Oulan-Bator n’ont malheureusement pas le porte-feuille assez bien garni pour faire leur shopping ici. Quelque part entre le quatrième ou le cinquième niveau, on tombe même sur un étage quasi désert, avec juste un marchand de télés et un autre de tapis. La solitude des vendeurs fait peine à voir.
La bonne surprise: on la découvre au dernier étage avec un super Food Corner (et wifi gratos). Des stands de nourriture chinoise ou japonaise permettent de rompre la monotonie de la nourriture mongole (très peu variée, juste quelques plats avec du mouton sous différentes formes, genre beignets de mouton, crèpes de mouton, mouton bouilli, riz-mouton…)

On y a trouvé: produits de beauté et shampoings pour moi, nouvelle coloration pour les cheveux pour Emily.
Ce qu’on aurait bien acheté: j’avais trouvé un super assortiment de bonnet plus écharpe, mais trop cher pour notre budget de routardes… Comme la plupart des vêtements ici. Pour un shopping économique, il faut aller sur les marchés.

Sushis au food court du State departement Store et tours Eiffel parfums au Central Market

Shopping fringues et souvenirs au Central Market à Oulan-Bator

Changement d’ambiance au Central Market (près du Gandan khhid monastery). Fini les rayons chics et déserts. On se faufile ici dans d’étroites allées bordées de stands débordant de marchandises en tout genre. Chaussures, jeans, vêtements pour enfants… D’une qualité inégale assez souvent… Des sacs à mains et des soutiens gorges pandouillent de tous les côtés.  C’est le bon endroit pour acheter des souvenirs et de l’artisanat local.  Les stands lingerie sont plutôt rigolos. Au milieu des petites culottes roses à dentelles, je manque de craquer sur un shorty Barack Obama. Au rayon parfum, on tombe sur tout un stock de bouteilles de parfum en forme de Tour Eiffel… Même à Oulan-Bator, Paris, c’est toujours le must du « chic »!!

On y a trouvé: des fausses lunettes de soleil Gucci rose à la Paris Hilton pour faire ma craneuse au milieu des steppes mongoles et une banane en tissu noir pour Emily pour porter ses papiers et son appareil photo (à noter, la ceinture ventrale a tenu deux jours avant de casser…)
Ce qu’on aurait bien acheté: tout leur stock de lunettes de soleil à vrai dire… Même fausses, elles font tellement envie… et des culottes fantaisie, mais c’était pas très raisonnable 🙂

Shopping local au Black Market d’Oulan-Bator

Dernier haut lieu du shopping à UB: le Black Market! L’endroit idéal pour dénicher des contre-façons pas chères… Mais aussi pour se faire dépouiller par les pick-pockets. Très nombreux à Oulan-Bator, ils ont une prédilection particulière pour ce marché immense, un peu à l’écart du centre-ville. Il faut tout le temps rester cramponné à son sac et faire bien attention lorsqu’on sort son porte-monnaie pour régler ses emplettes. Ici, c’est le marché local par excellence. Les Mongols y viennent de tout le pays pour équiper leur yourte, acheter des vêtements ou faire des provisions. Avec Emily, notre objectif était de trouver des accessoires pour se vêtir chaudement pour partir en expédition dans les steppes (en ce début octobre, les températures peuvent déjà descendre en-dessous de zéro).

On y a trouvé: des gants en cuir et des chaussettes doublées pour Emily. Une écharpe en laine pour moi. Des achats ardemment négociés, car ici, il faut savoir marchander…
Ce qu’on aurait bien acheté: j’ai adoré les doudounes de toutes les couleurs, super à la mode à Oulan-Bator… Mais pas très pratique pour une baroudeuse… J’aurais du en envoyer une ou deux par colis en France, ça aurait été top à Paris pour les grands froids d’hiver…

Des jeunes filles à la mode à Oulan-Bator


 


Article suivant

Un an de ma vie autour du monde en statuts facebook

Article précédent

Best of Bières... en Mongolie: la Chinggis Beer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge