Murals sur l'international Wall à Belfast, divis street

Murals sur l’international Wall à Belfast, divis street

Belfast revient de loin. Il n’y a pas si longtemps, les voyageurs avaient pour consigne d’éviter les « 4 B »: Belfast, Bagdad, Beyrouth et Bosnie…  Fort heureusement, depuis les accords de paix de 1998 et le cessez-le-feu de l’IRA en 2005, la situation est pacifiée. Mais surtout, la capitale de l’Irlande du Nord a réussi le tour de force de transformer une des plus grandes catastrophes maritimes de tous les temps, le naufrage du Titanic, en un formidable atout touristique. Inauguré en avril 2012, pour le centenaire du drame, le musée Titanic Belfast a depuis attiré plus d’un million de visiteurs… Un réel renouveau pour la ville, qui vaut vraiment le coup d’être découverte! Et pas juste pour le Titanic… Tous mes conseils et mes coups de coeur pour visiter Belfast!

1/L’histoire tourmentée de la ville sur les murals de Belfast

Mural en l'honneur de Bobby Sands, membre de l'IRA mort d'une grève de la faim en 1981

Mural en l’honneur de Bobby Sands, membre de l’IRA mort d’une grève de la faim en 1981

J’ai beaucoup aimé Belfast. Elle fait partie de ces villes à l’histoire tourmentée qui vous touche en plein coeur. En Europe occidentale, on a l’impression d’être à l’abri des guerres et des conflits qui déchirent le monde. Et pourtant, il y a un peu plus de dix ans – c’était hier – l’Irlande du Nord était encore en guerre… Trente ans de « troubles », entre les années 60 et 90, avec des attentats meurtriers et des émeutes urbaines. Une histoire qui se lit sur les murs de Belfast avec de nombreuses fresques, en l’honneur de la résistance et du combat pour le rattachement à la république d’Irlande, dans les quartiers catholiques; et en faveur de l’Ulster et de la couronne britannique dans les quartiers protestants.

Un mural loyaliste à Belfast

Un mural loyaliste à Belfast

C’est Belfast d’ailleurs qui a inspiré Bono pour écrire la chanson culte de U2 « Where the streets have no name« … Car à Belfast, on peut deviner la religion et les revenus des gens en fonction de la rue où ils habitent. Une triste réalité qui lui fait célébrer une ville où les rues n’auraient pas de nom, et ses habitants pas stigmatisés de cette manière…

Mural en l'honneur de la reine Elizabeth dans un quartier loyaliste de Belfast

Mural en l’honneur de la reine Elizabeth dans un quartier loyaliste de Belfast

Les murals de Belfast expriment aussi la solidarité envers les autres peuples opprimés du monde, notamment les Palestiniens, ou rendent hommage aux grands leaders qui ont su réconcilier des peuples divisés, comme Nelson Mandela.

Murals à Belfast en l'honneur de Nelson Mandela, et en solidarité avec les Palestiniens

Murals à Belfast en l’honneur de Nelson Mandela, et en solidarité avec les Palestiniens

Aujourd’hui, la situation est dans l’ensemble revenue au calme à Belfast, mais la ville reste profondément divisée. Le mur de la « Peace Line » sépare toujours le quartier Shankill, principal foyer loyaliste et protestant, aux Falls catholiques de West Belfast. Certaines portes sont fermées la nuit, pour éviter les affrontements entre les jeunes de ces quartiers qui continuent malgré tout de se jeter des pierres. Les marches commémoratives des deux communautés donnent encore parfois lieu à des émeutes. Les cicatrices de la guerre mettront du temps à se refermer.

Le mur de la Peace Line à Belfast, qui sépare les quartiers catholiques et protestants

Le mur de la Peace Line à Belfast, qui sépare les quartiers catholiques et protestants

A Belfast, les portes se ferment le soir pour éviter les émeutes entre quartiers

A Belfast, les portes se ferment le soir pour éviter les émeutes entre quartiers

Lors de notre séjour à Belfast, avec Emily, nous avons eu la chance de loger à l’Hôtel Europa, un très bel établissement 4* en plein centre-ville. Ce n’est qu’à notre départ que nous avons appris l’histoire dramatique de cet hôtel. Cible d’une trentaine d’attentats à la bombe de l’IRA, il est connu pour avoir été « the most bombed hotel in Europe« . C’est aujourd’hui un hôtel magnifique, sans aucune trace de ce proche passé, mais ça fait bizarre de réaliser tout ça… A Belfast, l’Histoire s’écrit encore presque au présent.

hotel europa à belfast

J’espère en tout cas n’avoir découragé personne en mettant l’accent sur le passé difficile de Belfast. C’est au contraire ce qui fait la force émotionnelle de cette ville, et c’est important d’aller sur place pour comprendre tout ça. En tant que touriste, il n’y a vraiment aucun problème de sécurité. Il faut visiter Belfast!

2/Visiter Belfast sur les traces du Titanic

Le musée du Titanic à Belfast

Le musée du Titanic à Belfast

C’est à Belfast, dans les chantiers navals de Harland & Wolf, que fut construit le Titanic, entre 1909 et 1911.  C’est à cet emplacement même, sur les rives de la Lagan, que se dresse le musée Titanic Belfast, étincelant de mille feux sous le soleil, et dont la façade est censée évoquer la proue du légendaire paquebot. Inauguré en avril 2012, pour la commémoration des 100 ans du naufrage, c’est une réussite. Un vrai voyage dans le temps, qui débute à l’orée du XXe siècle, l’âge d’or industriel de Belfast, pour s’achever sous la mer, avec des images de l’épave projetées sous un plancher de verre. Les reconstitutions des cabines des différentes classes sont impressionnantes. Un ascenseur virtuel permet de visiter le bateau dans toute sa hauteur. Juste un léger bémol: on n’y trouve aucune pièce d’origine, récupérée de l’épave. Pour en voir, il faut aller dans les environs de Belfast, au musée des Transports de Cutra, à une dizaine de kilomètres.

Le SS Nomadic aux pieds du Titanic Belfast

Le SS Nomadic aux pieds du Titanic Belfast

Juste à côté du Titanic Belfast, ça vaut le coup de prolonger l’aventure Titanic avec la visite du SS Nomadic. Ce bateau, le dernier de la White Star Line qui existe encore, a servi de transbordeur pour le Titanic au port de Cherbourg. Trop grand pour entrer dans le port français, il fallait un autre bateau pour transporter les passagers à bord. La visite guidée est passionnante, on apprend plein de choses sur ce bateau, qui a survécu aux deux guerres mondiales… Détail rigolo, le SS Nomadic a d’ailleurs servi de bateau restaurant à Paris sur la Seine pendant plusieurs années… Certains parmi vous ont eu l’occasion d’y aller?

L'Hôtel de ville de Belfast, en Irlande du Nord

L’Hôtel de ville de Belfast, en Irlande du Nord

Dernière étape de ce « Titanic tour »: l’Hôtel de ville de Belfast. Avec une magnifique architecture, qui rappelle un peu le Capitole de Washington, il est aussi surnommé le « Titanic de pierre » par les habitants. La visite intérieure vaut vraiment le coup (d’autant plus que c’est gratuit: se renseigner pour les horaires des visites guidées). A l’extérieur, on y trouve un mémorial en souvenir des victimes du naufrage du Titanic.

Memorial en l'honneur des victimes du Titanic, devant l'Hôtel de ville de Belfast

Memorial en l’honneur des victimes du Titanic, devant l’Hôtel de ville de Belfast

Pour plus d’infos sur le musée du Titanic et le film de James Cameron, allez faire un tour sur l’article, très complet, de Travel and Film: la légende du Titanic perpétuée à Belfast.

3/Sortir dans les pubs de Belfast

Le pub Duke of York à Belfast, en Irlande du Nord

Le pub Duke of York à Belfast, en Irlande du Nord

Comme partout ailleurs en Irlande, les pubs y sont aussi beaux que des musées. Avec Emily, on a beaucoup aimé le Robinson’s (idéalement situé juste en face de notre hôtel Europa), avec musique live tous les soirs. Deux grandes salles et super ambiance.

Juste à côté, le Crown Liquor Saloon vaut aussi le détour, avec ses « snugs », des compartiments qui permettaient à l’époque de boire à l’abri des regards.

A tester également, le Duke of York, dans une ruelle piétonne du centre-ville. Super déco. Et surtout, ne pas louper le mural Salvador Dali juste à côté. Bien caché dans un minuscule passage, on y voit la tête du célèbre peintre jaillir d’une pinte de Guinness!! Vraiment excellent!

Mural Salvador Dali à Belfast

Mural Salvador Dali à Belfast

Si on avait eu plus de temps, j’aurais adoré aller au Kremlin, une des boîtes gay les plus branchées de Belfast, hétéros friendly of course… Avec une superbe statue de Lénine sur la façade, difficile de la louper… Une bonne raison de revenir visiter Belfast!!

Liens pratiques pour préparer votre voyage à Belfast:




Top 10 des livres pour préparer un tour du monde
Road trip en Irlande du Nord (1/3): de Dublin à Belfast...

15 commentaires pour “Belfast sort la tête de l’eau grâce au Titanic”


  1. Excellent article. un gros remerciement est mérité à cette complète information très instructf ainsi qu’au différentes image attirante attaché.Encore merci pour ce partage




  2. Sarah

    Répondre

    non je ne l’ai pas vu, mais c’est marrant, Emily en parlait justement et elle l’a commandé à la médiathèque… Donc du coup on va le voir bientôt!! Ca a l’air très intéressant effectivement… la plupart des films sur l’Irlande sont assez durs d’ailleurs… On en a vu pas mal, avant et après ce voyage, genre Bloody Sunday, le Vent se lève, Michael Collins, Au nom du père… à chaque fois il faut sortir les mouchoirs…


    • En effet, j’ai souvenir de certaines scènes du Vent se lève où mes yeux ce sont baissés et ont quitté l’écran. C’est un peu moins joyeux qu’une soirée dans un pub irlandais !


  3. Je vous suis depuis pas mal de temps, si j’avais su que vous veniez à Belfast, ça m’aurait fait plaisir de vous faire un petit tour guidé, j’y habite depuis 8 mois!! Si jamais vous revenez un jour, faites-le moi savoir, on pourra aller faire un « pubcrawl »dans le Cathedral Quarter et oui, effectivement, danser jusqu’au bout de la nuit ( enfin, 2h, l’heure de fermeture :-)) au Kremlin.


    • Sarah

      Répondre

      ah oui c’est dommage effectivement!! si je reviens à belfast je vous dit alors!! c’est sympa la vie là-bas? il y a beaucoup d’expatriés français?


      • Oui, la vie est bien sympa ici, grâce aux irlandais bien sympathiques et accueillants! Je travaille avec une équipe internationale, dont qqs français, mais la majorité des expats sont des espagnols maintenant, à la recherche d’un boulot… Belfast vient seulement de sortir de ses années troublantes et il y a une vraie « nouvelle vague » qui règne dans la ville, (culture, festivals, nouveaux pubs ou resto) je crois que ça serait intéressant de voir à quoi elle va ressembler dans qqs années!


  4. Belfast est une ville magnifique et très chaleureuse où l’on se repère facilement dans les rues avec une architecture locale que l’on peut vraiment admirer. Le musée Titanic Belfast, un très beau bijou de la ville plongeant les visiteurs dans le décor du paquebot irlandais. Il attire chaque années de nombreux touristes venant différents horizons.
    shooting photo Articles récents..Cadeau de Noël pour jeune homme 18 ans 20 ans 25 ansMy Profile


  5. Nous sommes passé par Belfast mais ne nous y sommes pas arrêté, des irlandais à Donegal nous avaient dit qu’avec une voiture de Dublin ce n’était pas trop conseillé…
    Et bien je regrette !! Encore une autre bonne excuse pour retourner en Irlande ! (ça commence vraiment à faire beaucoup là ^^)
    swann Articles récents..Irish soda bread ♣My Profile


  6. Ah là là mais que je suis jalouse Belfast était vraiment au top de ma liste quand j’étais au Royaume-Uni, mais je n’ai pas eu l’occasion… La prochaine fois que je serai en Europe pour sûr 🙂
    Lucie Articles récents..Un road-trip américainMy Profile




Trackbacks/Pingbacks

  1.  Road trip en Irlande du Nord (2/3): la Causeway coastal route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge