Autant l’avouer sans détours… J’ai eu un méga coup de cœur pour Toronto ! La plus grande ville du Canada est absolument fabuleuse ! Un dynamisme économique qui donne des ailes, un cadre naturel grandiose, un sentiment de sécurité incroyable, une activité culturelle très riche… Toronto est souvent citée comme étant la ville la plus cosmopolite du monde : la moitié de ses habitants sont nés hors du Canada. Sans doute une des raisons qui m’ont fait adorer cette métropole. En l’espace d’une journée, on peut y faire le tour du monde… Faire son marché à Little India, trainer dans les boutiques de gadgets high tech à Koreatown, profiter d’un massage de pieds à Chinatown, manger grec à Greektown, boire un coup dans les bars et cafés animés de Little Italy ou Little Portugal… Sans oublier se balader à Kensington Market (juste à côté de Chinatown) : un quartier qui n’est pas cantonné à une seule nationalité, mais qui fourmille de boutiques d’artisanat du monde entier, de friperies vintage, et de restos de tous pays…

Parmi mes meilleures adresses repérées à Toronto… A Kensington Market, un restaurant Thaï-Hongrois (Hungary-Thai bar and estery, 196 Augusta Av.), à Little India, un restaurant indien végétarien (Siddhartha, 1450 Gerrard St.), à Little Portugal, un restaurant bar… pas portugais, mais plutôt international (Churchill, 1212 Dundas St.)

Toronto est une ville qui a su faire de l’immigration un formidable atout et où les différentes communautés semblent vivre en bonne harmonie. Pas loin de la CN Tower, je suis tombée sur cette exposition « Windows of the World », du photographe Howard Chang, qui résume très bien la philosophie d’accueil de la ville. 47 photos de 47 immigrants de nationalités différentes, avec à chaque fois traduit dans 47 langues « We’ve been expecting you » « On t’attendait » « Te estabamos esperando »…

J’aime beaucoup le texte explicatif qui va avec l’expo (ci-contre). Pour ceux fâchés avec l’anglais, je traduis le début et la fin…
« Des gens de tous pays considèrent Toronto comme leur maison. Nous parlons espagnol et somali, polonais et punjabi. Nous portons des kippas et des kilts. Nous mangeons des kimchi et des kebabs. Nous célébrons Pâques et l’Aïd…
Toronto, c’est l’histoire partagée de millions d’expériences individuelles, dont la plupart ont commencé quelque part ailleurs dans le monde. Nous sommes ravis que tu sois ici pour y ajouter ton histoire et faire de Toronto une partie de la tienne. On t’attendait

Un modèle d’intégration qui me fait beaucoup réfléchir au « modèle français »… A trop vouloir « assimiler » les populations d’origine étrangères et leur demander de « s’intégrer », ne provoque-t-on pas d’inutiles frictions et conflits ? La diversité culturelle est un atout incroyable pour un pays. En France on ne s’en rend pas suffisamment compte j’ai l’impression. Ou alors la crise économique persistante nous rend aveugle sur ce qui pourrait au contraire nous permettre de nous en sortir… Délicat de juger un modèle après un seul voyage d’un mois au Canada, mais à approfondir en tout cas…

L’expo Windows of the World du photographe Howard Chang

Il y a une question qu’on me pose très souvent… « Mais avec tous tes voyages, il n’y a pas un endroit où tu as eu envie de te poser et de rester y vivre ?» Alors souvent je réponds que j’adore Paris, et ne me verrais pas d’autre port d’attache entre mes pérégrinations vagabondes… Mais là, Toronto quand même, je me suis posée la question… « On t’attendait … » Et si je ne rentrais pas ?




Découvrir Johannesburg à Paris
En kayak à travers les fjords du Québec

26 commentaires pour “Faire le tour du monde… à Toronto”

  1. Romain

    Répondre

    Prendre le Canada comme modèle d’intégration des populations étrangères, c’est un peu facile. Il faut se pencher un peu plus sur leur politique d’immigration et le contrôle qui est fait à ce niveau, bien plus sévère qu’en France, avant de pouvoir en tirer les leçons. Oui, les différentes cultures cohabitent bien au Canada. Mais ce qui est fait en amont est beaucoup plus moche.


    • Sarah

      Répondre

      tu as raison, c’est juger un peu vite un modèle après un mois de voyage… et je n’ai pas tous les éléments en ma possession. mais j’ai été frappée par la bonne cohabitation entre les communautés, et à toronto, cela semble vraiment bien fonctionner. Merci pour la nuance en tout cas!


  2. Un bien beau séjour en tout cas à voir les photos. Certes aux frontières ils sont très réticents mais c’est justifié pour avoir une telle « harmonie ». En tout cas merci pour cette visite guidée de Toronto qui nous fait apprécier encore plus le Canada!


  3. Toronto avait aussi été un de mes coup de coeur et je m’y verrai bien y vivre aussi! On se fait une coloc? 🙂




    • Sarah

      Répondre

      oh mais attention, ça ne dispense pas de faire quand même le tour du monde hein? mais c’est vrai que toronto est vraiment incroyable pour ça!


  4. Sylvie Paré

    Répondre

    Vu de l’extérieur, il est très facile d’avoir une vision romantique du soi-disant cosmopolitanisme de Toronto, car tout ce folklore world-beat est cool, branché et dans l’air du temps. Mais quand on y regarde de près, Toronto n’est pas du tout internationale. Il faut se pencher de près sur la programmation culturelle pour voir qu’à peu près à tout moment de l’année, il y a bien au max 1 ou 2 film étrangers projetés dans les salles de cinéma. Les concerts, les théâtres carburent essentiellement à la culture anglo-américaine. Il est vrai que c’est un modèle d’intégration réussie mais tout ce beau monde carbure à la culture continentale et comme tous les anglo-saxons de la planète, ils n’en n’ont cure des cultures étrangères. C’est les USA ou l’ethno-centrisme ou le folklore exotisque du coin de la rue. Je reçois de nombreux groupes de Toronto dans le cadre de mon travail et tous ces jeunes au noms venant de partout carbure à UNE culture, celle des USA et n’ont rien à foutre de ce que l’on peut leur apprendre sur Montréal. Quand ils visitent notre ville, ils vont chez Gap et McDonald et n’en ont rien à cirer de la culture francophone. Pour l’internationalisme, il faut repasser. J’habite à Montréal et c’est vrai que Montréal n’a pas le talent pour se donner des airs de puissante mégapole comme Toronto mais quand on regarde les choses avec plus d’attention, on se rend compte que Montréal est autrement plus ouvert sur le monde de par sa programmation culturelle (qui surpasse à peu près toutes les villes nord-américaines avec son offre internationale) et son bilinguisme de fait qui n’est pas cette mascarade ethno-folkorique que l’on voit dans les quartiers torontois avec leurs noms de rue en grec/anglais ou coréen/anglais ou chinois/anglais. C’est du bon vieil impérialisme anglo-saxon déguisé tout cela. Mais pour l’intégration et le dynamisme, oui!




  5. Ah le resto thai-hongrois, c’est assez marrant comme mélange.
    En effet, je pense que c’est trop facile de dire que les étrangers sont bien intégrés par rapport à chez nous. A savoir que les étrangers qui foutent le bordel là-bas sont tout de suite expulsés, ce qui n’est pas le cas chez nous. Et j’imagine que comme aux Etats-Unis, il y a une immigration choisie, c’est-à-dire qu’on accueille plus et aide l’immigration des gens capables et ayant des compétences, comme les chercheurs, etc. D’autre part, ici c’est la crise et pas là-bas, alors quand y’a du boulot pour tout le monde, forcément y’a moins d’insécurité! Alors en effet, je suis d’accord sur prendre ce modèle d’intégration comme exemple, en laissant chacun vivre sa culture, ok, mais aussi en ayant une politique d’immigration plus stricte à l’entrée et en expulsant tous ceux qui foutent la merde. Et d’autre part, il est bien plus facile pour n’importe qui d’arriver en France qu’au Canada qui n’a des frontières terrrestres qu’avec les Etats-Unis et où il est impossible de passer un hiver dehors. D’ailleurs peut-être qu’un hiver passé là-bas te ferait déchanter de t’y installer.
    Emilyz Articles récents..Plein Soleil ressort en copie restauréeMy Profile


  6. Eh ben pour une fois, je vais pas la ramener ..si si c’est possible ! 🙂

    En même temps, TORONTO, j’y ai mis les pieds qu’1x, et c’était il y a 20 ans …
    …alors bon, même si ça a change sans aucun doute moins vite que l’Asie, à part la tour, un sacré paquet de choses ont du changer !

    J’étais quand même pas mal étonné de ton post car j’étais quand même méchamment resté sur la vision de Toronto = la ville US, Montréal la cosmopolite, et Québec, le bastion pro-francophone …
    …mais bon certains commentaires sont venus me rassurer sur le fait que tout n’avait quand même pas complétement changé !
    Bref, à refaire quoi pour me mettre à jour !

    En tout cas, bien content que tu aies trouvé une autre ville à ton goût !!! 🙂
    Faf’Aplouf Articles récents..VOYAGE : le classement des …pires compagnies aériennesMy Profile


  7. Le Canada m’attire beaucoup et Toronto en particuliers. Pas le temps malheureusement, peut-être dans quelques années, qui sait ?


  8. reportage photo

    Répondre

    J’aime aussi tout particulièrement le restaurant thai-hongrois. Mais avec tes photos, on retrouve Toronto autrement, superbe cliché Sarah!!!
    J’espère que j’aurais le temps d’y retourner!!!


  9. C’est certain que le Canada est un pays superbe ! J’y suis déjà allé il y a deux ans mais je n’ai pas eu l’occasion de m’attarder à Toronto. J’espère y retourner bientôt car ta description donne vraiment envie de passer un peu de bon temps là-bas 😉


  10. Très belles photos, cela me donne envie de retourner au Canada, découvrir cette ville que je n’ai pas pu voir lors de mon dernier voyage.



    • Sarah

      Répondre

      c’est vrai que l’hiver ça doit être particulier! j’aimerais bien du coup maintenant aller au canada en plein hiver pour voir comment c’est… mais c’est vrai que vivre ça pendant plusieurs mois ça ne doit pas être évident!!


  11. Excellent descriptif et très jolie photo. Merci pour cet article. Oui comparer les politiques d’intégrations est effectivement peu pertinent avec si peu de recul, d’autant que les situations sociales et politiques ne sont pas du tout les mêmes au départ, entre France et Canada.



  12. Je serais plus séduit par le Québec, l’accent me ravit, j’y ai même été invité, mais c’était l’hiver et la seule idée du froid m’a fait reculer, alors je suis parti encore une fois vers l’Asie. Il faut dire aussi que, bombardés comme nous le sommes par la culture Américaine, je ne me sens pas tenté, voyager c’est pour moi, quitter ce à quoi je suis habitué. Beaucoup de Français sont fascinés par l’Amérique du nord, ce n’est pas mon cas, ceci explique sans doute cela…
    jipe Articles récents..Retour au CambodgeMy Profile


  13. Toronto à l’air d’être une ville vraiment sympa. La langue la plus parlé est l’anglais je suppose ? Tu as put croiser beaucoup de Francophone tout de même ?
    Très bon article en tout cas.
    Blog Voyages Articles récents..Visiter RomeMy Profile


    • Sarah

      Répondre

      ah oui, toronto est une ville complètement anglophone… pas beaucoup de francophones là-bas! Peu de canadiens anglophones parlent français



Trackbacks/Pingbacks

  1.  Top 10 à voir à faire à Toronto | Le blog de Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge