Envie de livres sur le voyage à vélo? Alors cet article est fait pour vous… Que ce soit des beaux livres, des guides pratiques ou des récits, j’ai commencé une sélection sur ce thème, qui appelle bien sûr à être complétée au fur et à mesure de nouvelles lectures et parutions. Le vélo est un mode de transport génial pour ceux qui aiment voyager. Au-delà de l’accomplissement physique et sportif qu’il permet, c’est surtout un formidable moyen d’aller à la rencontre des gens et de découvrir sans filtre les régions ou pays traversés. On pourrait croire que c’est un mode de voyage réservé à de jeunes sportifs en bonne santé, mais pas seulement… Vous trouverez de bons contre-exemples dans cette sélection de livres. Le seul impératif, c’est d’avoir l’esprit aventurier et une forte motivation!

L’Europe à vélo – Lonely Planet

L’Europe à vélo est un beau livre des éditions Lonely Planet, qui propose 50 récits d’itinéraires à vélo. Il y en a pour tous les niveaux, facile, moyen ou difficile, et pour toutes les durées, de deux heures, d’une journée, d’une semaine ou un mois ou plus. Les récits sont tous rédigés par des voyageurs différents, certains cyclistes chevronnés, voire professionnels, d’autres beaucoup plus amateurs. Chacun est accompagné d’une feuille de route avec des infos pratiques sur comment s’y rendre, où se loger, quand partir ou quel vélo prévoir.

C’est un livre qui plaira beaucoup aux amateurs de vélo en montagne et de VTT. De nombreux récits y sont consacrés, comme le tour des Dolomites, le tour du Mont Blanc… Il y a également beaucoup de parcours qui suivent les traces de courses professionnelles comme le Paris-Roubaix, le rallye Nice-Turin, le Rocacorba en Espagne ou la Transcontinentale Race (de Belgique à la Turquie). Pour ma part, j’ai plus trouvé mon bonheur dans les itinéraires faciles comme la route de la bière à vélo en Belgique ou la vélo-route du Danube. L’index à la fin du livre est très bien fait, car il permet de faire une recherche d’itinéraires par pays, par thème ou par durées.

Dans la même collection de Lonely Planet, vous avez également le livre Vélo autour du Monde. Je ne l’ai pas lu celui-là, mais c’est le même concept, avec 50 récits d’itinéraires en vélo dans le monde entier, de l’Australie à la Patagonie, en passant par la France ou le Bhoutan… Egalement pour tous types de vélos, de niveaux et de durée.

500 balades à vélo en France

Pour découvrir la France à vélo, c’est le guide qu’il vous faut… 500 balades à vélo en France, publié par les éditions Lonely Planet, donne plein d’idées de parcours à travers le territoire, outre-mer y compris. Au début, on y trouve beaucoup d’informations pratiques pour choisir et préparer son itinéraire à vélo. Comment s’équiper, que faut-il emporter, comment s’alimenter et s’hydrater, quelle position pour ne pas avoir mal au dos… Tous les aspects sont abordés.

Les 500 balades sont regroupées en 50 thèmes, des plus classiques aux plus insolites, comme les plus beaux parcours panoramiques, les tours de lacs ou de forêts, les routes gourmandes, les circuits dans les vignobles, les trajets pour VTT en montagne… Il y a même une section vélo et thalasso pour conjuguer sport et détente après l’effort. Les grands circuits à vélo qui sillonnent la France comme la Véloscénie (de Paris au Mont-Saint-Michel), la Vélodyssée (de Roscoff à Hendaye), la Loire à vélo (de Nevers à Saint-Nazaire) sont présentés en dix tronçons (à faire en quelques heures ou quelques jours, en fonction de la distance). Difficile de ne pas avoir envie de foncer parcourir la France à vélo après l’avoir eu entre les mains.

On a roulé sur la Terre – Alexandre Poussin et Sylvain Tesson

Publié en 1996, ce livre est aujourd’hui un des classiques de la littérature de voyage à vélo. Inutile de présenter les deux auteurs, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson, qui depuis sont devenus des écrivains voyageurs accomplis. On a roulé sur la Terre (Robert Laffont) raconte un de leurs premiers voyages, réalisé entre 1993 et 1994.

Âgés d’un peu plus de 20 ans, les deux amis entreprennent, dans l’improvisation la plus totale, l’immense périple de faire le tour du monde à vélo. En un an, ils vont pédaler 25.000 km et traverser 31 pays. Un sacré récit d’aventure où ces deux jeunes un peu fous et qui n’ont peur de rien ont pris de sacrés risques…

“Cette année de voyage nous a appris le détachement. L’exemple d’une planète qui vit du temps qui passe et qui se passe de tout a porté ses fruits”

On a roulé sur la Terre est ce qu’on peut appeler un “livre de jeunesse”. Avec ses bons comme ses mauvais côtés… J’ai eu un peu du mal au début, car on sent bien que le binôme Tesson-Poussin part pour réaliser un exploit sportif, pas du tout pour rencontrer des gens et découvrir d’autres cultures. Le style littéraire est parfois un peu trop chargé et le récit souffre de quelques longueurs (450 pages tout de même). Mais on ressent une nette évolution au fur et à mesure du voyage. Probablement l’effet de la maturité acquise sur la route. Le livre est beaucoup plus intéressant à partir de l’Asie (ils ont commencé par l’Afrique puis l’Amérique du Sud). Leur traversée de la Thaïlande, puis du Laos, alors zone sensible du “Triangle d’Or” est passionnante à lire, tout comme celle de la Chine, du Népal, de l’Inde puis du Pakistan.

A la fin du périple, ils avouent avoir été “contaminés pas le virus de l’instabilité”. “Nous avons tant roulé qu’aujourd’hui l’immobilité dans les coussins de soie nous indispose rapidement. La route est devenue une drogue”… Leur avenir d’insatiables voyageurs et aventuriers le confirmera.

Sous les ailes de l’hippocampe – François Suchel

François Suchel est pilote d’avion pour Air France. Après 14 ans d’activité, neuf millions de kilomètres et onze mille heures de vol, il réalise au passage de la quarantaine qu’il a “parcouru le monde sans le voir”, confiné dans son cockpit à 12.000m d’altitude ou confortablement installé dans des hôtels de luxe qui se ressemblent tous. Il décide alors de rentrer de Canton à vélo jusqu’à Paris, une ligne qu’il parcourt régulièrement comme commandant de bord.

Après un dernier vol Paris-Canton aux commandes d’un A320, il achète un vélo et s’engage pour un périple de 10.000km qui va durer huit mois. Un voyage rythmé par de nombreuses rencontres et dans lequel on en apprend beaucoup sur les cultures des pays traversés

“On peut vouloir partir, parce qu’on n’a jamais voyagé. Moi, j’ai décidé de voyager parce que je suis trop souvent parti”

Sous les ailes de l’hippocampe (en référence au logo d’Air France), est un livre très bien écrit, qui a notamment reçu le prix Curieux Voyageurs et le prix René Caillié en 2015. Ce voyage est une épreuve physique, mais aussi morale pour l’auteur, marié et père de famille, qui souffre de l’absence de ses proches et culpabilise de les abandonner aussi longtemps. La difficile conciliation entre son rêve d’aventure et ses responsabilités familiales est une des pierres angulaires de son récit. Sa traversée de la Chine, industrielle, travailleuse et peu hospitalière est passionnante à lire. C’est sans conteste la meilleure partie du livre.

Paris Téhéran à vélo – Michael Pinatton

Après de nombreux voyages aux quatre coins du monde, Michael Pinatton ressent le besoin d’un nouveau défi pour bousculer son mode de vie. L’idée folle de rallier Téhéran en vélo depuis Paris lui vient à Dakar, à l’aube de ses 32 ans. Au-delà de la fascination qu’il porte pour l’Iran, son objectif est de redécouvrir le voyage, d’aller à la rencontre des autres et de retrouver l’inconfort, l’incertitude et la vulnérabilité.

Au fil des pages, il nous embarque avec nous dans ce grand voyage de 8000 km à travers plus de dix pays, qu’il réalise en six mois avec un budget moyen de 20 euros par jour. Le livre est riche en anecdotes de rencontres et célèbre la bienveillance et l’hospitalité des locaux tout au long du parcours.

“Les limites, on se les crée dans nos esprits, et il ne tient qu’à nous de les affronter, de les dépasser”

Paris Téhéran à vélo (éditions Géorama) retranscrit bien aussi la lassitude de la route qui peut parfois gagner le cycliste et le mental d’acier qu’il faut pour surmonter les difficultés du voyage. Honnêtement, je pense que physiquement, je ne serai jamais capable de réaliser un tel périple. Les montagnes sont nombreuses sur le trajet et rien qu’à lire ses angoisses d’accident en traversant les tunnels j’en ai frémi sur mon canapé… Bravo à lui d’avoir réussi à terminer l’aventure!

La roue libre – Françoise Dion

A 67 ans, Françoise Dion n’en est pas à son premier voyage à vélo. Elle a déjà parcouru les rives du Danube, l’Islande ou le Québec, mais toujours en duo avec une amie. Cette dernière ne pouvant plus en faire pour raison de santé, elle se lance alors le défi de partir seule et pour plusieurs mois. Son rêve, c’est de voir l’île de Vardo, à l’extrême nord de la Norvège, au-delà du cercle arctique. Ce sera donc le point de départ de son voyage, qui la mènera de la mer de Barents aux rives de la mer Noire. Un long périple de quatre mois et 4000km à travers neuf pays.

Au-delà des rencontres, son voyage est une belle déclaration d’amour à la nature, avec qui elle se sent en osmose tout au long du trajet. Beaucoup plus qu’un simple moyen de transport, le vélo lui permet d’accomplir une véritable quête intime, pour se découvrir elle-même.

“Les longues heures de pédalage rendent l’esprit fécond, il tourne au rythme des pédales et s’envole dans des contrées profondes”

La roue libre est un livre assez court qui se lit vite et avec plaisir. L’autrice démontre avec brio qu’on peut réaliser ce genre de périple à tout âge et que le voyage à vélo n’est pas réservé qu’aux jeunes hommes sportifs et aventuriers. Elle a également écrit un autre livre: la roue nomade, qui raconte son voyage, deux ans plus tard, toujours à vélo et en solo de Strasbourg jusqu’en Carélie, en Russie.

A contre-pied – Etienne Hoarau

A contre-pied est un livre qui force l’admiration. Etienne Hoarau est atteint d’un handicap moteur depuis la naissance, le “syndrome de Little” qui limite sa mobilité au niveau des jambes. A 34 ans, c’est un jeune homme qui tient à peine debout avec ses béquilles, mais qui se lance l’immense défi de partir en voyage à vélo à travers les Amériques. Avec un ami, ils vont pédaler plus de 7000km en sept mois de voyage, à travers le Chili, la Bolivie, le Pérou puis les Etats-Unis.

Doté d’une force mentale hors du commun, Etienne raconte qu’il a acquis sa vocation d’aventurier dans les salles de kinésithérapie des hôpitaux où il a subit de nombreuses opérations. Surmonter ces épreuves lui a forgé un “esprit de guerrier” comme il le dit lui-même.

“Les apparences ne disent absolument rien de nos possibilités et de la force de nos volontés”

Difficile de refermer ce livre en se disant qu’on ne pourrait pas soi-même entreprendre un tel voyage. Il délivre un message puissant sur la force de la volonté et de la persévérance face aux difficultés. Sur la route, son handicap devient aussi parfois un avantage. Il suscite bien souvent la bienveillance et l’envie d’aider chez les locaux. Rien n’est impossible à celui qui veut!

Les récits de voyage à vélo sont très nombreux et la liste de livres est encore longue de ceux que je prévois de lire pour continuer à explorer le sujet. Je mettrai cet article à jour au fur et à mesure de mes lectures (cf liste ci-après). N’hésitez pas à me faire part de vos recommandations dans les commentaires ci-dessous! J’ai regretté de trouver aussi peu de livres écrits par des femmes cyclistes. Si vous en connaissez, je suis preneuse! Je vous invite également à lire mes articles de blog sur mes récents voyages à vélo: l’Avenue verte de Paris à Londres et les Pays-Bas à vélo d’Amsterdam à Maastricht.

D’autres livres sur le voyage à vélo:

Cet article contient des liens affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission si vous faites vos achats en les utilisant. Cela me permet de continuer à faire vivre ce blog de voyage. Merci à vous.

Partir en croisière en Méditerranée: conseils et itinéraires
Ma sélection de cadeaux pour ceux qui aiment voyager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge