En plein cœur de la Bourgogne, Beaune est un vrai bijou à découvrir. Célèbre pour ses magnifiques Hospices, la ville est aussi la porte d’entrée de la route des Grands Crus, un superbe itinéraire pour découvrir les meilleurs vins de la région. Étape incontournable lors d’un séjour en Bourgogne, Beaune est facile à visiter sur un week-end ou lors d’une halte sur un long trajet d’autoroute. C’est comme cela que j’ai eu l’idée de la découvrir. A force de faire le trajet Paris-Savoie plusieurs fois par an en voiture, j’ai eu envie de m’y arrêter pendant deux jours: l’occasion de visiter les Hospices de Beaune, faire des dégustations dans des caves, se régaler avec des bonnes tables et partir à la découverte des villages et châteaux des environs. Voilà mon guide complet pour visiter Beaune et déguster des vins de Bourgogne.

Visiter l’Hôtel-Dieu ou les Hospices de Beaune

L’Hôtel-Dieu, qu’on appelle aussi les Hospices de Beaune, est une vraie merveille d’architecture. Il a été fondé en 1443 par le richissime chancelier du duc de Bourgogne, Nicolas Rolin, et sa femme Guigone de Salins. C’est elle qui a incité son mari à faire œuvre de charité en créant cet hôpital pour les pauvres à une époque où le peuple souffre de misère et de famine alors que s’achève la guerre de Cent Ans.

Avec sa vaste toiture de tuiles vernissées, l’Hôtel-Dieu est un chef-d’œuvre d’architecture médiévale bourguignonne. Sachez toutefois qu’elle n’est visible que de l’intérieur, depuis la cour d’honneur. De l’extérieur, on voit seulement les austères toits d’ardoise de la façade. Une superbe galerie en bois dessert le premier étage et de fines colonnes de pierre forment le cloitre du rez-de-chaussée.

Après la cour d’honneur, vous pénétrez dans l’impressionnante grande salle des malades ou “chambre des pôvres”. Sur 50m de long, elle contient 28 lits impeccablement alignés de part et d’autre. C’était là que les sœurs prodiguaient les soins. Sur tout le parcours de visite, vous verrez des reconstitutions en costume pour mieux imaginer l’atmosphère de l’époque. En levant les yeux, vous verrez une superbe voûte avec de longues poutres transversales sur lesquelles apparaissent des dragons multicolores symbolisant l’enfer.

A la fin de la visite, se trouve la salle du Polyptyque où est exposé le tableau du Jugement dernier du peintre flamand Rogier van der Weyden. Exposé à l’origine dans la chapelle, ce retable rappelait aux malades que le soin spirituel de l’âme était aussi important que le soin du corps.

Les sœurs de l’Hôtel-Dieu de Beaune ont soigné des malades sans interruption du XVème au XXème siècle, puis en 1971, les fonctions médicales ont été transférées dans un hôpital moderne et les Hospices sont devenues un musée. Infos pratiques pour visiter les Hospices de Beaune. SI vous venez un week-end en pleine saison, je vous conseille de réserver votre entrée sur leur site internet, ce qui évite de devoir faire la queue.

La vente aux enchères des Hospices de Beaune

Les Hospices de Beaune possèdent un domaine viticole exceptionnel de 60 hectares, situé sur la côte de Nuits et la côte de Beaune, comptant 85% de premiers et grands crus. La production est vendue aux enchères tous les ans le troisième dimanche de novembre. Organisée par Christie’s, c’est la plus célèbre vente de charité vinicole au monde. Les bénéfices sont consacrés à la modernisation de l’hôpital de Beaune ainsi qu’à des associations caritatives. Cette vente donne lieu à trois jours de fête, avec défilés dans les rues et de nombreuses dégustations organisées par les grands domaines. Pour 2021, la vente aura lieu le 21 novembre, avec des festivités au programme dès le vendredi 19 novembre: plus d’infos.

Visiter le centre-ville et se promener dans Beaune

L’Hôtel-Dieu constitue bien sûr la meilleure raison de visiter Beaune, mais la ville compte plusieurs autres sites qui méritent le détour. Promenez-vous dans le centre-ville, faites un tour sur les remparts, allez faire un tour au musée du vin de Bourgogne, installé dans l’ancien hôtel des ducs de Bourgogne (c’est un musée saisonnier, ouvert de mai à octobre). Vous y découvrirez l’histoire du vignoble bourguignon, les différentes étapes de fabrication du vin ainsi que les “climats” de Bourgogne. Attention, ce terme n’a rien à voir avec la météo: il désigne les parcelles de vignes, soigneusement délimitées depuis des siècles en fonction de la composition des sols. Fin 2022, un nouveau site incontournable verra le jour à Beaune avec l’inauguration de la Cité des Vins et des Climats de Bourgogne, un projet considérable qui va donner un sacré coup de projecteur à la ville.

La Basilique Collégiale Notre-Dame de Beaune

La basilique Notre-Dame de Beaune est une des dernières grandes églises romanes de Bourgogne. Construite sur le modèle de Cluny entre le XIIème et le XIIIème siècle, c’était une véritable petite cité religieuse, avec un collège de chanoine qui y vivait en communauté. Dans le chœur est exposée une remarquable série de tapisseries sur la Vie de la Vierge en 19 panneaux tissés en laine et soie.

La Moutarderie Fallot

La Bourgogne, ce n’est pas que le vin, c’est aussi la moutarde! Créée en 1840, la moutarderie Fallot est la dernière maison familiale et indépendante de Bourgogne. La visite guidée du site de production est très intéressante pour tout apprendre sur la fabrication de la moutarde, à partir du broyage des graines à la meule de pierre jusqu’à la mise en bocaux. A la fin de la visite, passez au bar à moutarde pour déguster des variétés de moutarde des plus classiques aux plus originales, avec des conseils pour accorder le mieux possible ce condiment avec vos plats et découvrir de nouvelles saveurs. Pour les visites guidées, il faut réserver sur le site internet de la moutarderie Fallot.

Découvrir Beaune la nuit avec les Chemins de Lumières

De juin jusqu’à septembre (vérifiez les dates par ici), les monuments emblématiques de Beaune comme l’Hôtel-Dieu, la Collégiale Notre-Dame ou la Chapelle Saint-Etienne s’illuminent à la nuit tombée. Un spectacle à ne pas manquer, qui permet de découvrir la ville d’une toute autre manière.

Quelles caves visiter à Beaune ?

Visiter des caves et faire des dégustations est une activité incontournable à faire à Beaune. Sachez en tout cas qu’il vaut mieux réserver avant d’y aller car ce sont souvent de petites exploitations familiales. Vous trouverez l’ensemble des caves et domaines qui proposent visites et dégustations sur le site de l’office du tourisme de Beaune.

La Maison Champy

La maison Champy, c’est la plus ancienne maison de négoce de vin de Bourgogne. Elle a vu le jour à Beaune en 1720, et elle a vu défiler d’illustres personnages historiques, comme Louis Pasteur, dont les premiers travaux portaient sur la conservation du vin, ou encore Gustave Eiffel, dont la signature est visible sur l’architecture de la cuverie avec de belles poutres d’acier. Une superbe expérience de visiter cette maison historique, avec à la fin, une excellente dégustation. Infos pratiques: Maison Champy.

Patriarche Père et Fils

Situées dans le centre de Beaune, les caves Patriarche sont les plus grandes caves de Bourgogne, avec 5km de galeries souterraines. Au fil de votre parcours, vous cheminerez à travers un vaste labyrinthe de tunnels et de salles voutées. A la fin vous pourrez déguster une sélection de vins, blancs et rouges. Infos pratiques: Patriarche Père et Fils.

La route des Grands Crus de Bourgogne

La ville de Beaune est une très bonne porte d’entrée pour partir à la découverte de la route des Grands Crus. Sur une longueur de 60km, de Dijon jusqu’à Santenay, cette route traverse la partie la plus prestigieuse du vignoble bourguignon, en passant par Beaune et Nuits-Saint-Georges.

Pour ma part, je l’ai parcourue de Beaune jusqu’à Santenay, en m’arrêtant à Pommard et à Meursault. C’est un parcours que j’ai fait en voiture, mais c’est aussi possible de le faire à vélo, en suivant la Voie des Vignes, un parcours de 22km à travers les vignobles. C’est ce que j’essaierai de faire la prochaine fois que je m’arrête en Bourgogne!

Le Château de Pommard

Pommard fait partie des plus grandes appellations de Bourgogne. Avec des vins rouges issus exclusivement du cépage Pinot Noir, c’est un vignoble à ne pas manquer, situé juste à la sortie de Beaune (5km). Vous pouvez faire une dégustation de ces vins d’exception au château de Pommard, une élégante demeure du XVIIIème siècle. Par contre, les caves sont en rénovation pour l’instant, pas possible de les visiter. Réserver une dégustation chez Pommard.

Le Château de la Crée à Santenay

A l’extrémité sud de la route des Grands Crus, le château de la Crée est une très belle exploitation pour découvrir le vignoble de Bourgogne. Visite des vignes et des caves datant du XVème siècle. Exposition très pédagogique sur les climats de Bourgogne avec des présentations des différents types de roche dans les sols (cf photos ci-dessous). On comprend bien comment la composition de la terre influe sur le développement de la vigne et donne des vins différents. Réserver une dégustation au château de la Crée.

Carnet pratique pour visiter Beaune

Où manger à Beaune

Il serait dommage de visiter Beaune sans se faire plaisir à une bonne table de gastronomie bourguignonne. La ville compte de nombreux bons restaurants. L’un des meilleurs et les plus renommés, c’est Loiseau des Vignes, situé en plein cœur historique. Ouvert en 2007 par Dominique Loiseau, la veuve du chef cuisinier Bernard Loiseau, il propose une cuisine actuelle enrichie d’inspirations exotiques et de terroir bourguignon, sous la houlette du chef Mourad Haddouche. Une de ses grandes forces c’est sa superbe carte de vins au verre avec près de 70 références, ce qui permet de s’offrir le plaisir de boire un grand cru ou premier cru sans se ruiner avec l’achat d’une bouteille. Menu déjeuner en semaine à partir de 28€ (entrée-plat ou plat-dessert) et le soir compter environ 75€ pour un menu entrée-plat-dessert (hors vin). N’oubliez pas de réserver!


Pour un budget plus léger, je vous recommande L’écrit’vin, un restaurant type bistrot avec atmosphère de café littéraire. Une cuisine maison avec les grands classiques de la Bourgogne: persillé de Bourgogne, bœuf bourguignon, escargots de Bourgogne… Le menu bourguignon entrée-plat-dessert est à 30€.

Où dormir à Beaune ?

Lors de mon séjour à Beaune, j’ai eu la chance de dormir dans un hôtel d’exception, Le Cep, un établissement 5 étoiles en plein centre historique. Récompensé par de nombreuses distinctions hôtelières, c’est une véritable institution locale. Les chambres (dont 32 suites) possèdent un cachet indéniable avec une décoration personnalisée et raffinée.

L’hôtel comprend de très beaux espaces communs comme le bar, des salons d’époque, un jardin à la française… Un vrai séjour d’exception en plein cœur de la Bourgogne.

Pour parfaire le tout, l’hôtel propose un espace bien-être, le spa Marie de Bourgogne, avec des soins à la carte. Vous avez également la possibilité d’y faire des cures ayurvédiques. Ces prestations bien-être sont accessibles que vous soyez client de l’hôtel ou non.

Le restaurant gastronomique Loiseau des Vignes est d’ailleurs voisin de l’hôtel Le Cep: la parfaite combinaison hébergement et restauration pour un week-end épicurien en Bourgogne.


Si vous préférez privilégier un hébergement bon marché à Beaune, je vous conseille de regarder les offres des hôtels situés sur la zone sud de la ville, à mi-chemin entre le centre historique et la sortie de l’autoroute, avec notamment l’ Ibis Beaune la Ferme aux Vins, le Novotel Beaune, ou le B&B Hôtel Beaune Sud. Vous y serez à 20 minutes à pied du centre-ville de Beaune.

Comment y aller ?

La ville de Beaune est facilement accessible en train, tout comme en voiture, grâce à sa proximité avec l’autoroute A6 (et également A31 et A36). Pour ma part, j’y ai passé deux jours en m’arrêtant sur un trajet entre la Savoie et Paris. A mi-chemin entre les deux, c’est l’étape idéale si vous voulez faire une pause.

Faire une étape à Beaune sur l’autoroute

Envie de couper un long trajet d’autoroute en faisant une étape? Avec sa position centrale entre le nord et le sud de la France, Beaune est une très bonne option. La ville s’y prête également très bien pour trois autres raisons. 1/Une fois sortis de l’autoroute, on est à Beaune en cinq minutes. 2/ C’est facile de s’y garer. 3/ L’offre hôtelière est importante avec un certain nombre d’établissements bon marché pour se reposer lors d’un long trajet en voiture.

Pour un déjeuner le midi, au lieu de vous arrêter sur l’aire d’autoroute, prenez la sortie et profitez d’un bon repas dans un petit restaurant du centre-ville. Avec une heure de plus, allez visiter les Hospices de Beaune, puis reprenez votre route.

Où se garer pour visiter Beaune ?

Pour vous garer facilement, restez à l’extérieur des remparts: il y a des parkings gratuits. A l’intérieur du centre historique, c’est difficile de circuler sur les rues étroites et le stationnement est payant. Le plus facile pour se garer, c’est le parking de la Bretonnière: il y a des grandes places et c’est à moins de cinq minutes à pied des remparts. C’est juste à côté de la moutarderie Fallot.

Informations supplémentaires:

Destination Petaouchnok: un beau livre d'idées voyage originales
12 choses à faire lors d'un week-end à Genève

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge