Que faire, que voir dans les environs de Perpignan? Si vous passez par la préfecture des Pyrénées Orientales, voilà les plus beaux lieux à découvrir. En bord de mer, ne ratez pas le sublime port de Collioure, qui a inspiré de nombreux peintres du XXème siècle. Pour poursuivre dans cette thématique artistique, allez visiter le musée d’Art moderne à Céret. Dans l’arrière-pays, rendez-vous à Villefranche-de-Conflent, superbe cité fortifée, à proximité des superbes sites naturels des Orgues d’Ille-sur-Têt et du pic du Canigou. Entre la mer Méditerranée et les montagnes des Pyrénées, bienvenue dans la Catalogne française, une superbe destination à la fois nature et culturelle.

Le port de Collioure sur la côte Vermeille

Vue sur Collioure depuis le fort Saint-Anselme

Bienvenue à Collioure, le plus joli port de la Côte Vermeille, situé à une trentaine de km de Perpignan. Je n’ai pas eu de chance avec la météo lors de mon passage, mais sous le soleil, les couleurs sont éblouissantes. L’avantage tout de même d’un séjour hors-saison (j’y étais à la fin du mois de mars), c’est que vous avez le village presque pour vous tout seul, loin des grosses fréquentations estivales.

Ce n’est pas pour rien que Collioure a attiré les plus grand peintres du XXème siècle comme Henri Matisse, André Derain ou encore Pablo Picasso. Si vous êtes amateurs d’art, vous pourrez faire le plein d’information à la Maison du Fauvisme. Un parcours intitulé “le chemin du fauvisme” permet de suivre les traces des peintres et de découvrir des reproductions de tableaux dans le décor où ils ont été peints.

En plus du port et des jolies ruelles pentues du quartier du Mouré, je vous conseille de visiter le château royal, en bord de mer et le fort Saint-Anselme, sur les hauteurs, d’où l’on peut prendre de très jolies photos sur Collioure. A la belle saison, c’est aussi possible de profiter des joies estivales, avec les plages en plein centre-ville.

Céret et son musée d’Art Moderne

Le Pont du Diable à l’entrée de Céret

Après la visite de Collioure, pourquoi ne pas poursuivre dans la thématique artistique avec la découverte de Céret et de son musée d’Art Moderne. Cette cité catalane est un des hauts lieux du cubisme, avec Pablo Picasso et George Braque qui sont venus y poser leur chevalet au début du XXème siècle. En arrivant à Céret, ne manquez pas le Pont du Diable à l’entrée de la ville, un superbe ouvrage d’art médiéval qui enjambe la rivière Tech.

La cité fortifiée de Villefranche-de-Conflent

La cité fortifiée de Villefranche-de-Conflent avec vue sur le massif du Canigou

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco pour ses fortifications Vauban, Villefranche-de-Conflent est un site incontournable des environs de Perpignan. Cernée par les montagnes des Pyrénées, en face du massif du Canigou, la ville a longtemps été un lieu stratégique dans la bataille entre Espagnols et Français pour le contrôle de la région du Roussillon.

Aujourd’hui, comme Collioure, la cité est un peu victime de son succès en plein été, mais hors saison les touristes sont rares et il est facile de profiter des lieux. Après avoir flâné dans les ruelles médiévales, montez à l’assaut du fort Libéria sur les hauteurs de Villefranche-de-Conflent. Pour l’aller, je vous recommande le passage souterrain des mille marches (en vrai 734) avec un escalier creusé dans la roche. Là-haut, la vue récmpense bien les efforts fournis. Vous pouvez redescendre par un chemin extérieur, qui offre de jolies vues sur la vallée et le massif du Canigou.

Villefranche-de-Conflent est le point de départ de la ligne touristique du Train Jaune, qui traverse la Vallée du Têt jusqu’à Latour-de-Carol. SI vous avez le temps, c’est une très belle manière de découvrir la région. Il dessert 22 gares sur son parcours.

Les orgues d’Ille-sur-Têt

Il faut être honnête… Avant de découvrir les orgues d’Ille-sur-Têt, je n’imaginais pas une seule seconde que nous avions un tel site naturel spectaculaire en France. Pendant des millions d’années, la pluie et le vent ont patiemment sculpté ces falaises d’argiles pour en faire ces colonnes de roche qu’on appelle des cheminées de fées.

Le site des orgues d’Ille-sur-Têt se visite en suivant un chemin d’interprétation avec des panneaux d’explication et des terrasses d’observation. Le site est sur accès payant, donc il faut se renseigner sur les horaires d’ouverture avant d’y aller.

Le pic du Canigou

Avec son altitude de 2784m, le Canigou est la montagne sacrée des catalans, aussi emblématique que l’Etna en Sicile ou le mont Fuji au Japon. Son ascension n’est pas très difficile, mais il faut la faire pendant la bonne saison, entre la fin du printemps et le début de l’automne. La base de départ la plus facile d’accès, pour partir en randonnée à pied ou faire le début en voiture, c’est la station thermale de Vernet-les-Bains, où il y a un bon choix d’hôtels. Attention, n’oubliez pas que c’est de la haute montagne, donc même en été, il faut prévoir des vêtements chauds.

L’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

Aux pieds du massif du Canigou, l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa est un ensemble architectural exceptionnel, datant des environs de l’an 1000. Elle comprend une grande église, l’un des rares exemples d’édifices préromans en France, un clocher roman-lombard et les restes d’un cloître roman en marbre rose. Je n’ai pas eu le temps d’y aller, mais il faut aussi visiter un peu plus loin la magnifique abbaye Saint-Martin-du-Canigou.

Eus, un des plus beaux villages de France

C’est un village qu’on voit de loin, perché sur une colline, sur la route entre Villefranche-de-Conflent et Perpignan. Classé parmi les Plus Beaux villages de France, Eus est un petit bijou médiéval, avec ses ruelles pentues, ses galeries d’artistes et ses églises classées. Hors saison vous risquez de tout trouver fermé, mais au moins vous aurez le village pour vous tout seul.

Il y aurait aussi bien d’autres endroits à voir dans les environs de Perpignan, mais je n’ai pas eu le temps lors de ce voyage. Entre autres, j’ai envie de citer la forteresse de Salses, qui fut longtemps le verrou défensif entre la Catalogne et la France, Argelès-sur-Mer, avec son immense plage de sable blanc, ou encore Canet-en-Roussillon avec son étang pour observer les oiseaux migrateurs. N’hésitez pas à suggérer d’autres sites dans les commentaires ci-dessous. Allez également jeter un œil à mon article sur que faire et que voir à Perpignan.

Où dormir dans les environs de Perpignan

L’hébergement que j’ai préféré lors de mon séjour dans les environs de Perpignan, c’est la Casa Païral à Collioure. C’est une superbe demeure familiale du XIXème siècle transformée en hôtel de charme. Les chambres ont beaucoup de cachet, il y a un agréable patio fleuri à l’extérieur avec même une piscine chauffée. Excellent petit-déjeuner avec des produits bio. Par contre, le budget est un peu élevé (à partir de 150€ la chambre, 16€ le petit-déjeuner et 17€ le parking). Pour une option meilleure marché à Collioure, vous pouvez essayer l’hôtel Bona Casa. Bon rapport qualité-prix pour cet établissement bien tenu, propre et bien situé.

Dans l’arrière-pays, je peux vous recommander deux hôtels bien pratiques, pas trop cher et bien situés. Le premier, c’est l’hôtel des Arcades à Céret. Il permet de rayonner facilement dans les environs et de profiter de l’ambiance agréable de Céret le soir pour manger au restaurant ou boire un verre en terrasse. Le deuxième, c’est l’Hotel Princess à Vernet-les-Bains. L’emplacement est bien pratique pour découvrir le massif du Canigou et la vallée du Têt.

Pour plus de choix, vous pouvez consulter l’ensemble des hébergements disponibles sur les Pyrénées Orientales, avec les prix et les avis des clients.

Pour ceux qui préfèrent une location à la semaine, je vous recommande de regarder les options suivantes:

Que faire à Dubaï: ma sélection des meilleures activités
Voyage nature et culture dans les fjords de l'Est de l'Islande

4 commentaires pour “Pyrénées Orientales: que voir dans les environs de Perpignan”





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge