Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller!

Vous connaissez Innsbruck? C’est la capitale du Tyrol en Autriche, et à vrai dire, j’en avais très peu entendu parler avant ce voyage de cinq jours, fin mai 2019. J’aime beaucoup découvrir de nouvelles destinations, peu connues des touristes ou des blogueurs de voyage, et à Innsbruck, la récompense a été au rendez-vous! Située aux pieds des cimes enneigées des Alpes, cette ville a tout pour plaire à la fois aux amateurs de nature et de culture, avec son patrimoine historique et architectural et son cadre naturel grandiose. Le matin on peut visiter le Palais impérial des Habsbourg en plein centre-ville, et l’après-midi se retrouver à 2000m d’altitude en pleine montagne. C’est aussi une base idéale pour partir à la découverte du Tyrol, que ce soit en randonnée à pied, à VTT, en voiture ou en utilisant les transports en commun. Voilà mes 12 bonnes raisons de visiter Innsbruck et ses environs dans les montagnes. J’espère que cet article saura vous convaincre car c’est un vrai coup de cœur!

1/ La vieille ville médiévale et le Petit Toit d’or

La découverte d’Innsbruck commence par sa vieille ville médiévale, qui connut son apogée il y a 500 ans sous le règne de l’empereur Maximilien 1er de Habsbourg. C’est lui qui fit construire, vers 1500, le Petit Toit d’or, un des sites les plus emblématiques de la ville, recouvert de 2657 tuiles de cuivre doré. Le bâtiment servait de loge pour les tournois de chevaliers. Aujourd’hui, c’est l’épicentre du cœur historique de la ville.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

Pour avoir un beau point de vue sur la ville et les montagnes environnantes, il faut monter au sommet du beffroi, et gravir ses 133 marches. D’un côté, on peut voir de haut le Petit Toit d’or (photo ci-dessus à gauche), et de l’autre, on aperçoit au loin le tremplin de saut à ski (photo ci-dessus à droite). C’est aux alentours qu’on trouve la plupart des restaurants, des bars et des magasins.

2/ Visiter le Palais des Habsbourg

La salle des géants du Palais impérial d’Innsbruck

Après le Hofburg de Vienne et le château de Schönbrunn, le Palais impérial d’Innsbruck est l’un des trois bâtiments culturels les plus importants d’Autriche. Vieux de 450 ans, il fût l’une des résidence de prédilection des Habsbourg, notamment de l’impératrice Marie-Thérèse à qui l’on doit l’aménagement du Palais dans un style baroque. La salle des Géants est la salle de réception la plus somptueuse de toutes les Alpes. Les appartements impériaux sont richement décorés avec des couleurs différentes pour chaque pièce.

Le Palais a vu défiler les femmes des Habsbourg les plus célèbres, parmi lesquelles l’impératrice Marie-Thérèse bien sûr, mais aussi Elisabeth en Bavière, plus connue sous le surnom de Sissi, ou encore Marie-Antoinette d’Autriche, qui devint reine de France (dans l’ordre, les trois portraits ci-dessous, exposés au Palais de Innsbruck).

3 / Admirer les églises gothiques et baroques

A Innsbruck, il ne faut pas hésiter à pousser les portes de chaque église de la ville. On est rarement déçu, elles sont toutes sublimes! La plus importante d’entre elles, c’est l’Eglise impériale, la Hofkirche, où se situe le tombeau de l’empereur Maximilien 1er (vide… car à sa mort en 1519 à Wels en Autriche, sa dépouille n’a pas pu y être rapatriée). De style gothique, c’est l’une des plus belles du pays. Deux rangées de 28 statues de bronze gardent le tombeau impérial sculpté dans du marbre noir.

Le tombeau de Maximilien 1er dans l’Eglise impériale d’Innsbruck

L’autre joyau d’Innsbruck, c’est l’église Saint-Jacques (photos ci-dessous), une magnifique cathédrale baroque (en allemand Dom zu St Jakob). Les peintures au plafond sont exceptionnelles.

Mon coup de cœur personnel, c’est le monastère Wilten (photo ci-dessous), de l’autre côté d’Innsbruck, aux pieds du tremplin olympique. On n’y tombe sur aucun autre touriste, complètement au calme…

4/ Le tremplin de saut à ski de Bergisel

Visiter un tremplin de saut à ski sans assister ou participer à une épreuve sportive peut sembler curieux, mais celui d’Innsbruck est vraiment spécial. Réalisé par l’architecte mondialement connue Zaha Hadid, c’est un superbe monument, offrant une belle symbiose entre sport, urbanisme et nature. C’est d’ailleurs là qu’ont eut lieu les jeux olympiques d’hiver de 1964 et 1976.

Il faut monter au sommet du tremplin, là où s’élancent les sauteurs. On peut d’ailleurs en voir aussi en été avec des skis spéciaux pour retomber sur un revêtement synthétique qui remplace la neige. Du haut de la plate-forme, on est vite pris de vertige quand on se place tout près du départ des sauteurs. La vue sur Innsbruck et les montagnes environnantes est en tout cas superbe! Un restaurant panoramique permet de faire une pause sucrée ou de déjeuner.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

5/ Le funiculaire de la Hungerburgbahn

Pour les amateurs d’architecture, et ceux qui ont envie de prendre de l’altitude en montagne, il faut aller prendre le funiculaire de la Hungerburgbahn, également réalisé par Zaha Hadid. Il y a quatre stations au total: Congress, qui est en plein centre-ville, Lowenhaus, Alpenzoo (voir plus loin pour les animaux des Alpes) et Hungerburg, à 860m d’altitude. Après on peut poursuivre plus haut en empruntant le téléphérique. Le trajet aller-retour coûte 36,50 euros, donc c’est intéressant de prendre l’Innsbruck Card pour faire des économies (voir les infos dans le carnet pratique). L’architecture des stations est inspirée par les glaciers des montagnes et le résultat est plutôt réussi.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

6/ Monter au sommet du Hafelekar en téléphérique

Une fois arrivé à la station Hungerburg en funiculaire, il faut ensuite prendre la correspondance pour poursuivre l’ascension en téléphérique. Un premier arrêt conduit au Seegrube (1905m), où l’on peut se promener en montagne et manger ou boire un verre au restaurant terrasse.

Hefelekar

Ensuite un deuxième téléphérique monte jusqu’au Hafelekar, à 2256m d’altitude. Il faut bien penser à avoir pris des vêtements chauds, car même s’il fait beau et chaud en bas à Innsbruck, à cette hauteur le climat n’est plus le même. Pour ma part, ce jour-là, j’étais en tee-shirt en ville le matin, et laine polaire et veste au sommet. Là-haut on peut profiter d’un époustouflant panorama sur Innsbruck, et un petit sentier de randonnée de 15 minutes mène au sommet de l’Hafelekar, à 2334m d’altitude. La redescente se fait de même en téléphérique, puis funiculaire. Il faut juste bien faire aux attention aux horaires du dernier trajet.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

7/ Faire du VTT à Innsbruck

Innsbruck est un point de départ idéal pour les amateurs de randonnée en VTT. Toutes les routes sont consultables sur maps.innsbruck.info. Pour ma part j’ai fait une journée entière avec un guide (bikeschool-innsbruck.com) en allant d’abord voir le matin le château d’Ambras et le tremplin de saut à ski de Bergisel, puis ensuite en montant sur la Nordkette avec un arrêt pour la pause déjeuner à l’Alpengasthof Rauschbrunnen à 1060m d’altitude (une super adresse pour goûter les spécialités locales), puis en terminant à Höttinger Alm à 1487m.

J’ai loué un VTT à assistance électrique (Die Boerse) et je dois dire que j’ai trouvé le vélo absolument génial! Faire du VTT en montagne avec de telles ascensions requiert un niveau très sportif, et sans l’assistance du moteur, je n’aurais jamais pu faire une telle randonnée. Après, il ne faut pas croire que c’est une « promenade facile »: la batterie électrique ne fait pas tout et il faut quand même pousser sur les pédales pour monter les côtes. Cela reste donc une randonnée sportive, mais accessible pour quelqu’un de « moyennement sportif » en bonne condition physique. D’ailleurs pour moi la partie la plus difficile a été la descente, car avec les cailloux et la lourdeur du vélo, il faut faire attention à ne pas déraper. En plus, fin mai, il y avait encore des passages avec de la neige, donc pas évident techniquement.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

8/ Voir des animaux des Alpes

L’idéal bien sûr c’est d’avoir la chance de voir des animaux dans la nature… Comme par exemple sur cette photo où je suis tombée sur un chamois lors d’une randonnée à Mieming, à l’ouest d’Innsbruck.

Sinon l’autre option c’est d’aller à l’Alpenzoo (accessible avec le funiculaire de la Hungerburgbahn). Situé à 750m d’altitude, c’est un zoo qui abrite des espèces des Alpes, lynx, aigles, loups, ours, poissons, oiseaux… sur un espace de quatre hectares. Au total il y a 2000 animaux de 150 espèces différentes. Les parcs zoologiques sont souvent assez controversés, mais celui-ci a une vraie mission de conservation des espèces qui ne sont quasiment plus présentes à l’état sauvage dans la région. En plus les animaux ont de l’espace et ils vivent dans un climat adapté puisqu’ils sont originaires des Alpes.

Ours, lynx et chamois à l’Alpenzoo d’Innsbruck

9/ Randonner à pied sur le plateau de Mieming

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

On trouve de très nombreux chemins de randonnée à pied au départ d’Innsbruck (consulter les cartes sur www.innsbruck.info/hiking). Pour ma part, je suis allée un peu plus loin, jusqu’au plateau de Mieming, accessible en une heure de bus depuis le centre-ville (bus 4176). C’est un site de villégiature très populaire, avec de vertes prairies au milieu des montagnes, des vaches qui broutent paisiblement et des forêts de mélèzes. C’est aussi possible de venir en vélo depuis Innsbruck et de faire des balades en VTT sur les chemins.

Pour manger ou faire une pause sucrée dans la journée, j’ai eu un vrai coup de cœur pour le restaurant Stöttlalm, un chalet tyrolien typique avec les spécialités gastronomiques locales et un super accueil.

Pause Apfelstrudel au Stottlalm à Mieming

10/ Visiter le château d’Ambras

Perché sur une colline sur les hauteurs d’Innsbruck, c’est un très beau château de style Renaissance, avec un parc à l’anglaise. On peut d’ailleurs visiter les jardins gratuitement et tomber sur les quelques faons qui y déploient leurs parures de plumes. A l’intérieur, une belle collection d’armures, des peintures de Velasquez et Van Dyck et un cabinet de curiosités qui vaut le détour.

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller

11/ Découvrir la fonderie de cloches Grassmayr

La fonderie des cloches n’est pas un artisanat très connu, mais passionnant à découvrir. Saviez-vous que c’est à Innsbruck qu’ont été fondues parmi les plus grosses cloches du monde, pesant parfois jusqu’à plusieurs dizaines de tonnes? La famille Grassmayr coule des cloches depuis 400 ans (14 générations), et ses productions retentissent sur tous les continents, dans plus de 100 pays. On peut visiter à la fois un musée sur l’histoire de la cloche, ainsi que la fonderie et assister au travail des ouvriers. On peut également tester les sonorités des cloches, et découvrir ainsi que la cloche est aussi un instrument de musique complexe, dont le timbre est le résultat d’un travail artisanal très précis.

12/ Visiter les Mondes de Cristal de Swarovski

C’est à Wattens, à côté d’Innsbruck qu’est née la marque de cristal Swarovski, aujourd’hui mondialement connue dans l’univers de la mode. A l’occasion de son centenaire, en 1995, la marque y a ouvert un gigantesque lieu d’exposition en faisant appel à des artistes pour créer des œuvres avec du cristal. Les Swarovski Kristallwelten (les Mondes de Cristal Swarovski) est un lieu très étonnant à découvrir, avec des salles composées de milliers de cristaux, un immense dôme de cristal, une étrange ruelle de glace ou encore le plus grand kaléidoscope du monde.

Dans le jardin, un fascinant nuage de cristal flotte au-dessus d’un miroir d’eau. Il y a bien entendu une immense boutique avec tous les produits de la marque, intéressant à voir même pour le plaisir des yeux, si on n’a rien prévu d’acheter. Pour y accéder, on peut prendre une navette au départ de la gare d’Innsbruck (9,50 euros l’aller-retour). L’entrée aux Mondes de Cristal est à 19 euros, donc mieux vaut prendre la Innsbruck Card pour y aller (elle comprend l’entrée plus l’AR en navette).

Carnet pratique pour visiter Innsbruck

Pour des informations complémentaires, allez consulter le site de l’office du tourisme d’Innsbruck. Le principal axe pour se repérer dans la ville, c’est l’avenue Marie-Thérèse. L’endroit parfait pour trouver un hôtel, boire un verre en terrasse, faire du shopping ou juste admirer les façades baroques des immeubles (photo ci-dessous à gauche). Au milieu, se dresse la colonne Sainte-Anne (photo ci-dessous au centre). L’architecture moderne n’est pas en reste si on pénètre dans les galeries commerçantes qui longent Maria-Theresien Straße, comme la Rathaus galerie où l’on peut voir ces jolis effets de couleurs (photo ci-dessous à droite).

Bon plan: la Innsbruck Card

Si vous avez prévu de visiter plusieurs sites, mieux vaut prendre la Innsbruck Card, qui propose trois formules différentes: 24h (43€), 48h (50€), 72h (59€). Parmi les lieux cités dans cet article, elle donne notamment un accès gratuit à l’Alpenzoo (11€), au palais Hofburg (9,50€), à la montée au beffroi (4,50€), aux mondes de cristal de Svarovsky (19€) avec l’aller-retour en navette (9,50€), au musée du Petit Toit d’Or (5€), à l’Eglise impériale (7 €), au tremplin de Bergisel (9,50€), au musée des cloches (8€), au château d’Ambras (12€), au funiculaire plus téléphérique (36,50€). Il faut bien faire ses calculs et organiser ses visites, car bien évidemment on ne peut pas visiter tous ces endroits en une journée ou deux.

Comment aller à Innsbruck: il n’y a malheureusement pas de vol direct depuis la France. En avion, il faut soit passer par Vienne ou par Francfort. L’aéroport d’Innsbruck est tout proche du centre-ville et c’est très facile de rallier les deux en bus. Sinon, on peut venir en train via Bâle, Zurich, Vienne ou Munich.

Où dormir: j’ai dormi quatre nuits à l’hôtel Stage 12, idéalement situé sur l’avenue Marie-Thérèse. C’est un hôtel très récent, avec des chambres agréables, décorées avec sobriété et très fonctionnelles. Le petit-déjeuner buffet est très copieux et il y a un sauna pour se détendre en fin de journée. Une bonne adresse que je recommande les yeux fermés pour les budgets moyens (de 120 à 170 euros la chambre double en fonction des dates). Il y aussi un parking en sous-sol en supplément.

Où manger: les trois principales spécialités gastronomiques du Tyrol à tester lors d’un séjour à Innsbruck sont tout d’abord les knödel, des sortes de boulettes à base de pain et fourrées soit au fromage (mes préférées), aux épinards (numéro 2) ou à la viande (numéro 3). Incontournable aussi: le schnitzel, une escalope de dinde panée que l’on mange dans toute l’Autriche. Et en dessert: un Apfelstrudel, un délicieux gâteau traditionnel à base de pomme. Pour une cuisine tyrolienne classique, vous pouvez aller soit à l’Ottoburg, soit au Fischerhäusl, deux restaurants en plein centre-ville d’Innsbruck. Sinon sur les hauteurs d’Innsbruck il y a aussi l’Alpengasthof Rauschbrunnen, où je suis allée lors de ma randonnée en VTT (on peut y accéder aussi en randonnée à pied).

Trois spécialités du Tyrol: knödel, schnitzel et apfelstrudel

Pour une version modernisée de la gastronomie traditionnelle tyrolienne, je vous recommande deux adresses, plus branchées que les précédentes: l’aDLERS, avec une superbe vue panoramique sur Innsbruck (11ème étage), ou bien Das Schindler, plus central, en plein sur l’avenue Marie-Thérèse (attention, il est au 1er étage, pas en rez-de-chaussée, donc on peut passer plusieurs fois devant sans le voir…). Sinon pour ceux qui en ont marre de la cuisine tyrolienne, il y a aussi le Ludwig, un fast-food haut de gamme qui propose de très bons burgers avec des produits régionaux.

Bar et restaurant aDLERS avec vue panoramique sur Innsbruck

Pour manger un Apfelstrudel, l’adresse incontournable c’est le Strudelcafé Kröll, en plein centre-ville, à mi-chemin entre le Petit Toit d’Or et le Palais impérial. Le café propose d’ailleurs des dizaines de parfums différents pour les Strudel, et on peut même en goûter des versions salées, comme épinard fêta par exemple (délicieux!).

Où boire un verre: pour découvrir les bières locales, direction la Theresien Brau, une immense brasserie sur l’avenue Marie-Thérèse. Sinon pour l’option cocktail avec vue panoramique, il y a trois possibilités: l’aDLERS, dont j’ai déjà parlé précédemment, le 360°, un bar en forme de sphère au dernier étage de la galerie Rathaus (idéal pour le coucher du soleil), ou encore le Penz Rooftop Bar (les cocktails sont excellents).

Le bar 360° et le Penz pour un cocktail avec vue panoramique

Remerciements: merci beaucoup aux locaux que j’ai rencontrés lors de ce séjour, Elisabeth, Christoph, Manuela et Carole, grâce à qui j’ai pu aussi bien découvrir Innsbruck et qui ont partagé avec moi leurs bonnes adresses.

Note: j’ai réalisé cet article en partenariat avec l’office du tourisme d’Autriche et d’Innsbruck, mais je garde toute ma liberté éditoriale sur son contenu.

Si mon article vous a plu, partagez-le sur Pinterest 😉

Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller Visiter Innsbruck en Autriche: 12 bonnes raisons d'y aller
Découvrir Strasbourg lors d’un week-end au bord de l’eau
Assister à une comédie musicale à Londres: mon expérience

6 commentaires pour “12 bonnes raisons d’aller à Innsbruck, la pépite du Tyrol en Autriche”

  1. Bernadette BALLIERE

    Répondre

    Que de bonnes vacances passées à Mutters sur les hauteurs d’Innsbrück! je ne compte même plus le nombr de séjours que nous y avons faits! superbe Tyrol! Malheureusement l’âge et les gros problèmes de santé qui vont avec nous empêchent d’y retourner! Je suis triste!



  2. Ecolodge

    Répondre

    Etant déjà allé en Autriche, on n’a pas encore eu l’occasion de visiter Innsbruck! Très sympa au vu de vos magnifiques photos de voyage!




    • Sarah

      Répondre

      et les sites olympiques te plairaient bien! Innsbruck a accueilli deux fois les jeux d’hiver, même si je sais que tu préfères ceux d’été…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge