Amis baroudeurs, vous connaissez sûrement la très sympathique émission de radio d’Eric Lange, sur France Inter, Allo la planète. C’est du lundi au jeudi, de 23h15 à 01h00, avec des témoignages de voyageurs en vadrouille aux quatre coins du monde.

Et ce lundi 11 janvier, je figure au programme de l’émission. Un peu de promo pour mon blog ne pourra pas me faire de mal. Petite journée tranquilou à peaufiner mon blog, préparer l’interview avec une responsable d’Allo la Planète… Tout juste de retour d’Antarctique, c’est ce voyage qui les intéresse le plus, et mes chasses aux billets gratuits également… Je m’organise avec la réception de l’Antarctica Hostel (super adresse à Ushuaïa, je vous le recommande…) pour pouvoir disposer de l’unique ligne téléphonique à 20h30 précises (minuit et demi en France). Mais petit souci technique: le téléphone, qui n’est pas un modèle sans fil, est à la réception, qui fait aussi office de bar de l’hôtel. C’est un peu bruyant et donc pas terrible pour intervenir en direct à la radio à 13.000 kilomètres de là. Seule solution: me retrancher dans la buanderie qui est juste derrière le bar, le fil du téléphone étant tout juste assez long pour ça.

19h30 à Ushuaïa (23h30 en France) et je suis déjà à l’écoute de France Inter grâce à mon netbook. Les intervenants défilent un à un, en direct du Maroc, du Mali… L’heure tourne et le stress commence à monter un peu. J’attends fébrilement le coup de téléphone à la réception. Minuit et demi et quelques minutes… Dring Dring… Ca y est, c’est France Inter à l’autre bout du fil. Je m’installe comme je peux dans la buanderie surchauffée, tire à fond le fil du téléphone, m’assoit par terre sous les étagères de serviettes… Essais sons OK, et me voilà en ligne avec Eric Lange et l’auditeur qui me précède. Au programme de la discussion: comment concilier tourisme et développement durable… Un sujet qui concerne bien évidement l’Antarctique et Eric en profite pour me faire intervenir sur la question. Ca y est, je suis en direct sur France Inter. Puis le temps d’une courte pause musicale et ce sera à mon tour d’être sur le grill…

Assise par terre dans la buanderie, j’écoute tranquillement la musique au téléphone. Et tout d’un coup, j’entends plus rien. Silence radio. Ils ont du me transférer sur une autre ligne pour patienter… C’est ce que je pense au début. Mais le silence commence à m’intriguer. Je tente quelques « Allo y a quelqu’un ? », mais personne me répond. Bizarre, bizarre… Je retourne au bar-réception et demande à la réceptionniste s’il y a un souci avec le téléphone. De l’autre côté du bar, mon pote anglais Andy, qui s’est emparé de mon netbook pour m’écouter on line me regarde avec étonnement et fait des grands moulinets avec les bras… « Mais qu’est-ce que tu fous là, ils sont en train de te chercher! » me dit-il… Et merde, putain de bordel!! Pendant ce temps-là la réceptionniste est en train de se débattre avec le téléphone, se retrouve à quatre pattes par terre sous le bar pour vérifier les branchements… Puis m’explique que j’ai trop tiré le fil téléphonique, qui s’est à moitié débranché… Ahlala… Quelle affaire… Le téléphone est maintenant rebranché et on est tous les trois, moi, la réceptionniste et Andy figés devant en attendant que la radio rappelle. Putain, mais ils en mettent du temps… Dring Dring…. Je m’empare immédiatement du combiné. « Allo Sarah, c’est France Inter, mais qu’est-ce qui s’est passé? » « Ben, je sais pas trop, la ligne a coupé, j’entendais plus rien »…

Pas le temps de se perdre en explications… Je me replanque à nouveau dans la buanderie, en faisant bien attention cette fois à ne pas trop tirer sur le fil du téléphone… Et me voici à nouveau en ligne avec Eric, visiblement soulagé de me retrouver… Inutile de dire que ce petit épisode m’a un peu stressée et que j’ai un peu du mal à retrouver mon calme au téléphone… D’autant plus qu’à peine entamée l’interview, la réceptionniste entre dans la buanderie et se met à farfouiller dans les étagères de serviettes, juste au-dessus de moi… Super pour la concentration…

Enfin, le mieux maintenant c’est que je vous laisse écouter la bande son… Avec les éléments de contexte vous pourrez m’imaginer complètement paniquée derrière le bar en train d’essayer de comprendre ce qui se passait, avec à 13.000 km de là, un Eric Lange, pas très à l’aise non plus, inquiet de ne plus m’avoir en ligne… Vous apprécierez aussi le « Hola » de la réceptionniste qui tentait de rétablir la communication… Pas si facile que ça d’intervenir en direct à la radio en tour du monde…

ALlo Sarah120110
par sarah

En balade sur le glacier Perito Moreno
Antarctique blues à Ushuaïa

2 commentaires pour “En direct d’Ushuaïa dans “Allo la Planète” sur France Inter”



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge