Un voyage au Qatar n’est pas un voyage comme les autres. Le plus riche pays du monde (d’après le classement 2018 du FMI) fascine autant qu’il repousse. En l’espace d’une poignée de décennies, cette petite péninsule du Golfe arabo-persique est passée d’une modeste économie basée sur la pêche et les huitres perlières à l’un des premiers exportateurs mondial de gaz liquide. Un boom exponentiel presque digne d’un récit de science fiction, dans lequel un pays ultra-moderne et richissime a tout d’un coup surgi du désert.

Mais cet essor éclair ne s’est pas fait sans heurts. Aujourd’hui le Qatar est accusé des pires maux de la planète comme pratiquer l’esclavage, opprimer les femmes, financer le terrorisme ou encore polluer à outrance… La réalité est toutefois nettement plus complexe que les condamnations hâtives veulent bien le faire croire. A titre personnel, je me méfie toujours de ces jugements péremptoires qui font le tri entre les pays « gentils » qu’on aurait le droit de visiter et les pays « méchants » qu’il faudrait boycotter. Voyager au Qatar ne signifie nullement cautionner ce qui s’y passe. Pour ma part, je ne m’interdis la visite d’aucun pays. Je crois même au contraire que tout ce qui favorise les contacts inter-culturels peut être vecteur de changement et faire évoluer les mentalités, d’un côté comme de l’autre. Le développement du tourisme conduit également les pays hôtes à devoir rendre davantage de comptes sur leurs pratiques.

Avec seulement 160km de long, le Qatar est un petit pays qu’on peut facilement visiter en quelques jours lors d’une escale en mode stop-over avec Qatar Airways. Régulièrement notée parmi les meilleures compagnies aériennes du monde, elle dessert de nombreux pays d’Asie et d’Océanie. S’arrêter pour 24 heures ou plus au Qatar sur un tel voyage ne coûte pas plus cher pour le billet d’avion et permet de découvrir un pays supplémentaire en cours de route. Parmi les incontournables à voir, figure bien sûr la capitale, Doha, avec son impressionnante skyline de gratte-ciels futuristes et ses musées réalisés par les plus grands architectes mondiaux. Le deuxième attrait principal du pays c’est son désert et ses dunes de sable blanc, avec notamment le très beau site naturel de la mer intérieure au sud, près de la frontière avec l’Arabie Saoudite. On peut aussi faire du kayak dans les mangroves, visiter un fort classé au patrimoine mondial de l’Unesco et tomber sur d’étranges œuvres d’Art en plein désert.

Tous les incontournables à visiter à Doha

La skyline des gratte-ciels de Doha

Doha, c’est comme un immense chantier où les gratte-ciels poussent plus vite que des champignons. Quand on voit son immense skyline, on a du mal à imaginer qu’il y a 20 ans à peine il n’y avait quasiment rien, mise à part les modestes immeubles d’habitation d’une petite capitale d’un pays désertique. Pour se démarquer se son exubérant voisin Dubaï qui mise sur la démesure et les records de hauteur, le Qatar a fait appel aux architectes les plus connus du monde.

La tour la plus emblématique de Doha, c’est la Qatar Tower, réalisée par l’architecte français Jean Nouvel (photo de gauche). Haute de 230m, elle se distingue dans la skyline avec sa forme arrondie. Sa structure extérieure en acier rappelle les motifs des moucharabiehs orientaux, comme sur la façade de l’Institut du Monde arabe à Paris, réalisée par le même architecte.

La façade en moucharabiehs de la Qatar Tower de Jean Nouvel

Pas très loin, se situe la Tornado Tower facilement reconnaissable avec sa couleur bleu acier et sa forme hyperboloïde, censée représentée un tourbillon. En bas de la tour, figure un immense portrait de l’émir du Qatar, Tamin ben Hamad al Thani. Inspiré du pochoir, ce dessin est en fait devenu un symbole de la résistance du Qatar face à l’embargo décidé par ses voisins (Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Bahrein) depuis 2017. On le voit partout affiché dans Doha et le reste du pays.

Le Musée d’Art islamique de Doha

Vue sur la skyline de Doha depuis le Musée d’Art islamique

S’il n’y avait qu’un seul monument à visiter au Qatar, ce serait celui-là. Œuvre de l’architecte Ieoh Ming Pei, bien connu en France pour avoir imaginé la pyramide du Louvre, le Musée d’Art islamique est une vraie réussite, avec son bâtiment blanc géométrique aux lignes épurée. Situé à l’extrémité de la corniche de Doha, on y a une superbe vue sur la skyline, notamment depuis les terrasses du musée.

A l’intérieur, un immense atrium inondé de lumière et un escalier à double révolution qui mène au premier étage. Il présente une collection d’art islamique unique du monde avec un fonds de 4000 pièces, dont seulement 900 sont exposées. Manuscrits, céramiques, pierres précieuses, tapis, textiles… Issues du Moyen-Orient, de Chine ou d’Espagne, les œuvres du musées datent du VIIème siècle à nos jours. Une bonne nouvelle: l’entrée du musée est gratuite.

Le Musée national du Qatar

Je n’ai pas pu le visiter lors de mon voyage au Qatar car il était encore en travaux: l’inauguration est eu lieu en mars 2019. L’architecture est encore une fois signée par la star de l’architecture française, Jean Nouvel. Le bâtiment représente une immense rose des sables, la célèbre pierre du désert sculptée par le vent et le sable. L’objectif du musée national du Qatar est de célébrer la culture du pays en reconnectant visiteurs et habitants avec les traditions du pays.

Le Mathaf: musée d’Art moderne

Le musée d’Art moderne est un peu excentré, mais il vaut vraiment le coup pour les amateurs d’Art. La collection permanente expose les œuvres d’artistes contemporains du Qatar et du monde arabe. Pour ma part j’ai beaucoup aimé! J’ai été surprise notamment de voir plusieurs œuvres représentant des femmes, certaines avec des seins et des formes féminines bien apparentes, ce qui est assez provocateur pour les pays du Moyen-Orient. Par contre attention, en taxi ça fait loin et les chauffeurs ne savent pas forcément où c’est. Mieux vaut utiliser le service de bus gratuit entre le Musée d’Art islamique et le Mathaf.

La Fire Station Gallery

La Fire Station Gallery est une résidence d’artistes en plein cœur de Doha, installée dans une ancienne caserne de pompiers. Il y a des expositions et on peut également rencontrer des artistes en plein travail dans leurs ateliers.

Le souq Wakif

Pas de ville arabe sans son souk traditionnel… Celui de Doha est en fait assez moderne, avec des rues toutes propres et des boutiques climatisées, mais c’est une visite agréable et un des rares endroits où on peut voir les familles qataries venir se promener. Il y a beaucoup de restaurants avec des terrasses. Les traditionnels magasins de souvenirs, de bijoux en or et d’épices côtoient les plus insolites vendeurs de faucons de chasse, très prisés au Qatar.

A faire aussi à Doha: le meilleure manière de profiter du point de vue sur la skyline de Doha, c’est une croisière sur un dhow, un bateau traditionnel en bois. Le départ s’effectue non loin du musée d’Art islamique et la plupart des formules prévoient un repas à bord.

Top 5 à voir au Qatar en dehors de Doha

Le désert et Khor Al Adaid

Pour voir le désert et de belles dunes de sable blanc, c’est au sud du Qatar qu’il faut aller. C’est là qu’on peut voir le plus beau site naturel du pays: Khor Al Adaid. Juste avant la frontière avec l’Arabie Saoudite, une bande de mer du Golfe arabo-persique pénètre à l’intérieur des terres pour former ce qu’on appelle la mer intérieure.

Pour y aller, il faut prendre une excursion organisée depuis Doha car il faut rouler à travers le désert. C’est là que les chauffeurs se livrent à des séances de dune bashing: dévaler les dunes de sable en 4×4. C’est super impressionnant et très amusant! C’est aussi une activité très prisée des Qataris le week-end et il n’est pas rare de tomber sur des voitures ensablées. Conduire dans les dunes est assez technique et mieux vaut avoir un chauffeur professionnel pour cela…

Pour prolonger l’expérience du désert, on peut aussi passer une nuit dans un camp, comme le Regency Sealine Camp. Le camp est situé en bord de mer, juste derrière les dunes. Il y a tout le confort avec des grandes tentes qui sont d’ailleurs climatisées en été.

Le fort Al Zubarah

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le fort Al Zubarah a été construit en 1938 par le sheikh Abdullah bin Jassim Al Thani. C’est un fort typique des pays du Golfe arabo-persique. Sa mission était de protéger la ville voisine de Zubarah, un port de pêche prospère grâce au commerce des perles. Sa visite est intéressante car c’est un témoignage de l’histoire du Qatar avant la découverte du pétrole. Accès: environ 1h30 de route depuis Doha, au nord-ouest du Qatar.

Le village de pêcheurs Al Wakrah

A une demi-heure au sud de Doha, le village de pêcheurs Al Wakrah est une jolie escapade pour sortir de Doha. Les maisons traditionnelles qataries tranchent avec le gigantisme des tours de la capitale. S’il ne fait pas trop chaud, on peut se promener le long de la grande plage de sable blanc. Les rues sont assez désertes en pleine journée, mais s’animent en fin d’après-midi avec l’ouverture des magasins.

Les formations rocheuses de Zekreet

A l’ouest de Doha, on peut découvrir un désert avec des formations rocheuses originales, près de la péninsule de Ras Brouq. Un des sites les plus spectaculaires, c’est l’installation artistique réalisée par le sculpteur américain Richard Serra. Intitulée Est-Ouest/Ouest-Est, elle est composée de quatre plaques d’acier de 15 mètres de haut. On se croirait dans un décor de film de science fiction.

Les mangroves d’Al Thakira

Au nord de Doha, juste après la ville de Al Khor, se trouvent les mangroves d’Al Thakira, un vaste espace de végétation en bord de mer, peuplé par différentes espèces d’oiseaux comme des hérons et des flamants roses. On peut y faire des promenades en kayak, pour à la fois profiter de la végétation et des plages de sable blanc.

Carnet pratique pour un voyage au Qatar

Formalités: les ressortissants français se voient délivrés un visa à l’arrivée gratuit et valable 90 jours. Il faut avoir un billet d’avion de sortie du pays et un passeport valable plus de six mois après la date de départ. La seule porte d’entrée c’est en avion par l’aéroport de Doha, car la frontière terrestre avec l’Arabie Saoudite est fermée. Vérifier les conditions d’entrée sur France Diplomatie.

Usages et dress-code: le Qatar est un pays musulman avec une application de l’Islam assez stricte. Il n’y a pas besoin de porter le voile pour les femmes, mais il faut avoir « une tenue correcte »: long sur les jambes et un haut qui couvre les épaules. Pas de mini-jupe ou de débardeur. Sinon être une femme ne pose pas de problème particulier. Je me suis baladée toute seule sans soucis dans Doha avec plusieurs trajets en taxi ou uber. La consommation d’alcool est très réglementée: les seuls endroits où l’on peut en consommer sont les grands hôtels et les établissements de luxe pour les étrangers. Par contre, comme les taxes sont très élevées, les prix sont très chers.

Comment y aller: je l’ai déjà mentionné en introduction de cet article: le moyen le plus économique de visiter le Qatar c’est de s’arrêter en escale avec un vol réservé sur Qatar Airways. La compagnie qatarie est une des meilleures du monde et elle propose de très bons prix pour aller en Asie ou en Océanie.

Quand y aller: la meilleure saison pour un voyage au Qatar c’est de novembre à avril. De mai à octobre, les températures sont très chaudes, et quasiment invivables en juillet-août. Je recommande également d’éviter la période du ramadan (en 2019: du 5 mai au 4 juin).

Organiser son voyage: on peut facilement organiser soi-même son voyage au Qatar. Il suffit de réserver son hébergement à Doha et de prévoir sur place des visites organisées pour aller dans le désert. Vous trouverez sur ce site un vaste choix d’excursions dans tout le Qatar.

Le Sharq Village & Spa à Doha

Où dormir: il n’y a pas beaucoup d’hôtels petits budgets à Doha. La plupart des hébergements sont des hôtels de luxe. Juste à côté du musée national du Qatar, se trouve le Sharq Village & Spa. C’est un élégant complexe en marbre avec une belle piscine à débordement. Très belle vue sur la skyline de Doha depuis la plage privée de l’hôtel.

Autre option: le St Régis Doha. Hôtel historique de Doha, il est plus proche de downtown, à l’opposé du Sharq Village sur la corniche. Très belle piscine et superbe plage privée également. C’est au St Régis que le célèbre chef britannique Gordon Ramsay a ouvert un restaurant, l’Opal : un excellent buffet au bord de la piscine.

Le restaurant Opal et la piscine du St Regis

Où manger: les options ne manquent pas à Doha, par contre, là encore, il faut prévoir un bon budget. Pour goûter les spécialités du Moyen-Orient, et notamment du Liban, je vous recommande Al Mourjan, avec une superbe vue sur la corniche de Doha. La cuisine libanaise est pour moi l’une des meilleures au monde et je ne m’en lasse jamais.

Spécialités libanaises avec vue la skyline de Doha au restaurant Al Mourjan

Pour les amateurs de poisson, il faut aller manger à L’Wzaar près du Seafood Market. On peut choisir son poisson frais et demander la cuisson qui nous convient. Pour ceux qui adorent la viande, je recommande l’Astor Grill au St Régis. J’y ai mangé parmi les meilleures viandes de ma vie!

Le restaurant Al Parisa au souq Waqif de Doha

Une très bonne adresse près du souq Waqif, c’est le restaurant Al Parisa. Cuisine du Moyen-Orient dans un cadre oriental qui ressemble aux Mille et Une Nuits…

La Coupe du Monde de football au Qatar

Un stade de foot en construction au Qatar

Ceux qui connaissent mon blog et mon parcours de voyageuse savent que j’adore les grands événements sportifs et le Mondial en fait bien évidemment partie. Depuis 2010, j’ai assisté à trois Coupes du Monde: en Afrique du Sud en 2010, au Brésil en 2014, puis en Russie en 2018. En 2022, elle aura lieu au Qatar, du 21 novembre au 18 décembre. L’attribution de cette compétition à l’émirat a suscité beaucoup de polémiques, notamment en raison des conditions de travail des ouvriers pour la construction des stades. Les dates de l’événement ont également été déplacées en hiver, car en été les conditions météo auraient été insupportables, à la fois pour les sportifs et les supporters. Quoiqu’il en soit, j’espère que la fête sera au rendez-vous comme tous les quatre ans! Le côté pratique, c’est que le Qatar est un tout petit pays: il sera donc facile d’aller d’un stade à l’autre pour suivre les matches, tout en étant basé au même endroit. Dés qu’on aura les informations nécessaires, je publierai sur mon blog un article avec toutes les infos pratiques pour assister à la compétition… Alors keep posted si vous aimez le foot!

Note: j’ai réalisé ce voyage en partenariat avec l’office de tourisme du Qatar. Toutes opinions et impressions me sont propres.

 

 

 

 

 

10 bonnes raisons d'aller à Nagoya lors d'un voyage au Japon
Voyage en transsibérien: le guide complet

5 commentaires pour “Que faire, que voir lors d’un voyage au Qatar”

  1. Hello,
    j’adore ton blog sarah,
    tu parles du qatar totalement différent de tout ce qu’on voit sur instagram etc…
    tes photos sont vraiment jolies et les lieux inédits en plus

    bon futur voyage à tous
    Julie


  2. Fanchini Agnès

    Répondre

    Bonjour Sarah,
    Un grand bravo pour tes infos et commentaires sur le Qatar. J’ignore combien de temps tu y as séjourné, mais pour y avoir personnellement vécu 10 années, je dois dire que ton point de vue est assez complet et pertinent.
    Merci de m’avoir replongé dans une longue tranche de ma vie !
    Bon vent à toi !
    Agnès


    • Sarah

      Répondre

      Merci Agnès pour ton commentaire, ça fait plaisir. En fait je n’ai passé que cinq jours au Qatar, mais j’ai souvent été pour des raisons familiales en Arabie Saoudite et dans d’autres Emirats également. Donc culturellement c’est une région que j’appréhende bien. Vivre 10 ans au Qatar a du être une sacrée expérience!


  3. Ce n’est pas pour rien que Qatar est le pays le plus riche du monde, tout y a été construit en grand! trop beau pays!


  4. J’ai prévu d’aller au Qatar pour la coupe du Monde en 2022 et comme toi j’espère que la fête sera au rendez-vous avec une bonne ambiance. Et ce sera donc l’occasion de visiter ce petit pays. Ce sera plus facile avec tous tes conseils, merci. Hâte de lire les conseils spéciaux pour la Coupe du Monde. J’espère juste que ce sera tout de même accessible niveau prix.
    Emilyz Articles récents..2018, l’année où la France a gagné la coupe du Monde en RussieMy Profile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge