Saviez-vous que le Val-de-Marne est un immense musée à ciel ouvert? Des artistes locaux et du monde entier ont investit les murs du département avec de superbes fresques de street-art. La ville locomotive, c’est Vitry-sur-Seine, qu’on qualifie parfois de “capitale du street-art”, et elle a entraîné ses voisines dans son sillage, notamment Ivry-sur-Seine, Fontenay-sous-Bois, ou plus récemment Champigny-sur-Marne.

Val-de-Marnaise depuis “presque” toujours (j’y ai habité 30 ans au total, dans quatre villes différentes, dont Joinville-le-Pont aujourd’hui), j’ai profité de ce début de printemps confiné pour partir à la découverte de “mon rayon des 10 kilomètres”. Moi qui depuis une dizaine d’années traque les fresques de street-art lors de mes voyages dans le monde entier, je me suis rendue compte que j’avais négligé de m’intéresser à celles qui sont près de chez moi. Grave erreur! En plus, alors que les musées sont fermés depuis des mois, l’art urbain lui reste toujours libre d’accès. Distanciation sociale et air libre garantis! Alors profitons-en pour partir à la découverte des parcours de street-art.

Note: pour mieux voir les photos, cliquez dessus pour les agrandir! Pour des raisons de mise en page, je ne pouvais pas toutes les mettre en grand format.

Le street-art à Vitry-sur-Seine

Fresque d’Alice Pasquini sur les murs de la Glacière à Vitry-sur-Seine

Vitry-sur-Seine mène depuis longtemps une politique volontariste en faveur de la culture. Elle a été une des premières villes à appliquer le 1% artistique, qui consiste à reverser 1% du budget de la construction d’un bâtiment public à la réalisation d’une œuvre d’Art intégrée au projet. Elle encourage vivement les artistes à prendre possession des murs pour développer l’art urbain, qui est un formidable moyen pour revaloriser des territoires de banlieue.

Le pionnier à Vitry-sur-Seine, c’est Christian Guémy, alias C215, qui y a installé son atelier de travail il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui il a déménagé dans la ville voisine d’Ivry-sur-Seine, mais on peut voir ses portraits très nombreux sur les murs de Vitry. Qu’il s’agisse de célébrités comme Zinédine Zidane, Christiane Taubira ou Marie Curie, ou d’anonymes, on reconnait au premier coup d’œil son style coloré et graphique. Il a attiré de nombreux artistes dans son sillage à venir colorer les murs de Vitry-sur-Seine. Ceux-ci peuvent compter sur le soutien de l’association locale Vitry’n Urbaine qui contribue à développer l’art urbain dans la ville.

Je ne donnerai pas dans cet article de parcours détaillé pour découvrir le street-art à Vitry-sur-Seine. C’est bien aussi de partir à l’aventure et d’avoir la surprise de découvrir des œuvres! De toutes manières, c’est impossible de voir toutes les fresques tellement la ville en est recouverte. La meilleure suggestion que j’ai, c’est de commencer au niveau de la mairie (profitez-en pour rentrer à l’intérieur et admirer les superbes vitraux) et de terminer ( quand il sera ouvert à nouveau) avec la visite du musée d’Art contemporain du Val-de-Marne, le Mac Val, un incontournable du département. Parmi mes coups de cœur, ci-dessous en photos, vous avez à gauche une fresque d’Andrew Wallace, rue Antoine Marie Collin, et à droite une collaboration entre les artistes Sekta, Wuze et 2Rode, sur la place Jean Martin.

Les rues et sites à ne pas manquer sont la Cité de la Glacière, la rue Camille Groult, l’avenue de l’Abbé Roger Derry, l’avenue Guy Môquet, l’avenue Henri Barbusse et la rue Audigeois (c’est là que se trouve la superbe fresque de la jeune fille aux papillons de la photo de une de l’article réalisée par les artistes Takt et Mantra). C’est une zone qui forme un grand carré, facile à quadriller sur une balade de deux heures environ.

J’ai eu de nombreux coups de cœur lors de ce parcours! Impossible de les citer tous et de mettre toutes les photos, mais voilà notamment deux beaux portraits féminins. A gauche, on reconnait Edith Piaf, peinte par la streetartiste française Zabou et à droite, une femme anonyme avec une chevelure herbacée, réalisée par l’artiste cubain Santiago Hermès.

Fresque de Zabou et Santiago Hermès rue de l’abbé Roger Derry

Un artiste local qu’on voit aussi beaucoup sur les murs de Vitry, c’est Bebar, qu’on reconnait facilement avec ses œuvres colorées inspirées de l’univers des cartoons. Avenue de l’abbé Roger Dery, en collaboration avec Siam, il a peint cet étrange homme vert avec un chapeau melon qui plante un couteau dans la langue d’un chat bleu. Un peu plus loin (il faut prendre la contre-allée derrière Roger Derry, qui conduit sur la rue du 18 juin 1940), on tombe sur cette station spatiale imaginaire, réalisée avec Yakes.

Pour les amateurs de “jungle urbaine”, ne manquez pas le très beau toucan de Sakez Nourou, avenue Guy Môquet (angle Camille Groult), ainsi que que la fresque animalière de la rue Audigeois, avec un félin co-signé par Andrew Wallace et Lili Rose et un rapace peint par Atom Ludik.

Sur l’avenue Henri Barbusse, vous trouverez les deux plus grandes fresques murales de Vitry: les immenses guerriers Bantus réalisés par le street-artiste franco-congolais Kouka Ntadi. Elles sont à 5 minutes à pied du Mac Val. Il les a peintes en décembre 2013 et le hasard a fait que Nelson Mandela est mort pendant leur réalisation. Elles devaient s’appeler “Les Sentinelles”, mais il les a re-baptisées “Tribute to Mandela”.

Si vous voulez poursuivre la balade en dehors du périmètre central présenté précédemment, allez jusqu’à l’impasse Jean Jaurès, juste avant le pont qui surplombe les voies ferrées. Vous y trouverez une superbe fresque collaborative réalisée par les artistes C215, Stew et TSF Crew. Tout un univers à découvrir, avec des dragons, des portraits japonisants, des oiseaux…

Infos pratiques. Pour vous repérer avec une carte, je vous conseille d’acheter le petit Guide du street-art à Paris, avec un beau chapitre consacré à Vitry-sur-Seine. Si vous souhaitez faire une visite guidée, adressez-vous à Vitry’n Urbaine, qui organise de nombreuses balades sur le thème du street-art et du graffiti. Vous pouvez réserver directement sur le site Explore Paris. Vous aurez droit à un super cours d’apprentissage de lecture des graffitis. Bien avant internet et les réseaux sociaux, les murs des cités ont été le premier moyen d’expression libre d’une jeunesse qui n’avait nulle part ailleurs où faire entendre sa voix.

Le street-art à Fontenay-sous-Bois

Fontenay-sous-Bois n’a pas l’envergure de Vitry-sur-Seine sur la scène street-art, mais pourtant la ville fut parmi les précurseurs, il y a plus de trente ans. En 1989, pour le bicentenaire de la Révolution française, la mairie a commandé une immense fresque sur le thème de l’amitié entre les peuples. Avec 260m de long sur 1m50 de hauteur, elle est toujours là, avenue du Maréchal Joffre (difficile à prendre en photo à cause de toutes les voitures garées devant). Elle a perdu de son lustre depuis le temps, mais c’est un témoignage historique de l’histoire du street-art en France. A cette époque, il n’y avait pas de commandes publiques et l’art urbain était plutôt considéré comme du vandalisme.

Le parcours street-art de Fontenay-sous-Bois est situé dans le centre-ville, dans les petites rues entre le Parc de la Mairie et le cimetière municipal. Depuis l’avenue du Maréchal Joffre, passez par la Dalle de la Redoute, une cité bétonnée où les couleurs de l’art urbain redonnent un peu de gaieté et d’humanité. La plupart des œuvres sont situées sur les rues des Ormes, du Nord, de Rosny, des Emeris et Guérin Leroux. A moitié caché par la végétation, sur un mur un peu branlant, ne manquez pas ce superbe rhinoceros peint par EZP et Nicolas Gumo. Vous trouverez d’autres étranges animaux signés du même duo ailleurs dans Fontenay, notamment rue de Joinville.

Un duo d’artistes qu’on voit beaucoup sur les murs de Fontenay-sous-Bois, c’est le couple Jana und JS, elle Autrichienne, et lui, Jean-Sébastien, Français. Leur style est très reconnaissable et on peut voir leurs œuvres dans le monde entier. Leurs personnages ont souvent un appareil photo à la main.

Rue Guérin Leroux, en face de La Poste, vous trouverez une superbe maison avec de nombreux dessins d’artistes différents, entre autres Nemo, Mosko et associés, Jana und JS à nouveau, Mimi the clown, Jef Aérosols… Je ne suis pas sûre d’avoir réussi à identifier toutes les signatures!

Infos pratiques: vous pouvez réserver une promenade guidée street-art à Fontenay-sous-Bois sur le site Explore Paris.

Le street-art à Champigny-sur-Marne

Le street-art est assez récent à Champigny-sur-Marne. L’impulsion a été donnée par l’association campinoise Art’Murs, créée en septembre 2018 par des passionnés d’art urbain. Ils ont invité une vingtaine d’artistes à réaliser des fresques pour un festival, Arts Urbains, en mai 2019. Depuis, la dynamique continue, avec de nouvelles œuvres qui viennent régulièrement embellir les murs de la Ville.

Fresque de Stew à l’angle des rues Joséphine de Beauharnais et Guittard

Le parcours commence place Lénine, à deux pas des bords de Marne. Il faut lever les yeux pour voir un petit portrait du célèbre révolutionnaire russe en légo. Il est facile à trouver: juste au-dessus de la BNP! L’auteur est un artiste de Charenton (94), Brikx, qui s’est fait une place dans l’univers de l’art urbain avec des portraits réalisés au moyen de ces petites briques de plastique multicolores. Vous trouverez une autre de ses œuvres sur les murs de l’hôtel de ville: une superbe Marianne en légo, incarnée par Simone Veil.

Pour la suite de la balade, dirigez-vous vers les bords de Marne, avec notamment l’avenue Carnot, la rue de Verdun, la rue Matteotti et la rue Pierre Renaudel. Sur cette dernière, vous tomberez sur une belle fresque de Raf Urban, en hommage à la diversité. Et sur le parking juste à côté (impossible de prendre de belles photos sans les voitures garées…), un chien par l’artiste Brett Crawford, et juste en face un éléphant par Polar Bear et une œuvre d’art optique de Vincent Bargis.

Ne manquez pas la rue Guittard, avec deux belles fresques de Crey 132, un artiste originaire de Champigny-sur-Marne. Le superbe portrait de femme est dessiné sur le portail de la section locale du Parti communiste français. S’il est ouvert, n’hésitez pas à rentrer demander de le fermer pour pouvoir faire une photo, vous y serez très bien accueilli!

Devant la Maison de la vie citoyenne, des associations et des syndicats, 191 rue de Verdun, vous verrez un portail aux couleurs de la République réalisé par Max 132, avec d’un côté le bonnet phrygien, et de l’autre un portrait de Pierre Waldeck-Rousseau, homme d’Etat de la IIIe République, qui a participé à la légalisation des syndicats et à la loi de 1901 sur les associations.

Rue Matteotti, une fresque colorée de Dark Snoopy sert de préambule à un long mur avec de nombreux dessins pour la défense des droits des femmes et pour la lutte contre les féminicides. Finissez le parcours à l’église Saint-Saturnin où vous aurez la surprise de découvrir une superbe fresque préhistorique type grotte de Lascaux dans le jardin.

Infos pratiques: vous pouvez réserver des promenades guidées street-art à Champigny-sur-Marne avec l’association Art’Murs sur le site Explore Paris.

Aller plus loin: pour plus d’infos sur le street-art dans le Val-de-Marne, allez faire un tour sur le site de l’office du tourisme. Vous y trouverez notamment des parcours virtuels qui permettent de voir les œuvres depuis son ordinateur! Idéal quand on habite trop loin ou pour préparer une visite sur le terrain. Vous pouvez notamment essayer le parcours virtuel de Vincennes (avec de superbes portraits de Barack Obama, Marilyn Monroe ou Luke Skywalker) ou de Villeneuve-Saint-Georges (avec une très belle fresque de Frida Kahlo).

A noter sur votre agenda: le département organise les 3, 4 et 5 décembre 2021 un festival autour du street-art, Phénomèn’Art, avec un programme riche en visites, ateliers, performances artistiques… A ne pas manquer!

Voyage en van et vie nomade: ma sélection de livres #vanlife
Voyage en Autriche: 5 expériences nature à faire à Innsbruck

2 commentaires pour “A la découverte du street-art dans le Val-de-Marne”

  1. super article, je ne connaissais que le street art de Vitry, pas celui des deux autres localités, il faudrait que j’aille voir ça !


    • Sarah

      Répondre

      Merci! Ton article sur Vitry est très bien aussi! Je l’ai bien épluché également pour repérer les oeuvres 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge