Visiter Riyadh en Arabie Saoudite

Une grande ville moderne en plein milieu du désert: c’est ce à quoi ressemble Riyad, la capitale politique et financière d’Arabie Saoudite. Je ne dirais pas que c’est une destination incontournable, car elle manque singulièrement de charme et de sites intéressants à voir sur le plan touristique, mais c’est le point d’entrée le plus facilement accessible pour un voyage dans le pays. Alors autant y passer deux ou trois jours pour découvrir ce qu’elle a à offrir. Plus que la ville en elle-même, ce sont ses environs qui valent le détour, avec Dariya, la capitale historique d’Arabie Saoudite, et le site naturel exceptionnel de « Edge of the World ». Voilà les sites principaux à voir à Riyad, et quelques conseils pour visiter cette ville assez méconnue.

A lire aussi → Voyage en Arabie Saoudite: conseils et retour d’expérience

La forteresse Al Masmak et les souk

La forteresse Al Masmak à Riyad

Riyad est une capitale moderne avec peu de sites historiques. Les bédouins du désert étaient des nomades et ils érigeaient peu de constructions. D’où l’intérêt de visiter Al Masmak, situé dans le quartier traditionnel de Riyad, Deira, là où se trouvent les souks. Construite vers 1865, la forteresse est considérée comme un lieu important de l’histoire saoudienne. Elle a été conquise en 1902 lors de la bataille de Riyad par Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud, dit Ibn Saoud, le fondateur du royaume actuel d’Arabie Saoudite en 1932. L’espace musée présente l’histoire du site et la dynastie des Saoud.

A l’intérieur, on découvre des éléments de l’architecture arabe traditionnelle comme les portes en bois peintes de couleurs vives avec des motifs géométriques, ou les tours à vent qui permettaient une ventilation naturelle des habitations. L’espace musée expose des collections d’armes, des habits traditionnels et des objets de la vie courante. Bon à savoir: la visite est gratuite.

Juste à côté d’Al Masmak se trouve le quartier des souks. Allez-y plutôt le week-end ou en soirée, lorsque c’est animé. Sinon en pleine semaine quand il fait chaud la plupart des magasins sont fermés. Vous y trouverez des souvenirs locaux, de nombreux tapis et des bijoux.

Le Riyad moderne des gratte-ciels

De nombreux gratte-ciels en construction à Riyad

Les gratte-ciels poussent comme des champignons dans le ciel de Riyad. La capitale saoudienne a longtemps été en retard par rapport à ses voisines des émirats comme Dubaï ou Doha, mais depuis quelques années, le rythme des constructions s’est accéléré, notamment avec le nouveau quartier d’affaires King Abdullah Financial District qui est en train d’émerger en périphérie de la ville. Encore largement sous les grues, il abritera des réalisations architecturales innovantes comme une Grande Mosquée en forme de rose des sables ou une spectaculaire station de métro futuriste conçue par le prestigieux cabinet Zaha Hadid.

Le gratte-ciel historique de Riyad c’est la tour Faysaliah, construite en 2000 avec l’architecte britannique Norman Foster. Ce fut d’ailleurs le premier gratte-ciel d’Arabie Saoudite. Avec son immense globe doré au sommet, c’est un des symboles de la capitale. Superbe vue depuis la terrasse à 267m de hauteur.

Vue sur Riyad depuis la Faisaliah Tower

L’autre emblème du ciel de Riyad, c’est la Mamlaka tower (ou kingdom tower) dans le quartier d’affaires Oalya. Construit en 2002, il culmine à 302m de hauteur, facilement reconnaissable avec sa silhouette d’ouvre-bouteille géant.

Vue sur la Mamlaka Tower à Riyad

Comme pour la Faisaliah, ça vaut le coup de monter au sommet et de découvrir le « Sky bridge », cette passerelle qui relie les deux extrémités du gratte-ciel.

D’un côté, on a une vue sur la Faisaliah Tower et le vieux Riyad, et de l’autre, le nouveau Riyad avec à l’horizon le quartier d’affaires King Abdullah Financial District. Il faut savoir que compte-tenu des vents de sable, on peut souvent avoir une vue assez brumeuse, en dépit du beau temps.

Le Musée national d’Arabie Saoudite

Autre site incontournable à visiter à Riyad, c’est le Musée National d’Arabie Saoudite, qui présente l’histoire du pays, la culture et les arts. Une bonne étape pour comprendre l’histoire du pays au début d’un séjour. Des salles présentent des reconstitutions des camps de bédouins dans le désert ou des maisons traditionnelles de Jeddah. Consultez les horaires et jours d’ouverture avant d’y aller: National Museum.

Dariya, la première capitale d’Arabie Saoudite

Située à moins de 20km au nord-ouest de Riyad, Dariya, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, fût la première capitale d’Arabie saoudite, en 1744. Foyer originel de la famille Al Saoud, elle a été plusieurs fois détruite par les Ottomans, avant d’être laissée à l’abandon, lorsque la capitale du pays a été transférée à Riyad.

Aujourd’hui, le site vient de rouvrir au public après de longues années de restauration. C’est l’occasion de découvrir son architecture traditionnelle en briques de terre, au milieu des paysages verdoyants de l’oasis du wadi Hanifa. Pour y accéder depuis Riyad, il faut prendre un taxi car il n’y a pas d’accès en transport en commun.

Le site naturel de Edge of the World

A un peu moins de deux heures de route de Riyad, se situe un des plus beaux sites naturels d’Arabie Saoudite. Son vrai nom est Jebel Fihrayn, mais il est devenu plus commun de le désigner par son surnom « Edge of the World ». En français, on pourrait traduire par « Au bord du monde »: c’est l’impression qu’on a lorsqu’on admire la vue au sommet de cette immense et vertigineuse falaise. Cet escarpement est le résultat géologique des mouvements des plaques tectoniques en Arabie Saoudite: sur près de 1000km du nord au sud du pays, les deux plateaux terrestres ont une différence de hauteur de 300m, ce qui donne lieu à ces falaises spectaculaires.

Pour y accéder, il faut avoir un 4×4. L’endroit est géolocalisé sur google map, mais la fin du trajet est sur une piste en plein désert. Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de ce genre de conduite, mieux vaut s’y rendre avec un circuit accompagné. Plus d’infos sur comment atteindre le site sur Saudi Arabia Tourism Guide.

Les roches historiques de Graffiti Rock

Le désert d’Arabie Saoudite cache de très nombreux trésors historiques comme de vieilles roches gravées datant de plusieurs milliers d’années avant notre ère. Près de Riyad, deux sites sont assez faciles d’accès, baptisés tout simplement Graffiti Rock 1 et Graffiti Rock 2. Le premier se situe à proximité de l’autoroute de la Mecque, à une heure de route de la capitale, à côté du village de Musayqirah. L’endroit n’est pas forcément facile à trouver, aussi je vous renvoie aux indications données par le Saudi Arabia Tourism Guide.

C’est assez exceptionnel de pouvoir tomber sur de sites pareils en plein désert. On a l’impression de « jouer aux archéologues » en essayant de déchiffrer les dessins et de trouver les roches gravées. On peut reconnaitre des animaux comme des autruches, des dromadaires, mais aussi des buffles d’eau, qui témoignent de l’humidité du climat dans cette zone il y a plus de 6000 ans. Pour l’instant, le site est librement accessible, mais cela ne sera peut-être pas toujours le cas.

Graffiti Rock 1 en Arabie Saoudite

Carnet pratique pour visiter Riyad

Je n’ai volontairement pas abordé ici les questions spécifiques relatives à un voyage en Arabie Saoudite car j’y ai consacré un article entier: J’ai voyagé en Arabie Saoudite, conseils et retour d’expérience. Vous y trouverez des informations sur comment obtenir son visa et quel comportement adopter vis-à-vis de la culture musulmane conservatrice du royaume. Avec le début de l’ouverture du pays au tourisme, les règles ont été assouplies: les femmes étrangères n’ont plus besoin de porter l’abaya, et les couples non mariés peuvent dormir dans une même chambre d’hôtel.

Où dormir à Riyad: la plupart des hôtels à Riyad sont de type grands établissements de luxe avec des standards internationaux, davantage habitués à une clientèle d’affaire plutôt qu’à une clientèle touristique. Vous pouvez faire une recherche sur le site Booking, qui recense de très nombreux hôtels, en majorité pour budgets élevés ou moyens. Les hébergements petits budgets n’existent pour l’instant pas vraiment en Arabie Saoudite, car le tourisme y est encore très embryonnaire.

réserver un hôtel à Riyad

Comment se déplacer: Riyad n’est pas une ville très facile à découvrir en indépendant. Il n’y a pas de transports en commun et la circulation y est difficile avec des embouteillages permanents. La situation sera meilleure lorsque le réseau de métro, actuellement en cours de construction, sera opérationnel. Sa mise en service est prévue pour 2021. En attendant, le seul moyen de transport est le taxi, car ce n’est vraiment pas une ville faite pour les piétons.

Où sortir à Riyad: c’est un peu ma chute de fin d’article… Car la réponse est: nulle part. La vente d’alcool est strictement interdite sur tout le territoire et il n’y a aucun bar ni boite de nuit en Arabie Saoudite. Les espaces de socialisation ne sont pas très nombreux dans ce pays, où la ségrégation des sexes est très forte. Les rencontres se font dans le cadre des réseaux familiaux ou amicaux, donc c’est difficile pour les étrangers en voyage de rencontrer des locaux.



J’ai voyagé en Arabie Saoudite: retour d’expérience et conseils

One commentaires pour pour “Visiter Riyad: que voir dans la capitale d’Arabie Saoudite”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge