Un voyage en Arabie Saoudite est une expérience rare que très peu de personnes ont eu l’occasion de vivre. La raison est simple: jusqu’à très récemment, c’était le seul pays au monde qui ne délivrait pas de visa touristique. Les seuls étrangers admis sur le territoire étaient des expatriés, des militaires, des professionnels en voyage d’affaire ou bien des musulmans en pèlerinage. Depuis octobre 2019, ce n’est plus un pays fermé aux visiteurs: les ressortissants de 49 pays, dont la France, peuvent faire une demande de visa tourisme. C’est un immense territoire méconnu qui s’ouvre à la découverte, une sorte de nouvelle frontière du tourisme!

Pour ma part, c’est une circonstance un peu particulière qui m’a amenée à découvrir ce pays: j’ai de la famille qui habite là-bas et j’ai donc pu avoir un visa de visite familiale. J’y suis allée à plusieurs reprises quand j’étais enfant, et plus récemment j’y ai passé une dizaine de jours l’année dernière.

voyage en arabie saoudite: visiter le fort Al Masmak à Riyad
Le drapeau saoudien flotte sur la forteresse Al Masmak à Riyad

Pour beaucoup, l’Arabie Saoudite évoque la charia islamique, la guerre contre le Yémen, Ben Laden, les atteintes aux droits de l’homme et de la femme… Un pays contre lequel il serait de bon ton de s’offusquer et qu’il faudrait mettre au ban des nations. Pour ma part, j’opte pour une autre approche. Mes nombreux voyages m’ont appris qu’il faut accepter les différences culturelles, même si celles-ci nous semblent injustes et arriérées. De toutes manières, ce n’est pas en prenant une posture de donneur de leçon qu’on arrive à faire bouger les choses. Bien au contraire. En jugeant et en critiquant on aboutit bien souvent au résultat inverse: rejet, repli identitaire, sentiment d’humiliation… Ma position sera toujours d’aller à la rencontre de l’autre sans préjugés, d’écouter et de partager.

Pause thé avec un guide dans un musée de Riyad

L’Arabie saoudite évolue beaucoup en ce moment. En plus de l’ouverture au tourisme, le pays a récemment adopté des réformes importantes pour les droits des femmes comme l’autorisation de conduire, d’assister à des événements sportifs, ou de voyager à l’étranger sans avoir besoin de l’accord d’un tuteur masculin. Le chemin reste encore long, mais il y a des progrès. Depuis mon voyage, le code vestimentaire pour les étrangères s’est assoupli et ce n’est plus obligatoire de porter l’abaya, ce long manteau noir que j’ai sur les photos. Les femmes doivent tout de même avoir une tenue assez couvrante (manches longues et jambes recouvertes). En tout cas, à la différence de pays comme l’Iran, les femmes étrangères n’ont jamais eu à se couvrir la tête avec un voile. Les saoudiennes en revanche sont en général complètement dissimulées aux regards, visage compris.

Pour mieux comprendre l’Arabie Saoudite, il faut savoir que c’est le pays des lieux saints de l’islam. La religion musulmane et la défense de la Mecque et de Médine font donc intrinsèquement partie de son identité. Avec la découverte du pétrole, le pays a connu une modernisation sans précédent, passant sans transition d’une communauté de bédouins dans le désert à l’une des nations les plus riches du monde. Sauf que les mentalités ne s’adaptent pas aussi vite que les infrastructures. La plupart des pays dans le monde ont vécu la modernisation sur plusieurs générations, alors qu’en Arabie Saoudite, la transformation s’est faite à l’échelle d’une ou deux générations. Quand on se sent dépassé par une modernité trop rapide et qu’on a le sentiment que d’autres pays veulent vous imposer leur modèle culturel, le réflexe est alors bien souvent celui du repli sur soi et sur ce qui fait l’identité du pays: l’islam et les lieux saints en l’occurrence pour l’Arabie Saoudite. Cette grille d’analyse permet de comprendre un peu mieux la situation actuelle.

Mosquée dans la ville de Qatif en Arabie Saoudite

Quoiqu’il en soit, l’ouverture au tourisme offre de belles perspectives aux passionnés de voyage. L’objectif du royaume est certes purement économique car il s’agit de diversifier les revenus du pays et de sortir de la dépendance du pétrole. Mais profitons-en! C’est l’occasion de découvrir une terre quasi vierge pour le tourisme avec de nombreux sites largement méconnus. Bien qu’en majorité désertique, le pays ne se résume pas aux dunes de sables, loin de là… Le joyau de l’Arabie Saoudite c’est Al-Ula, avec le site nabatéen de Madain Saleh, qui appartient à la même civilisation que Petra en Jordanie. Il y a aussi la vieille ville de Jeddah, les plages de la mer Rouge, l’oasis d’Al-Ahsa, le cratère volcanique d’Al-Wahbah, les montagnes de Taif… Je n’ai pas eu l’occasion de visiter ces sites lors de mon voyage car je suis allée seulement à Riyad, la capitale (à lire: que faire, que voir à Riyad), à Dammam et à Qatif sur les bords du Golfe persique. Je les garde pour un prochain séjour là-bas.

Désert en Arabie Saoudite
Les dunes du désert saoudien dans les environs de Riyad

Mes coups de cœur lors de ce voyage en Arabie Saoudite ont été le site naturel exceptionnel de Edge of the World, dans les environs de Riyad, et Dariya, la première capitale d’Arabie Saoudite. Cette dernière est facilement accessible depuis Riyad: il suffit de prendre un taxi et le site est bien aménagé pour les voyageurs. Par contre, pour Edge of the World, c’est plus compliqué. J’y suis allée en 4×4 avec ma famille. Pour ceux qui ont envie de s’y aventurer, il faut trouver une agence de voyage qui organise une excursion là-bas.

Dariya, la première capitale d’Arabie Saoudite, classée à l’Unesco

Quelques conseils pour organiser un voyage en Arabie Saoudite

Envie de tenter un tel voyage? Je ne peux que vous y encourager, même s’il faut avoir l’esprit un peu aventurier. Pour l’instant les agences ne proposent pas encore de voyage organisé, donc il faut être capable de se débrouiller tout seul. Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas voyagé en individuel en Arabie Saoudite, j’étais logée chez ma famille et j’ai circulé dans le pays accompagnée, ce qui facilite grandement les choses, notamment pour se rendre dans le désert et découvrir les sites naturels. Voyager dans un pays sans touristes est une formidable expérience, néanmoins cela peut s’avérer compliqué car il y a peu d’infrastructures, que ce soit pour le transport ou l’hébergement. L’autre facteur à prendre en considération en Arabie Saoudite, c’est la culture et les mœurs conservatrices. Même si les choses évoluent en ce moment, il faut être prêt à faire des efforts et adapter son comportement en fonction de la culture locale.

Faire son visa pour l’Arabie Saoudite

La première étape de préparation du voyage, c’est de consulter la page Conseils aux Voyageurs pour l’Arabie Saoudite de France Diplomatie, le site du ministère des Affaires étrangères. C’est là où vous trouverez les informations les plus à jour, à la fois sur les modalités de visa et sur les conditions de sécurité. L’Arabie Saoudite est un pays un peu instable sur le plan géopolitique et certaines régions sont fortement déconseillées, notamment à proximité des frontières avec le Yémen et l’Irak.

Pour faire une demande de visa, rendez-vous sur le site Saudi e-visa. C’est aussi possible de faire son visa directement à l’arrivée à l’aéroport à Riyad ou à Jeddah, mais pour plus de sécurité je recommande de le faire à l’avance. Ce serait dommage de prendre le risque d’être refoulé du territoire en cas de problème administratif. C’est un visa tourisme multi-entrées, valable un an, et qui permet un séjour sur le territoire de trois mois. Il faut compter environ 115 euros, un prix qui comprend aussi une assurance santé rapatriement obligatoire à prendre lors de la souscription du visa (même si vous avez une assurance voyage ou une couverture rapatriement avec votre carte bancaire, vous devez quand même la prendre). Le seul document à fournir est une réservation d’hôtel (facile à obtenir en effectuant une réservation sur le site Booking). Comme dans la majorité des pays arabes, il ne faut pas avoir de tampon israélien sur son passeport.

Us et coutumes à respecter

Les choses évoluent vite en ce moment en Arabie Saoudite, mais compte-tenu de mon expérience et des témoignages d’autres voyageurs, voilà ce qu’on peut retenir à l’heure actuelle. Comme dans la plupart des pays musulmans conservateurs, il faut veiller à avoir une tenue correcte et couvrante, même pour les hommes, qui doivent éviter les shorts (je reviendrai sur le cas spécifique des femmes un peu plus loin). Les couples, mariés ou non, doivent s’abstenir de toute effusion en public. La consommation d’alcool et de viande de porc est interdite sur tout le territoire. Les magasins ferment pendant les horaires de prière, donc le soir, entre celle du coucher du soleil et celle de la tombée de la nuit, il faut s’organiser un peu. Cela commence à changer, mais jusqu’à présent, les restaurants étaient séparés en deux espaces: un pour les hommes seuls et un pour les familles (c’est-à-dire pour les groupes mixtes hommes et femmes). Il faut donc veiller à respecter cet usage.

Peut-on se baigner en maillot de bain? Oui c’est possible. Les grands hôtels internationaux sont équipés de piscines et de plages privées quand ils sont situés en bord de mer. Par contre, sur les plages publiques, les saoudiens se baignent habillés. Vous ne verrez pas d’homme en maillot de bain: ils ont en général un long bermuda qui descend jusqu’à mi-mollets.

A savoir: l’accès des villes saintes de La Mecque et de Médine est réservé aux musulmans. Il y a des check points sur les routes d’accès.

Voyager en tant que femme étrangère en Arabie Saoudite

Une plage du golfe persique près de Dammam

Comme je l’évoquais plus haut, le code vestimentaire pour les femmes étrangères a été assoupli récemment et ce n’est plus obligatoire de porter l’abaya. Ceci étant, dans certains endroits, et surtout si vous voyagez seule, cela peut tout de même être utile d’en avoir une au cas où, de même pour le foulard pour se couvrir la tête. Cela peut aider à passer davantage inaperçue et se fondre dans le paysage, plutôt que d’attirer l’attention. Je vous invite à lire un excellent article (en anglais) sur ce sujet sur le blog Lost with purpose: Female travel in Saudi Arabia. Cette jeune femme a voyagé seule en Arabie Saoudite, loué une voiture et même fait du couchsurfing (hébergement gratuit chez l’habitant). C’est donc possible, même si c’est à réserver à des personnes qui ont beaucoup l’habitude de voyager.

Sinon, être une femme peut aussi être un avantage, notamment pour les rencontres. Comme dans l’ensemble des pays musulmans, quand on est une femme étrangère, on est à la fois acceptée dans les milieux masculins et dans les milieux féminins. J’ai été invitée à plusieurs dîners, et je pouvais sans problème passer d’un côté à l’autre, car lors des repas, hommes et femmes sont séparés. En revanche, les hommes étrangers ne peuvent rester que du côté masculin et c’est très délicat, voire impossible, pour eux de rencontrer des femmes.



Comment se déplacer

L’Arabie Saoudite est un grand pays, et le moyen le plus facile et rapide pour faire de longues distances est de prendre l’avion. La compagnie nationale Saudia propose de nombreux vols internes et les tarifs ne sont pas très cher (à lire: mon retour d’expérience sur Saudi Airlines). Le réseau ferroviaire est pour l’instant assez peu développé. Il est possible d’aller de Riyad à Dammam dans le golfe persique, ou d’aller de Riyad dans le nord du pays. Sinon, regardez les trajets des bus longue distance.

Pour circuler librement, une bonne option est de louer une voiture. Les femmes ont le droit de conduire maintenant, donc il suffit d’avoir un permis international. Par contre, la conduite est assez chaotique et l’Arabie Saoudite est un pays avec un fort taux d’accidents de la route. Mieux vaut être un conducteur expérimenté. Un des avantages est que l’essence est très bon marché.

Liens utiles pour se déplacer en Arabie Saoudite:

Quels types d’hébergements en Arabie Saoudite?

L’Arabie Saoudite étant un pays peu touristique, l’offre d’hébergements est encore assez limitée. Dans les grandes villes comme Riyad ou Jeddah, vous trouverez facilement des hôtels de luxe internationaux ou de plus modestes établissements, mais au confort assez relatif et ayant peu l’habitude d’une clientèle touristique. Pour trouver un hôtel, je vous recommande de faire une recherche sur booking, qui recense un maximum d’hôtels dans le pays, avec de nombreux avis d’utilisateurs. Jusqu’à très récemment, il était interdit pour les couples non mariés de dormir dans une même chambre d’hôtel, mais dorénavant c’est possible pour les voyageurs étrangers. Pour les femmes seules, je ne sais pas trop quelles sont les conditions car je ne l’ai pas expérimenté. Dans les grands hôtels internationaux cela ne pose pas de problème car ils ont l’habitude des clientèles d’affaires, mais dans les établissements moyen ou bas de gamme, difficile à dire.

Visiter Riyadh en Arabie Saoudite
Vue sur Riyad et ses gratte-ciels surgis du désert

Quand aller en Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite est un pays avec un climat chaud et aride. Les températures en été y sont à la limite du supportable, donc je recommande d’éviter d’y aller de début juin à fin septembre. Pour ma part j’y suis allée au mois de janvier et j’ai trouvé la météo idéale pour faire du tourisme (entre 15 et 25 degrés). Par contre, c’était trop frais pour se baigner. Mieux vaut éviter également la période du ramadan (du 23 avril au 23 mai environ pour l’année 2020).

A consulter pour plus d’informations

Pour l’instant, il y a peu de contenu en français sur l’Arabie Saoudite. Mieux vaut donc lire en anglais. Un des sites les plus complets sur le tourisme en Arabie Saoudite est The Saudi Arabia Tourism Guide. Fondé par un français, qui habite en Arabie Saoudite depuis 10 ans, Florent Egal, il est très riche en informations, et recommande des agences locales pour organiser des voyages ou des excursions sur place.

Concernant les blogs de voyage, je vous conseille de lire les articles de Lost with purpose. Alex, jeune voyageuses d’une vingtaine d’année a parcouru le pays pendant trois semaines et écrit des billets très intéressants. J’aime également beaucoup le blog Blue Abaya, tenu par Laura, une finlandaise expatriée en Arabie Saoudite et qui a beaucoup voyagé dans le pays.

A consulter également: le site de l’office du tourisme d’Arabie Saoudite: Visit Saudi.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest ↓↓

Visiter Riyad: que voir dans la capitale d'Arabie Saoudite
Tous mes conseils pour visiter les chutes du Niagara

One commentaires pour pour “J’ai voyagé en Arabie Saoudite: retour d’expérience et conseils”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge