Encore un bus de nuit et je m’endors au Brésil pour me réveiller au Paraguay. Je quitte le plus riche pays d’Amérique Latine pour un des plus pauvres (avant-dernier devant la Bolivie). Mon timing est un peu serré pour avoir le temps de découvrir Asuncion, la capitale du Paraguay. Juste une seule journée, car le lendemain, j’embarque à bord du Cacique, direction Concepcion, au Nord du pays, à deux jours de bateau sur les eaux du Rio Paraguay. Atmosphère tranquille, chaleur écrasante, des vigiles en uniforme militaire et armés jusqu’au coup à chaque coin de rue. Le Paraguay est pourtant réputé pour être un pays plutôt sûr, et je suis impressionnée par ce déploiement de sécurité. Pas seulement les banques ou les boutiques high-tech, mais aussi restaurants ou pharmacies sont tous gardés par des hommes en arme.

Réveil très matinal ce 10 mars. Le bateau part à 7h00 du matin et impossible d’acheter son billet à l’avance. Pour être sûre d’avoir de la place, et surtout un lit en cabine, je suis sur le quai dès 5h30. Pas toute seule. Attendent aussi pour embarquer Stuart, Daniel et Jenny, Anglais, Lauren et Paul, Néo-Zélandais, et Sandra, Suisse.

Le soleil se lève sur le port d’Asuncion tandis que l’équipage termine le chargement de la cargaison. Le Cacique est loin d’être un bateau de croisière pour touristes. Toutes les semaines, il assure la liaison entre Asuncion et le Brésil pour livrer des marchandises aux villages isolés le long du Rio Paraguay.

paraguay rio traversee fleuve7h00 bien passées. On peut enfin embarquer et faire le tour du propriétaire. Frigos, sacs de ciment, cagettes de fruits et légumes s’entassent à l’avant du rafiot. A l’arrière, l’espace commun pour les passagers, la salle des machines, et la cuisine. Sur le pont supérieur, le poste de pilotage et les cabines pour les passagers « first class ». La plupart des passagers du bateau passeront en fait la nuit dans des hamacs ou par terre dans l’espace commun, sur le pont inférieur. Seuls les touristes comme nous, ou les Paraguayens qui ont les moyens, paient un supplément pour avoir un vrai lit (5 euros par personne). Les cabines sont bien petites mais propres, et il y a même l’électricité! Bon, pour les toilettes par contre, c’est pas terrible… Et c’est un tuyau au-dessus de la cuvette qui fait office de douche… Mais bon, c’est juste pour deux jours, alors la prochaine douche ce sera à Concepcion…

paraguay rio cabine caciqueEt c’est parti pour deux jours de traversée tranquille sur les eaux du Rio Paraguay. Asuncion et Concepcion ne sont distantes que de 300 km, mais il faut 30 heures de bateau pour rallier les deux villes. Le Cacique s’arrête fréquemment pour décharger une partie de sa cargaison dans les villages le long du fleuve, isolés dans un pays où la plupart des routes ne sont pas goudronnées.

paraguay bateau cartesLa journée s’écoule doucement au rythme des berges verdoyantes. La chaleur est assez écrasante et je bouquine assise bien à l’ombre sur le pont inférieur, au milieu des sacs d’oignons et de pommes de terre, des enfants qui jouent et des adultes qui dorment dans les hamacs. Passager un peu insolite, un coq va et vient parmi les marchandises. Je fais la connaissance de Javier, Diego et William, trois jeunes paraguayens, étudiants en médecine, qui font le trajet pour aller passer le week-end chez un de leur ami, à Concepcion. L’après-midi s’achève autour de bonnes parties de cartes.

paraguay coucher soleilFabuleux coucher de soleil sur les rives du Rio Paraguay puis dîner frugal avec quelques chips et une boîte de thon (pas de service de restauration à bord). Heureusement, on peut quand même acheter à boire et entamer la soirée avec de bonnes bières fraîches. Le bateau se retrouve rapidement plongé dans le noir, et surtout littéralement envahi par les moustiques. Manches longues et répulsif suffisent à peine pour les dissuader et tout le monde file se coucher tôt. Difficile de s’endormir dans la cabine surchauffée par le soleil de la journée. Heureusement la tiédeur de la nuit fait petit à petit son effet et je m’endors à poings fermés, bercée par le ronronnement du moteur du bateau.

paraguay traversee fleuveRéveil en douceur ce matin du 11 mars. La fraicheur (toute relative…) des premières heures du jour est bien agréable, et on en profite pour traînasser au soleil sur le pont supérieur. Petit-déjeuner léger avec café et gateaux secs. On doit normalement arriver à Concepcion vers une heure de l’après-midi, mais le bateau a pris du retard apprend-on dans la matinée. Il faut compter six à sept heures de plus, soit une arrivée vers huit heures du soir… Quelques grincements de dents parmi mes compagnons de traversée, mais moi finalement ça me plait bien de passer une après-midi de plus à bord du Cacique. Pas grand-chose à faire sur ce bateau mais qu’est-ce que c’est agréable de ne rien faire. Juste profiter du paysage, bouquiner, jouer aux cartes, papoter, glandouiller… Le bonheur quoi…

paraguay cacique traverseeJuste avant Concepcion on a droit à un deuxième fabuleux coucher de soleil, puis vers 20h, c’est l’arrivée à quai. 36 heures pour faire 300 kilomètres, soit moins de dix k/h de moyenne… Quel record de lenteur… Mais moi j’ai adoré!! Super rencontres à bord et je poursuis ma route avec un jeune Anglais Stuart. Nos nouveaux amis paraguayens Javier, Diego et William nous invitent à venir chez eux pour un asado (barbecue)… Une excellente entrée en matière pour découvrir le tranquille Paraguay.

paraguay bateau rencontres

Article suivant

Chambre avec vue à Concepcion, au Paraguay

Article précédent

Les spectaculaires chutes d'Iguazu

5 commentaires pour “Le Rio Paraguay est un long fleuve tranquille”

  1. Décidemment tu es faite pour les boat trips, en lisant ton article on comprend pourquoi…
    Bonne route, backpack biz de la T&C Team depuis Dali dans la province du Yunnan en Chine.



  2. Euh ce n’est pas un des plus pauvres ……. et puis non ce n’est pas un pays sûr, d’où les gardes et policiers et autres…..


  3. BEAUGER monique

    Répondre

    nous partons au paraguay en septembre 2015 et voudrions prendre le bateau seulement de San pedro (Antequera ) à Concepción (aller retour). Est -ce possible?
    merci cordialement



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge