Visiter les chutes du Niagara est un temps fort incontournable d’un voyage au Canada ou aux Etat-Unis. Forte de mon expérience, voilà tous mes conseils pour les découvrir, quelles sont les meilleures activités à faire, comment réserver au meilleur prix, où dormir près des chutes du Niagara…

Gigantesques et vertigineuses, ce sont les plus puissantes chutes d’Amérique du Nord. Admirées chaque année par près de 15 millions de personnes, elles font office de frontière naturelle entre le Canada et les Etats-Unis. J’y suis allée lors de mon dernier voyage au Canada, depuis la ville de Toronto, qui est la base la plus pratique pour accéder aux chutes du Niagara. Avec mon amie Emily, nous avons testé quasiment toutes les activités à faire, que ce soit le tour en bateau, le vol en hélicoptère ou la randonnée aux pieds des rapides. Les environs des chutes sont très urbanisés, avec un maximum d’attractions et de commodités pour les visiteurs. Cela atténue un peu le charme de l’endroit, mais ne gâche pas non plus la beauté des chutes qui restent grandioses. Certains peuvent être un peu déçus par le “côté Disneyland”, mais on peut réussir à en faire abstraction et se laisser envouter par la puissance de cette merveille de la nature.

Voir les chutes du Niagara côté Etats-Unis ou Canada?

Les chutes sont visibles des deux pays, mais les plus beaux points de vue se trouvent côté canadien. Si vous êtes donc en voyage au Canada, pas besoin de passer la frontière pour avoir l’autre côté. Par contre, si vous êtes en voyage aux Etats-Unis, ça vaut le coup d’aller côté canadien. Renseignez-vous alors sur les conditions d’entrée au Canada. Si vous n’avez pas envie de traverser la frontière, voilà un package complet pour voir les chutes du Niagara depuis les Etats-Unis. Il comprend le tour en bateau Maid of the Mist, la Caverne des Vents et la vue panoramique depuis la tour d’observation américaine.

Conseil organisation

Si vous avez le temps, prévoyez de passer une nuit sur place pour pouvoir profiter des illuminations nocturnes et du feu d’artifice, ainsi que pour voir les chutes tôt le matin avant l’arrivée de la foule. Réservez votre hôtel à l’avance, surtout en haute saison (de mi-mai à fin octobre). Les tarifs les moins chers sont en semaine et en hiver. Voir ma sélection d’hôtels que je vous recommande.

Que faire aux chutes du Niagara

Le site Niagara Parks propose de nombreuses choses à faire pour découvrir les chutes sous tous les angles possibles… Vues d’en bas, de haut, le long des rapides… Revue de détail de l’ensemble des activités et de celles qui valent le plus le coup.

La plateforme d’observation Table Rock. Crédit photo: Niagara Parks

Voir les chutes du Niagara de près

Observation depuis Table Rock: c’est le grand balcon d’observation qui domine les chutes canadiennes en forme de fer à cheval. L’accès est gratuit et c’est là qu’on voit les flots de la rivière Niagara se jeter dans le vide à une vitesse impressionnante. C’est aussi à cet endroit que se situe le principal bureau d’information touristique pour les visiteurs. Vous pouvez y arriver à pied depuis le Rainbow Bridge, qui permet de passer du Canada aux Etats-Unis: cela fait une jolie promenade de 1,6km le long de la rivière à travers le parc Queen Victoria.

Le tour en bateau: à mon avis, c’est l’attraction la plus incontournable! Même si vous avez un budget réduit, ce serait dommage de s’en priver. Le bateau s’approche au plus près des chutes et on se retrouve en plein cœur de ce tourbillon aquatique démesuré. Des ponchos de pluie sont fournis, mais attention: ça mouille! Protégez vos appareils électroniques si vous en avez. Par contre, c’est une activité saisonnière: le bateau fonctionne de début avril à fin novembre. Conseil: réservez votre ticket à l’avance (sur le lien ici) pour éviter de devoir faire la queue. Pour info, il y a deux compagnies: côté canadien c’est le “Hornblower” et côté américain c’est le “Maid of the Mist”, mais le tour en bateau est identique.

Avec Emily à bord du Hornblower Niagara Falls

Journey Behind the Falls: cette attraction permet de descendre en ascenseur tout en bas des chutes, là où les tonnes d’eau tombent en plein fracas. On se retrouve à marcher dans des souterrains humides pour finalement déboucher sur une plateforme aux pieds des rapides. Comme sur le bateau, effet douche garanti! ➡️ Réserver un billet pour Journey Behind the Falls.

White Water Walk: c’est une promenade à pieds le long des rapides (entrée payante). On descend en ascenseur pour attendre une passerelle en bois qui longe la rivière déchainée. Très impressionnant de voir au plus près les flots tumultueux de ces rapides de classe 6 (le maximum), parmi les plus dangereux du monde. ➡️ Réserver un billet d’entrée pour la White Water Walk.

A tester aussi: faute de temps, nous n’avons pas pu faire… Une croisière extrême en jet-boat sur la rivière Niagara. Attention ça secoue: vous avez deux options, soit au sec sur un bateau couvert, soit mouillé sur un bateau ouvert. Dans ce deuxième cas, prévoyez des vêtements de rechange, car vous serez complètement trempé! ➡️ Prix et réservations (possible d’avril à octobre).

Descente en tyrolienne devant les chutes du Niagara: cette activité n’existait pas lors de notre voyage, mais j’aurais adoré essayer! La descente sur plus de 600m est époustouflante! ➡️ Infos et réservations pour la tyrolienne.

Niagara Falls vues d’en haut

Les chutes du Niagara vues d'hélicoptère
Les chutes du Niagara vues d’hélicoptère

Les chutes du Niagara en hélicoptère: si vous avez le budget (environ 100 euros par personne), ce sera la plus belle expérience que vous pourrez vivre aux chutes du Niagara! Pour ma part, c’était mon premier vol en hélicoptère, et j’en ai vraiment eu le souffle coupé. Voler au-dessus des chutes procure des émotions incroyables, un moment dont on se souvient toute la vie! Infos et prix pour réserver un vol en hélicoptère.

Panorama depuis la Skylon Tower: si le vol en hélicoptère est au-dessus de votre budget, vous pouvez voir les chutes de haut depuis la plateforme d’observation de la Skylon Tower, haute de 250m. Vous pouvez également boire un verre ou manger au restaurant. Si vous visitez les chutes du Niagara en hiver, c’est un point de vue à ne pas manquer!

Faire un tour avec la grande roue Niagara SkyWheel: alternative à la Skylon Tower, vous pouvez profiter de la vue sur les chutes du Niagara en empruntant la plus grande roue d’observation du Canada. Réserver un billet pour la Niagara SkyWheel.

On peut s’en passer: les deux attractions qui m’ont un peu déçu sont le Whirlpool Aero Car (un téléphérique qui passe au-dessus des rapides de la rivière Niagara, mais assez loin des chutes qu’on ne voit pas) et le Niagara’s Fury (un film en 4D sur la formation des chutes du Niagara: autant voir les chutes en vrai plutôt que de s’enfermer dans une salle de cinéma…).

Les chutes le soir: illuminations et feux d’artifice

Les chutes du Niagara la nuit. Crédit: Niagara Parks

Le soir, les chutes du Niagara prennent un tout autre visage, et il serait dommage de rater ce spectacle en partant trop tôt. Chaque soirée, au crépuscule, les chutes s’illuminent de toutes les couleurs. Un superbe show à ne pas manquer!

Si vous pouvez, restez ensuite pour voir le feu d’artifice. Tous les horaires sont à consulter ici.

Feux d’artifice aux chutes du Niagara. Crédit Niagara Parks

Les spectacles nocturnes sont une des principales raisons pour laquelle je recommande de réserver une nuit d’hôtel sur place. Autant c’est possible de voir les illuminations et de partir avec le dernier bus, autant pour le feu d’artifice, c’est trop tard…

Pour ceux qui veulent vraiment faire de cette visite des chutes du Niagara un moment exceptionnel, il existe un super package avec tour en hélicoptère, croisière en bateau, déjeuner au sommet de la Skylon Tower et Journey Behind the Fall. Le budget est conséquent (environ 240 euros par personne), mais l’expérience inoubliable! Infos et renseignement pour cette formule luxe.

Les chutes du Niagara
Vue sur les chutes du Niagara américaines

Où dormir aux chutes du Niagara? Ma sélection d’hôtels

Autant le dire tout de suite, le petit hôtel de charme pas trop cher près des chutes du Niagara… il n’y en a pas beaucoup… La plupart des hébergements sont de gros hôtels type nord-américain, de bon standing, mais sans charme. Voilà ma sélection pour trouver l’hôtel qui vous conviendra, en fonction de différents critères. Les prix varient beaucoup en fonction de la période de l’année et du jour de la semaine.

Chambre avec vue sur les chutes: The Oakes Hotel Overlooking the Falls. C’est une occasion à ne pas manquer: s’offrir une chambre avec panorama sur les chutes. L’hôtel est un gros building et l’intérieur mériterait un rafraichissement, mais il est hyper bien situé et les chambres sont confortables. Si vous y dormez, prenez vraiment une chambre avec vue sur les chutes: elles sont un peu plus chères forcément, mais c’est magique de s’endormir et se réveiller avec Niagara à ses pieds. Comparez avec les offres du Radisson Hotel & Suites Fallsview. En version un peu plus moderne (mais aussi un peu plus cher), vous avez aussi le Niagara Falls Marriott Fallsview.

Rapport qualité-prix et localisation: à 10 ou 15 minutes à pied des chutes, vous pouvez trouver des hôtels de taille moyenne avec un bon rapport qualité-prix. Le charme n’est pas au rendez-vous, mais ils sont fonctionnels et bien situés. Comparez les offres et les prix entre le Howard Johnson by Wyndham by the Falls et le Days by Wyndham Niagara Falls Centre St. By the Falls. A partir de 50 euros la chambre double (hors saison).

Auberge de charme: c’est quand même possible de trouver un petit hôtel de charme, même si la distances des chutes sera un peu plus longue… Mon coup de cœur va au Cozy Inn Bed & Breakfast Niagara Falls. Une maison d’hôte accueillante avec un excellent petit-déjeuner. Chambre double à partir de 100 euros (petit-déjeuner compris). Alternative: dans le même genre, vous avez aussi le Blue Gables Bed and Breakfast. Ces deux auberges sont à 20 minutes à pied des chutes environ et elles proposent un parking gratuit.

Côté Etats-Unis: si vous dormez côté américain, je vous recommande le Hyatt Place Niagara Falls, idéalement situé tout près des chutes.

Comment aller aux chutes du Niagara

Aller aux chutes du Niagara depuis Toronto. La ville canadienne n’est qu’à 130 km des chutes. Plusieurs moyens de transport sont possibles.

  • En bus: vous pouvez faire l’aller-retour avec la compagnie Megabus. La durée du voyage est de 1h30 à 2h et le prix A/R à partir de 40 dollars.
  • En train: vous pouvez utiliser les lignes de train régulières de Via Rail, qui fonctionnent tous les jours.
  • En voiture de location: si vous voyagez au Canada ou aux Etats-Unis en mode road-trip, alors allez-y avec votre voiture. Attention à ne pas négliger le prix des parkings (forfait journée à 26 dollars). Voilà la carte des différents parkings. Il y en a des gratuits, mais ils sont assez loin des chutes.
  • En tour organisé: de nombreuses compagnies proposent des tours avec le trajet aller-retour depuis Toronto et plusieurs activités. C’est une bonne formule si vous ne souhaitez pas tout organiser vous-même. Voir les offres excursions tout compris depuis Toronto.

A emporter avec vous:

  • Une veste imperméable type K-way.
  • De quoi protéger de l’eau vos appareils électroniques, smartphones notamment, s’ils ne sont pas étanches
  • Un pique-nique: vous gagnerez du temps et économiserez de l’argent…

Infos supplémentaires sur le site de Niagara Falls Tourism. Si vous êtes déjà allé aux chutes du Niagara, n’hésitez pas à raconter votre expérience en commentaire. Tous les conseils et remarques sont bienvenus!

Les chutes du Niagara en vidéo: pour vous faire une idée des chutes et de chacune des activités, regardez notre vidéo.

A lire aussi:

J’ai voyagé en Arabie Saoudite: retour d’expérience et conseils
Séjour en Tunisie: mon expérience au Radisson Blu Hammamet

19 commentaires pour “Tous mes conseils pour visiter les chutes du Niagara”






  1. Le paysage est magnifique, c’est à couper le souffle. La plateforme d’observation étant vraiment proche de la chute, le spectacle est vraiment incroyable. Je suis vraiment intriguée par la manière dont les responsables s’y sont pris pour illuminer les chutes en soirée. C’est bluffant !


  2. mickael ROGER

    Répondre

    merci pour tous ces détails et conseils, ca m’a permis de m’y retrouver plus facilement et facilité la préparation de notre voyage



  3. JEROME LETHEUIL

    Répondre

    Sauf erreur de ma part,les chutes du Niagara ne sont pas une frontière naturelle entre Canada et USA: il y a les chutes en forme de fer à cheval sur le territoire canadien et les chutes “rectilignes” sur les territoire de USA: la frontière est entre les deux.


  4. Merci Sarah ! Fan de rando et de voyage je trouve votre blog vraiment génial et plein d’infos utiles sur cette destination.
    Merci pour le partage.
    La Rando



  5. Youan BI jacky Angenor

    Répondre

    Très belle description qui captive plus d’un…merci pour le travail.


  6. Cela doit être une superbe expérience… Mais personnellement, (et je sais que très peu de personnes comprennent ^^) des chutes aussi grandioses vont presque peur. Elles sont tellement impressionnantes et impossibles à quantifier qu’elles submergent un peu… J’espère que tu en as gardé des jolis souvenirs. En tout cas, oui, c’est une vraie force de la nature. A bientôt, bises


  7. j’ai beaucoup entendu parler de la beauté des chutes du Niagara
    au Canada mais votre article me donne envie le plus de découvrir cet endroit !
    je vous remercie pour vos conseils et pour les itinéraires que vous avez partagé avec nous


  8. Boursin

    Répondre

    Je rêve de les voir depuis mon adolescence.je vais avoir 60 ans ,je demande ce cadeau pour mon anniversaire.votre description du voyage est très bien


  9. Magnifique article mais surtout magnifique lieu. Je m’y suis rendu en 2017, et quel moment !
    Je conseille la période d’avril qui est magnifique, ni trop froid, ni trop chaud, et pas trop de monde. La ville est également super, avec pleins d’animations très sympa.

    Seul regret : je ne parlais pas du tout anglais à cette époque, ce qui m’a beaucoup frustrée. Aujourd’hui, je suis bilingue, et j’ai hâte d’y retourner et profiter pleinement !!

    Pour ceux que ça intéresse, j’ai suivi une formation chez https://oxbridge-paris.fr , et c’était super !
    Sara Articles récents..CPF AdultesMy Profile


  10. Maurice

    Répondre

    Merci pour toutes ces informations
    J’ai lu qu’il existait à un certain endroit précédant les chutes une sorte de” panneau “signalant un point de non retour au delà duquel les courants seraient trop puissants pour faire marche arrière…? Est-ce exacte ?




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge