Mon voyage en Cappadoce m’a littéralement éblouie! Située en plein centre de la Turquie, sur les hauts plateaux de l’Anatolie, cette région est un vrai bijou, à la fois en terme de paysages naturels et de patrimoine historique et culturel. Les volcans et l’érosion y ont sculpté un environnement unique au monde, à tel point qu’on s’y croirait sur une autre planète. Au carrefour des civilisations occidentale et orientale, cette terre de passage abrite de superbes vestiges troglodytiques et des cités souterraines. Les premiers chrétiens s’y sont protégés des persécutions, construisant de nombreuses églises cachées au fond des vallées sinueuses. Prêts pour un voyage d’exception? Voici tous les incontournables à ne pas manquer en Cappadoce, une des plus belles régions de Turquie.

1/ Survoler la Cappadoce en montgolfière

Sans hésitation, c’est mon meilleur souvenir en Turquie, et l’un de mes plus beaux moments de voyage! Si vous en avez l’occasion et le budget, c’est vraiment la première chose que je vous conseille de faire en Cappadoce. Survoler les paysages magiques des cheminées de fées, poussé doucement par le vent, est un spectacle inoubliable! Sans compter les centaines de ballons multicolores qui parsèment le ciel.

Le meilleur moment, c’est au lever du soleil. Pas seulement parce que les couleurs sont sublimes: c’est aussi parce que les vents sont les plus faibles à cette heure là. Le vent, c’est le plus grand ennemi des vols en montgolfière. S’il souffle trop, les décollages sont annulés car trop risqués. Il faut savoir que l’annulation peut avoir lieu jusqu’au dernier moment en fonction de la météo, donc c’est une activité qu’il vaut mieux prévoir dès le début du séjour. Si votre vol est annulé, il sera reporté au lendemain par l’agence. Niveau budget, il faut compter environ 100 euros par personne, mais les prix peuvent varier en fonction du taux de change très volatile de la livre turque. ➡ voir les offres et tarifs pour un vol en montgolfière.

Conseil: prévoyez des vêtements chauds si votre voyage a lieu en dehors de l’été. Les températures au petit matin peuvent être glaciales. Lors de mon séjour au mois d’octobre il faisait moins de zéro degré à l’aube. N’oubliez pas gants et bonnet sous peine de “mourir de froid” dans la nacelle. A savoir: ne soyez pas surpris si l’agence vous fait patienter une demi-heure dans le minibus avant le départ. Les plans de vols sont établis à la toute dernière minute et les équipages doivent attendre avant de recevoir confirmation du lieu de décollage.

2/ Assister au lever du soleil

Que vous choisissiez ou non de faire un vol en montgolfière, vous devrez vous lever tôt en Cappadoce! Le spectacle du lever du soleil avec les centaines de ballons dans le ciel est absolument incroyable. Pour ma part, je ne suis pas une lève-tôt d’habitude, mais pour ce voyage j’ai fait une exception: tous les matins j’étais debout une heure avant le lever du soleil. N’ayant pas prévu suffisamment de vêtements chauds j’ai d’ailleurs pris froid, alors ne faites pas la même erreur que moi.

Il y a beaucoup d’endroits pour voir le lever du soleil en Cappadoce et assister au fascinant ballet aérien des montgolfières. Le plus simple, c’est depuis l’un des nombreux toits terrasse des hôtels restaurants de Göreme (la meilleure base pour visiter la Cappadoce, à lire plus bas dans mon carnet pratique). Je vous recommande notamment celui du Kelebek Special Cave Hotel, où je logeais, celui du Seten restaurant ou celui du Sultan Cave Suites (il faut y dormir pour accéder aux terrasses avec vue). Sinon, vous pouvez marcher un peu à l’écart de la ville pour atteindre ce point Sunrise view point. C’est depuis ce dernier que j’ai pris mes plus belles photos. Regardez sur Google map: vous avez plusieurs points de vue référencés, que ce soit pour le lever du soleil ou pour le coucher.

3/ Visiter le musée en plein-air de Zelve

La Cappadoce est un immense terrain de jeu pour qui a toujours rêvé de se glisser dans la peau d’un explorateur ou d’un archéologue. J’ai aussi eu la chance de découvrir cette région à une période où l’épidémie de coronavirus a considérablement diminué le nombre de touristes sur place. Peut-être qu’à une autre période, mes impressions auraient été différentes… Le musée en plein air de Zelve est un site vraiment étonnant, avec une véritable cité rupestre troglodyte à découvrir le long des vallées. Assez vaste, il abrite des églises byzantines, une mosquée, des habitations cachées dans la roche. Partout des trous et des cavités qu’on peut explorer librement… Attention à prévoir de bonnes chaussures, et veiller à ne pas faire de glissade malencontreuse. Zelve fut l’un des centres religieux les plus importants de la Cappadoce chrétienne, entre les IXe et XIIIe siècles.

Infos pratiques: voir tarifs et horaires d’ouverture sur le site du Zelve Open Air Museum.

4/ Monter au château d’Uchisar

C’est une citadelle naturelle qu’on voit de loin. Le château d’Uchisar, kale en turc, est un piton rocheux de 70m de haut dont les parois sont criblées de centaines de cavités. Surplombant la ville d’Uchisar, c’est un des symboles de la région. De loin, on croirait à une structure surnaturelle, tout droit sortie d’un film de science fiction. A l’intérieur, c’est une succession de galeries, cellules, qui ont servi d’habitation ou de lieux de culte. La riche concentration d’habitat troglodyte en Cappadoce est due à la nature des roches volcaniques qui recouvrent la région. Celles-ci sont faciles à creuser et possèdent de bonnes capacités d’isolation thermique.

Au sommet, on profite d’une vue panoramique exceptionnelle sur la Cappadoce. Allez-y plutôt en fin de journée quand la lumière s’adoucit, ou alors tôt le matin (ouvert tous les jours de 7h30 au coucher du soleil).

Vue sur la Cappadoce depuis le château d’Uchisar

5/ Découvrir les églises chrétiennes troglodytes

Visiter la Cappadoce permet de découvrir un patrimoine religieux assez méconnu. La région a longtemps été chrétienne, jusqu’à ce qu’en 1923, le traité de Lausanne, qui acte le fondement de la Turquie après la chute de l’Empire ottoman, prévoit des transferts de population avec la Grèce. Les chrétiens de Turquie ont du partir en Grèce et les musulmans de Grèce s’établir en Turquie.

C’est un paragraphe difficile à illustrer car les photos sont interdites dans la plupart des églises et les gardiens sont nombreux à veiller pour faire respecter la règle. Le site à ne pas manquer, c’est le musée en plein air de Göreme, qui compte plusieurs églises rupestres parmi les mieux conservées de Cappadoce. L’église la plus belle, la Tokali Kilise (église de la boucle), qui se trouve en bordure du musée en plein air de Göreme. Construite au début du Xe siècle, elle comporte des fresques spectaculaires, récemment rénovées.

Le musée en plein air de Göreme

6/ Randonner à travers les vallées de Cappadoce – Rose Valley – Pigeon Valley – Red Valley

La Cappadoce est un vrai paradis pour les amateurs de randonnée pédestre. Je vous conseille de vous baser à Göreme (cf plus bas dans mon carnet pratique), au centre de la région, avec de nombreuses vallées accessibles à pied. Le souci c’est que les sentiers ne sont pas toujours très bien balisés. Aidez-vous des tracés répertoriés sur maps.me. Pour ma part, je me suis débrouillée seule, mais j’ai des fois un peu tourné en rond ou loupé des églises sur le chemin. Celles-ci ne sont pas bien indiquées et sont souvent assez bien cachées dans la roche. N’hésitez pas à partir avec un guide local qui saura vous guider à travers les dédales de pierre.

Voilà deux itinéraires que je recommande. Depuis Göreme, rejoignez la vallée des pigeons, qui permet d’atteindre Uchisar au bout d’une heure et demie de marche environ. Pour le retour, revenez par White Valley (environ 3/4 heures au total). L’autre boucle, c’est de partir en direction de Rose Valley et Red Valley (3/4 heures de marche au total).

7/ Visiter la cité souterraine de Derinkuyu

La Cappadoce compte de nombreuses villes souterraines, plus ou moins vastes, avec des dédales de pièces et de galeries creusées dans la roche. Une des plus impressionnantes est celle de Derinkuyu, à une trentaine de kilomètres de Göreme (vous pouvez y aller en bus local). Imaginez qu’elle pouvait abriter jusqu’à 10.000 personnes et leur bétail, avec une dizaine d’étages sous-terrains, jusqu’à 85m de profondeur. Seule une partie est accessible à la visite, mais on peut tout de même descendre assez profondément sous terre, jusqu’au 7e niveau.

Cette ville souterraine a essentiellement servi de refuge aux chrétiens face aux persécutions de l’Empire romain, puis face à celles des sultans Omeyyades et Abbassides et celles du gouvernement turc ottoman. La découverte de Derinkuyu est une visite vraiment fascinante. Par contre il faut reconnaître que c’est un peu éprouvant et à éviter pour les personnes claustrophobes. On chemine longtemps plié en deux le long de galeries minuscules et on descend profondément sous terre. Difficile de reprendre son souffle quand il s’agit de devoir remonter tous les escaliers… J’ai adoré l’expérience, mais j’étais vraiment contente de retrouver la lumière du jour et de l’air pur pour respirer à pleins poumons!

8/ Découvrir la vallée d’Ihlara et ses nombreuses églises

Une des plus belles randonnées que j’ai faite en Cappadoce, c’est à travers la vallée d’Ilhara, à une trentaine de kilomètres de Göreme. Imaginez un long canyon à la végétation abondante, avec creusées dans les falaises, de superbes églises aux fresques peintes de couleurs vives. Au fond du canyon coule la rivière Melendiz, le long de laquelle vous trouverez de sympathiques restaurants les pieds dans l’eau pour faire une agréable pause pendant la balade.

Conseil de visite: Ihlara et Derinkuyu sont situés dans le même secteur, donc organisez ces deux visites le même jour. Vous pouvez réserver une excursion avec un guide pour voir ces deux endroits ➡ Visite ville souterraine et vallée d’Ihlara.

Où se baser pour visiter la Cappadoce: Göreme

La petite ville troglodyte de Göreme est le meilleur endroit où loger pour visiter la Cappadoce. C’est là que j’ai dormi pendant cinq nuits. C’est certes un village très touristique, mais c’est là qu’il y a le plus de choix en terme d’hébergements, de restaurants, de transports et d’agences de voyage. Situé au cœur du triangle formé par Nevşehir, Avanos et Ürgüp, Göreme jouit d’une position idéale. On peut facilement rayonner à pied pour partir à la découverte de la plupart des sites. Et pour les endroits plus éloignés, il y a de nombreux bus locaux. J’ai adoré passer quelques jours dans cette bourgade construite au milieu de cheminées de fées creusées pour abriter des habitations troglodytes.

Où dormir à Göreme: sélection de bonnes adresses

J’ai testé deux hôtels à Göreme: l’un plutôt haut de gamme, avec une superbe chambre troglodyte, et un autre plutôt petit budget, agréable pension de famille. Voilà mes recommandations.

Le Kelebek special cave hotel & spa: situé sur les hauteurs de Göreme, c’est sans hésiter une des meilleures adresses de la ville. Composé d’une quarantaines de chambres toutes différentes, c’est un vrai labyrinthe d’escaliers (à éviter si vous avez une mobilité réduite) et de terrasses avec de superbes points de vue pour admirer les montgolfières au lever du soleil. Ne soyez pas surpris: vous serez réveillés par le bruit des bruleurs de propanes avec des dizaines de ballons au-dessus de vos têtes! Un spectacle magique à ne surtout pas manquer en restant sous la couette! Toutes les chambres ne sont pas troglodytes, mais elles ont beaucoup de cachet, avec une décoration typique.

C’est un hôtel où il faut passer un peu de temps. Admirer la vue depuis les différentes terrasses, profiter de la piscine si c’est la bonne saison, feuilleter un bon livre dans les agréables salons. Le petit-déjeuner est absolument fabuleux, et il est servi jusqu’à tard dans la matinée, ce qui permet de partir tôt en randonnée ou en montgolfière pour le lever du soleil et de se régaler au retour. Il est tellement copieux qu’on est rassasié jusqu’au dîner du soir! Même si vous dormez ailleurs, vous pouvez venir en externe manger le petit-déjeuner. Une excellente adresse à noter! En fonction des saisons et des chambres, vous avez une assez large gamme de tarifs pour cet hôtel ➡ voir les prix et disponibilités du Kelebek Hotel.

Dans la même gamme de confort que le Kelebek, je vous conseille de regarder les offres au Sultan Cave Suites, juste à côté. Chambres avec beaucoup de cachet et superbes terrasses avec vue sur les montgolfières au lever du soleil.

Le Turquaz Cave hotel: également situé sur les hauteurs de Göreme, c’est un établissement idéal pour les petits budgets. Les chambres sont simples, propres et confortables. Rapport qualité-prix imbattable et accueil sympathique.

Pour les budgets intermédiaires, je vous conseille le Cappadocia Caves Hotel. Je n’y ai pas dormi mais j’en ai eu de très bon échos par d’autres voyageurs (attention, de très nombreux hôtels ont quasiment le même nom…).

A savoir pour les réservations d’hôtel sur Booking en Turquie: je suis une utilisatrice régulière du site Booking, que je trouve vraiment très pratique pour réserver des hôtels partout dans le monde. Par contre, il faut savoir qu’une fois en Turquie, on ne peut pas faire de réservation pour des hôtels en Turquie. Il y a quelques années, des agences voyage ont porté plainte contre le site et celui-ci a vu son accès restreint en Turquie par la justice. Si vous souhaitez utiliser Booking pour votre voyage en Turquie, vous devrez donc faire vos réservations avant d’arriver dans le pays, ou alors utiliser un VPN sur place pour pouvoir utiliser le site sans restriction. Une fois que les réservations sont faites, vous n’aurez aucun problème sur place car vous pouvez sans problème accéder à votre interface client et annuler si besoin. C’est juste la réservation qu’il faut anticiper (ou prendre un VPN).

Organiser son séjour sur place

Si vous avez la fibre du voyageur indépendant, la Turquie est un pays assez facile pour voyager. Mais si vous préférez faire appel à une agence sur place, vous trouverez de nombreuses offres bon marché avec des guides francophones. Avec Evaneos, vous pouvez demander un devis gratuit, que ce soit pour un séjour en Turquie, ou pour un circuit à travers la Cappadoce. Ce circuit ➡ A la découverte des trésors de Cappadoce propose un très beau programme en toute liberté.

Comment aller en Cappadoce

Par avion. La Cappadoce est desservie par deux aéroports: Kayseri et Nevşehir. Le premier est plus éloigné (environ 1h30 de bus), mais il propose davantage de connexions aériennes. Pour trouver un vol, je vous conseille de comparer les différentes options sur Kayak. Les vols internes en Turquie ne sont vraiment pas cher. Vous pouvez réserver à l’avance votre transfert en mini-bus de l’aéroport jusqu’à votre hôtel.

Par bus. Si vous avez plus de temps, le réseau de bus longue distance est très développé en Turquie et les prix sont très bon marché. Si vous venez d’Istanbul, vous pouvez en profiter pour vous arrêter une nuit ou deux à Ankara, la capitale, idéalement située à mi-chemin. SI j’avais eu plus de temps lors de mon voyage en Turquie, c’est l’option que j’aurais choisie. Mais finalement j’ai fait l’aller-retour en avion depuis Istanbul. La station de bus de Göreme est en plein centre-ville: vous pourrez facilement rejoindre votre hôtel à pied.

Comment circuler en Cappadoce

Si vous êtes basés à Göreme, vous pourrez accéder à de nombreux sites à pied ou en transports locaux. Si vous souhaitez plus de liberté pour visiter la Cappadoce, n’hésitez pas à louer une voiture. Si c’était à refaire, je choisirais de découvrir cette région en mode road-trip, pour pouvoir accéder plus facilement aux sites hors des sentiers battus. Louer en voiture en Turquie est vraiment très bon marché et le permis de conduire français suffit: vous pouvez comparer les offres sur Europcar, Sixt ou Auto-Europe.

Connexion internet pour un voyage en Turquie

Je vous recommande vraiment de prendre une connexion internet pendant votre voyage en Turquie. Vous pouvez acheter avant de partir une carte SIM prépayée sur Holafly. Vous la recevrez chez vous en quatre jours après votre commande. L’avantage c’est dès que l’atterrissage à destination vous pouvez vous connecter sur internet, passer des appels locaux, trouver votre chemin g^race à Google map. Avec ce lien et le code blogdesarah, vous profitez d’une réduction de 5%. En fonction de la durée de votre séjour, vous avez trois formules: 7jrs/3Go; 15 jrs/5Go; 30 jrs/8Go. C’est ce que j’ai utilisé lors de mon séjour en Turquie, et que ce soit à Istanbul ou en Cappadoce, je n’ai jamais eu aucun problème de connexion.

A lire aussi: vous avez certainement prévu de passer par Istanbul lors de votre voyage en Turquie, alors je vous invite à lire mon article sur Que faire à Istanbul.

Visiter Amsterdam: 10 incontournables à faire ou à voir
Apprendre une langue étrangère en ligne avec Preply

2 commentaires pour “Que faire, que voir en Cappadoce, lors d’un voyage en Turquie”



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge