Une maison de guérisseur sur l'île de Siquijor aux Philippines

Une maison de guérisseur sur l’île de Siquijor aux Philippines

Siquijor aux Philippines est une île pleine de mystères. Ce caillou montagneux, truffé de grottes et de cascades, et entouré de magnifiques plages de sable blanc est souvent surnommé « l’île mystique » ou « l’île des sorciers ». Beaucoup de Philippins, encore marqués par le poids des superstitions, ont peur d’y aller. La crainte de s’y voir jeter un mauvais sort…

Il y a aussi sur Siquijor de nombreux guérisseurs traditionnels, les mananambal, connus pour soulager les maux avec des onguents et des potions à base de plantes. J’ai toujours été intéressée par les médecines traditionnelles et alternatives, complément indispensable pour moi à la médecine classique, dont l’approche est beaucoup trop focalisée sur les symptômes, et non les causes des maladies. C’est donc avec grande curiosité que j’ai voulu tester une séance avec un guérisseur.

La guérisseuse prend mon pouls avant de commencer la séance

La guérisseuse prend mon pouls avant de commencer la séance

Notre guide nous conduit chez Alejandro et Anecita, au village de San Antonio. Une femme toute vêtue de rose nous reçoit dans une petite maison en bois et tôles, avec des étagères pleines d’amulettes, et de décoctions d’écorces, d’herbes et de racines. Aux Philippines, les guérisseurs mélangent à la fois savoirs de la médecine traditionnelle et croyances de la religion catholique. Les plantes qu’ils utilisent ont toutes été recueillies entre le mercredi des Cendres (sept semaines avant Pâques) et le vendredi Saint.

Séance avec un guérisseur aux Philippines

Première étape: la guérisseuse prend mon pouls avant de commencer la séance. Comme pour l’acupuncture ou la médecine chinoise. Elle se place derrière moi, pose sa main sur ma tête, palpe mon cou, mes épaules et mon dos… Le guide traduit en anglais son diagnostic: « Beaucoup trop de pensées dans la tête en même temps, stress, surmenage… et bois trop de café ». Il a du mal à traduire aussi vite qu’elle parle, et je ne comprends pas tout, mais pour ces quelques éléments, elle a vu juste. Confiante, je la laisse agir pour la séance. Elle commence par des massages sur la tête et le dos, tout en appliquant une huile avec des plantes. Je l’entends énoncer quelques formules sans y comprendre grand-chose. Je commence à me détendre et à me sentir mieux… Certainement l’effet des massages et des huiles relaxantes. Dans un deuxième temps, elle me recouvre d’un drap et pose une sorte de pierre fumante sous la chaise… S’en suit un drôle de dégagement de fumée, une sorte d’encens avec une odeur plutôt agréable.  Pour finir, elle prépare des feuilles d’arbre qu’elle me colle sur le dos, puis je dois boire une tisane préparée exprès avec des plantes.

philippines seance guerisseur montageJe finis la séance un peu groggy et étourdie, mais étrangement calme et sereine. Prise dans le tourbillon d’une vie très active, j’ai rarement le temps de faire une pause et de décompresser. La je savoure cette impression d’un cerveau un peu déconnecté de la réalité. Break salvateur.

Je dois toutefois respecter plusieurs consignes après la séance:

  • Garder les feuilles collées sur mon dos pendant plusieurs heures en attendant qu’elles tombent toutes seules… Bon, j’ai l’air maligne avec ça, mais c’est pas trop grave.
  • Ne pas boire de café pendant 24 heures. Ca, c’est pas trop dur… Je ferai une exception demain au petit-déjeuner… et garde aussi en tête que je devrais diminuer ma consommation habituelle…
  • Ne pas prendre de douche ou de bain jusqu’au lendemain matin!! Alors ça c’est le truc chiant! Il fait super chaud et on transpire toute la journée… Ca va être dur à respecter comme consigne.

Une love potion en bonus!

Les guérisseurs philippins sont aussi connus pour la fabrication de « love potion », des potions d’amour, qui permettraient à celui qui la porte de trouver l’âme soeur tant désirée… Il faut savoir que les Philippins sont de vrais romantiques, un peu les « latin lovers » d’Asie, un trait de caractère certainement acquis au contact des Espagnols qui ont colonisé l’archipel, du XVIe au XXe siècle. Impossible de passer une journée aux Philippines sans entendre un gros tube romantique à la Céline Dion (My Heart will go on) ou à la Bryan Adams (Everything I do, I do it for you) à la radio… Au restaurant, les assiettes à café sont en forme de coeur… Nous sommes à quelques jours de la Saint-Valentin et les vitrines des magasins sont truffées de gros coeurs rouges et de coffrets tous plus kitsch les uns que les autres.

L'effet "love in the air" aux Philippines à quelques jours de la saint-Valentin

L’effet « love in the air » aux Philippines à quelques jours de la saint-Valentin

Sans doute un peu sous l’effet du « love is in the air » permanent qui flotte dans l’atmosphère philippine, je demande une love potion à la guérisseuse. Un concept amusant à tester non? 😉 Pour le mode d’emploi, il faut diluer un peu de potion avec son parfum et le mettre sur soi. Deuxième consigne: suspendre le flacon de « love potion » au-dessus de son poste de travail au bureau… (c’est pour l’effet feng shui). Et en plus, ça marche aussi pour les affaires! Celui qui la porte pourra ainsi aussi « séduire » ses clients et donc les convaincre d’acheter ses produits ou signer un contrat.

Un flacon de la fameuse "love potion"

Un flacon de la fameuse « love potion »

Bilan post séance et love potion…

J’écris ce post un mois après mon retour, alors c’est plus facile pour faire un petit bilan… Pour les effets de la séance, je me suis sentie beaucoup mieux toute la journée qui a suivi, vraiment détendue, moins en mode « sur-régime » comme je le suis souvent. Bon, par contre, j’avoue, je n’ai pas résisté à la tentation de prendre une douche le soir… J’espère que ça n’a pas trop affecté le « traitement » en tout cas. A mon retour en France, en tout cas, ma masseuse que je vois de temps en temps a trouvé que mon dos avait changé, qu’il y avait moins de tensions qu’avant. Et le fait est, ça fait un bail que je n’ai pas eu mal au dos! Sinon, pour le côté « love potion », difficile d’en dire beaucoup sans trop dévoiler ma vie privée n’est-ce-pas… 😉 Mais en tout cas, le jour-même de mon retour des Philippines, « love potion » dans mon sac (l’effet feng shui, ça doit marcher aussi dans le sac-à-main, parce que la suspendre au bureau, ça j’ai pas osé!!), j’ai eu une proposition de rencart… Quoiqu’il en soit, en matière de séduction, le secret est de toutes manières bien connu: il faut se sentir « séduisant » et confiant en soi pour « séduire » l’autre.  La « love potion »: il suffit d’y croire pour que ça marche!

Infos pratiques:

Si vous avez envie de tenter l’expérience d’une séance avec un guérisseur aux Philippines, je vous conseille de bien vous renseigner avant d’en trouver un. Il y a aussi beaucoup de charlatans qui peuvent essayer de profiter de la naïveté ou de l’ignorance des touristes. Sur Siquijor, vous pouvez demander conseil à l’accueil du Coco Grove Beach Resort, qui vous donnera des noms de guérisseurs.

Note: j’ai réalisé ce voyage aux Philippines sur une invitation de l’office du tourisme. Je n’en reste pas moins libre de tous mes récits sur ce pays qui sont le résultat de mon unique et entière appréciation…

 




Top 5 à voir en Jordanie, de Petra à la mer Morte...
Best of Bières... aux Philippines: la San Miguel

22 commentaires pour “J’ai testé… une séance avec un guérisseur aux Philippines”

  1. Je n’avais pas eu l’occasion de passer par cette île lors de mon passage aux Philippines. J’avais croisé un guérisseur au Kenya et sa manière d’agir était impressionnante. Je suis d’accord avec toi sur le fait que l’on soigne trop les symptomes et non les causes. Après à voir si cette médecine traditionnelle soigne vraiment les causes. Expérience amusante…
    Julien Articles récents..Itinéraire de 5 jours dans le Western Cape: route des jardins!My Profile


  2. Bastien Desveaux

    Répondre

    Exactement le genre d’expérience que j’aimerais vivre !

    Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion ni le temps de me rendre à Siquijor, les plus proches îles visités étant Cébu et Bohol. Le problème avec les Philippines, c’est qu’il y a trop de choix ! Il faudrait une vie toute entière pour visiter l’archipel aux 7.000 îles !

    Siquijor ce sera pour la prochaine fois . Et cette « love potion » attise ma curiosité de façon frénétique ! il faut que je teste ça 🙂 Concernant ce genre de médecine, je pense que l’effet Placebo y joue pour beaucoup. En y allant totalement à reculons, aucun effet bénéfique ne se fera sentir.


  3. Ah ton article me rappelle des souvenirs, nous avions rendu visite à un guérisseur (on nous avait dit qu’ils s’appellaient bolobolo a siquijor par contre) mais sans guide du coup sans traductions, on a attendu notre tour, on s’est laissé faire mais honnetement je n’ai pas trop vu de changements.. tu as eut plus de chance que moi!
    Amelie – Voyagista Articles récents..Japon – Hakkoda et ses 4 ou 5 mètres de neigeMy Profile



  4. Cette médecine fonctionne que si la personne est déjà réceptive à ce genre de croyance, superstitions. Je pense que je me laisserai bien tenté par ce genre d’expérience lors d’un voyage dans ces pays là, tout comme des séances de massages d’ailleurs!
    chrissand Articles récents..Le Colorado en FranceMy Profile



    • Sarah

      Répondre

      tu as bien raison d’aller là-bas! moi je pense y retourner soit fin 2014 ou début 2015! J’ai vraiment adoré ce pays et je voudrais pouvoir y passer plus de temps! Tout à fait d’accord avec toi, c’est beaucoup mieux que se bourrer de médicaments… Très jeune, j’ai eu des soucis de santé qui m’ont incitée à me tourner vers des médecines différentes, et heureusement, car sinon je vivrais gavée de médicaments! Je ne sais pas de quoi étaient enduites les feuilles d’arbre, comme la nana ne parlait pas anglais, c’était difficile de tout comprendre… En tout cas, elles étaient enduites de quelque chose, car sinon elles ne seraient pas restées collées sur mon dos… peut être de l’huile, ou du camphre, je ne sais pas…


      • pierre-olivier

        Répondre

        je pense y aller moi aussi. Est-ce que tu sais si on peut avoir une formation là bas??
        Est-ce que tu y retournes bientôt??
        Merci
        po


        • Sarah

          Répondre

          salut pierre-olivier,
          difficile de répondre à ta question, je n’ai aucune idée si on peut avoir des formations là-bas… j’imagine, mais il faudrait faire des recherches sur internet, ou sur place… j’aimerais bien retourner aux philippines, mais pour l’instant je n’ai pas encore de dates de prévues…



    • Sarah

      Répondre

      oui, c’est ce que j’ai dit dans le post, je me sentais beaucoup plus détendue, et ça m’a fait du bien au dos. Après, ça n’est pas de la magie non plus, c’était juste une séance… Il ne faut pas s’attendre à un miracle avec juste une séance assez rapide. C’est un peu comme des séances chez le kiné… il faut en faire régulièrement pour avoir des effets sur le long terme.


  5. C’est une île très intéressante. Les pratiques dans cette région sont très intéressantes aussi. Cependant il faut s’y rendre pour s’imprégner de leur cultures. C’est la raison qui me pousseras donc à faire un tour à Siquijor. Avec le contenu de cet article je sais déjà que je ne serai pas déçu. La médecine est un domaine qui me passionne beaucoup vu que je prends quotidiennement soin de mon corps.

    Merci pour le travail que vous abattez sur ce blog!!
    Julie Articles récents..Coupe du monde : la France a-t-elle ses chances ?My Profile


  6. Hi, expèrience super intéressante, tout est dans la nature et dans les plantes.. dernièrement j’ai découvert des plantes aux grandes vertus médicinales.. le « Ganoderma Lucidum » ou ‘reishi’ , aux propriétés médicinales millénaires.. le reishi est un champignon très rare à l’état sauvage, il pousse exclusivement en montagne, dans des forêts profondes d’asie. Il est utilisé en médecine traditionnelle chinoise et japonaise. il y a des boissons chaudes qui viennent d’être élaborées à partir de cette plante. r l’arbre le Corossol, a aussi de grandes proporiétés.
    c’est impressionnant et passionnant les vertus de la nature !



  7. J’avoue ne pas trop croire en ce genre de choses… Mais bon si j’ai l’occasion un jour pourquoi ne pas essayer? Et peut-être que je changerais d’avis. En tout cas article très intéressant.
    Cédric Articles récents..Miyajima un petit paradis…My Profile


  8. J’adore ton retour d’expérience sur les guérisseurs… Je ne sais pas si j’aurai osé mais en tout cas, j’ai bien aimé te lire.
    Je pense que la médecine traditionnelle est importante et primordiale mais que les médecines « parallèles » sont un bon complément pour tout ce qui est bien-être, mieux être…
    EnvieVoyages Articles récents..A bat le plastique … filtrer votre eauMy Profile


  9. J’ai été tenté de passer par Siquijor cet hiver mais je craignais que ce soit devenu très touristique, je me suis donc rabattu sur Mindanao…


  10. Jean-Claude

    Répondre

    Une histoire Extraordinaire ?

    Sincèrement, je ne le pense pas, ou plutôt, je ne le pense plus.
    Ce que vous allez lire, est à la portée de tout un chacun, et bien sûr, de toute une chacune. Pour moi, ce qui est extraordinaire, c’est que cela me soit arrivé, A MOI !

    Cela à commencer, il y a bien longtemps.

    J’avais entendu dire que certaines personnes, pourvues de « magnétisme », pouvaient soulager, voire guérir, des malades qui n’avaient pas trouvé le traitement ou le médecin/thérapeute adéquat Vous remarquerez au passage que je ne dis pas « maladies », mais « malades ».

    Alors, j’ai fait quelques exercices pour augmenter mon magnétisme. Et ma foi, j’ai commencé à « sentir » des picotements, difficiles à décrire mais faciles à obtenir.

    Qu’allais-je bien pouvoir faire de cette énergie que je ressentais dans, mes bras, mon front et mon plexus solaire ? Comme j’étais encore assez jeune et un peu « coquin », elle allait me servir à faire des démonstrations consistant à faire dresser les poils de la poitrine de mes jeunes amis ou à transmettre mes « picotements » à ceux qui le souhaitaient.
    Du magnétisme « de foire », en quelque sorte !
    L’égo y trouvait son compte…
    Je ne vous conterai pas dans le détail les prises de conscience qui sont venues bousculer ces jeux puérils.
    J’ai fini par « grandir » et me servir de cette énergie pour soulager les douleurs de toutes sortes, avec quelques succès et de plus en plus avec un franc succès. Je pensais que la simple transmission de l’énergie était à l’origine du soulagement des maux rencontrés. Je ne le pense plus aujourd’hui, et je vous dirai pourquoi un peu plus loin, tout en précisant que ce n’est que mon opinion, et que de ce fait elle n’engage que moi.
    Mais auparavant, permettez-moi une digression.
    Autrefois, je veux dire dans mon autrefois, à moi, (oui, je sais, fameux pléonasme), les guérisseurs prétendaient que lorsqu’ils avaient donné « leur magnétisme », ils se sentaient vidés. C’est probable parce que l’on peut lire dans Les Ecritures : « Il te sera fait selon ta foi », ces paroles pouvant presque résumer ce que j’ai décidé de porter à votre connaissance. Donc si ces personnes pensaient que soigner les fatiguait, il devait bien en être ainsi !
    En fait, en tout cas en ce qui me concerne, il n’en est rien. Imaginez une baignoire déjà pleine d’eau. Si vous tournez le robinet pour que l’eau coule, la baignoire va déborder jusqu’à ce que vous refermiez. Maintenant, fermez le robinet : la baignoire ne déborde plus mais est toujours pleine à ras bords.
    Le « guérisseur » ne se sert pas de sa propre énergie mais canalise seulement l’énergie primordiale.
    Autre chose encore, les gens que je soigne me demandent souvent si c’est un don de naissance ou si une personne de ma famille m’a transmis le « secret ».
    Bien sûr que c’est un don de naissance.
    Et tout le monde le possède.
    Si nous n’étions pas nés, nous n’aurions pas cette faculté.
    En ce qui concerne le secret, je pense que le plus grand secret c’est………………………………………………. qu’il n’y a pas de secret !
    Je m’explique : vous avez vu votre grand-mère (ou votre grand-père) « arrêter le feu » ou réaliser d’autres prodiges sans que jamais elle ou il n’échoue.
    Lorsque cette personne vous désigne pour perpétuer sa pratique, elle va vous confier « le secret » qui est en général une prière. Que se passe-t-il à cet instant précis ? Vous avez vu votre aïeul(e) donner un soin avec bonheur, grâce à ce secret. Si le secret est véritablement « agissant », vous ne pouvez que réussir, vous aussi.
    Avant cette transmission, vous auriez pu tout aussi bien essayer de soigner, mais vous auriez peut-être manqué de la foi nécessaire (je parle de la foi en ce que vous faites). Après cette « initiation », votre subconscient a tout simplement pris note que vous pouviez soigner puisque vous avez maintenant le secret. Si la conviction n’est pas nécessaire au soigné, elle est par contre indispensable au soignant (voir le livre cité plus loin).

    Il est fréquent que je m’exprime sur ce sujet avec les personnes qui font appel à mes services. Je sais que cela déplait à certains qui ont besoin de « merveilleux ». Mais merveilleux ne veux pas dire « mystérieux ». Le merveilleux, il est bien là, dans les effets obtenus.

    En ce qui concerne un possible effet placébo, il est évident qu’il intervient dans ces pratiques, mais ni plus ni moins que la couleur d’un médicament absorbé, son goût détestable, ou la notoriété du prescripteur.
    Sachez seulement que lorsqu’une personne me dit : « Je ne crois pas à votre truc », je lui réponds invariablement que je m’en moque, la question étant de savoir si elle accepte, ou non, un soin. Qu’elle y croie, ou qu’elle n’y croie pas ne fait pas de différence. Le résultat sera tout de même au rendez-vous.
    Deux anecdotes pour éclairer ce point :
    1) La propriétaire, d’un bar atteinte d’une tendinite au coude due au
    mouvement répétitif nécessaire au fonctionnement de la machine à
    café, m’oppose un demi refus en ces termes : « Je ne crois pas à ces
    choses-là, et de toute façon, je ne veux pas qu’on me tripote ».
    Je réponds : « Peu importe, je peux vous soigner, sans vous toucher, à
    une distance d’une quinzaine de mètres ». Elle fini par accepter avec
    un sourire narquois.
    Après trois ou quatre « passages », la douleur a disparu et n’est
    toujours pas revenue, trois mois plus tard, malgré la reprise du
    mouvement déclenchant ! Oui, je sais que vous allez
    me répondre qu’on ne peut pas faire de généralité à partir d’un cas
    particulier, et vous avez raison.
    Mais je tiens à vous préciser que je soigne de cette manière les
    hôtesses de caisse des hypermarchés qui ne peuvent pas abandonner
    leur travail pendant le soin, ou toute personne inconnue qui me
    téléphone pour me démarcher, qu’elle appelle depuis la France ou
    depuis un pays étranger (souvent le Maroc).
    Ce qui est le plus « bluffant » pour les gens, c’est que je puisse obtenir
    des résultats concrets, sans même les toucher !

    2) J’ai soigné un chien de 13 ans d’abord directement et ensuite à
    distance pour cause de déménagement. La pauvre bête avait des
    problèmes cardiaques qui lui provoquaient une toux quasi continuelle.
    Son état était tel que sa « maîtresse » devait le tirer dehors pour qu’il
    fasse ses besoins et qu’il prenne un peu d’exercice. Après chaque soin
    que je lui prodiguais, il s’endormait pour plusieurs heures.

    J’avais demandé à sa maîtresse de me téléphoner chaque fois, le
    lendemain, pour me donner des nouvelles, ce qu’elle n’a jamais
    manqué de faire. Et tenez-vous bien la réponse était toujours la même.
    Le chien recommençait à gambader, à faire des fêtes et s’intéressait à
    nouveau aux femelles. Cela à durer pendant plus d’un an, à raison
    d’une séance tous les mois.
    Mais le plus surprenant, c’est que pendant plusieurs mois, suite à mon
    déménagement, je l’ai traité à distance (200 kms) avec la même
    réussite.

    Pourtant un jour, la dame m’a téléphoné pour me dire que cette fois cela n’avait pas fonctionné.

    J’avais tout simplement oublié mon ami le chien !

    Comme j’ai horreur du mensonge, j’ai avoué mon oubli à
    Madame X…en lui promettant de faire le soin le soir même.
    Et le lendemain Orion était à nouveau en pleine forme !

    J’ai parlé plus haut du possible effet placébo. Peut-on en parler ici ?
    Orion ne savait pas que je m’occupais de lui et l’on ne peut même pas
    mettre en cause une quelconque influence due à Madame X…
    puisqu’elle était persuadée que j’avais agi comme d’habitude !

    Est-ce que j’obtiens des résultats dans 100% des cas ?
    NON, et c’est tant mieux.

    Cela évite à l’égo de se sentir tout puissant. D’ailleurs je ne suis qu’un outil, bien modeste, dans les mains d’un Grand Artisan.
    Un outil médiocre dans les mains d’un bon artisan vaut mieux qu’un bon outil dans les mains d’un artisan médiocre !

    A travers les deux anecdotes ci-dessus vous avez pu comprendre pourquoi je ne pense pas que le magnétisme soit à l’origine des bénéfices constatés.
    Si l’on peut admettre que le magnétisme puisse, à la rigueur, traverser une cloison, il est difficile de croire qu’il soit encore efficace à des centaines de kilomètres, voire à de milliers (j’ai déjà pratiqué des soins depuis la France à une personne des Philippines, où je suis en voyage actuellement).

    Et pour en finir avec l’effet placébo, il me semble peu probable qu’il ait un effet important quand il s’agit d’arrêter une rage de dents, de faire cesser la douleur d’une entorse ou d’une déchirure musculaire ou de soigner un mal de tête.

    Le livre « La Science de l’intention » de Lynne McTaggart
    pourrait expliquer pourquoi j’ai pu soigner Orion à distance. C’est un ouvrage bien documenté, rigoureux, même si je ne partage pas toutes les conclusions de l’auteure.

    Je ne croyais pas écrire aussi longuement. Il est vrai que je pourrais rédiger un livre entier avec toutes mes expériences !

    Pardonnez-moi d’avoir été si long !

    Jean-Claude 


  11. Trovaslet Catherine

    Répondre

    Jean claude je serais très heureuse d’avoir vos coordonnés ,pour d’éventuels soins .
    C T



  12. JAUREGUI

    Répondre

    Bonjour,
    J’ai de terribles migraines qui me clouent au lit, je prends des triptants (médicament pour les migraines), mais cela a des répercution sur l’ensemble de mon corp, intestin, glandes salivaires, stress, insomnies.
    Peux-tu m’aider Jean- claude.
    Peux-tu me soigner à distance ?
    Merci de ta réponse.


  13. Nataly Francoeur

    Répondre

    Avez vous un nom et une adresse d’un bon guérisseur au Philipine…je serai la en novembre 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge