Et si Lille était en train de devenir la nouvelle destination branchée Art contemporain et culture en France? La transformation a démarré au tournant des années 2000, lorsque la capitale des Flandres est devenue Capitale européenne de la Culture en 2004. Un événement qui a su donner une formidable impulsion à toute la métropole lilloise. Riche d’un patrimoine industriel qui partait à la dérive, la ville a réussi à reconvertir avec succès certains endroits en lieux artistiques et festifs. Aujourd’hui, Lille et ses environs comme Roubaix et Villeneuve d’Asq proposent une myriade d’événements culturels et d’expositions prestigieuses, l’occasion idéale pour un week-end city-trip en France.

Les participants du salon des blogueurs sur la Grand Place de Lille. Crédit photo: Nico Gomez

J’ai découvert Lille à l’occasion de la sixième édition du salon des blogueurs de voyage francophones. C’est un rendez-vous annuel auquel je suis fidèle, révélateur de la professionnalisation croissante du secteur. Près de 300 blogueurs et 150 marques du milieu du tourisme y ont participé, les 11 et 12 avril. Qui aurait pu croire que blogueur de voyage deviendrait un métier à part entière? Certainement pas moi en tout cas, qui, il y a exactement dix ans, démarrait ce blog pour raconter mes voyages sur internet. Le chemin n’est pas simple, car c’est une activité qui demande d’être compétent dans de multiples domaines, mais la récompense, pouvoir vivre de sa passion, n’a pas de prix. Pour l’événement, la Métropole européenne de Lille, qui regroupe Lille et 90 communes voisines, a mis ses atouts en avant pour convaincre les « influenceurs » que nous sommes sur le potentiel touristique de la destination. Pour ma part, j’ai vraiment été surprise par la dimension artistique de la ville. L’actualité des prochains mois mérite vraiment le voyage!

Le festival artistique de Lille 3000: Eldorado

Pour prolonger l’année européenne de la culture, l’association Lille 3000 a vu le jour, avec l’organisation tous les trois ans d’un grand festival artistique. Pour 2019, c’est le thème de l’Eldorado qui est mis en avant avec, du 27 avril au 1er décembre, toute une série de manifestations, spectacles et expositions dans la métropole européenne de Lille. L’invité d’honneur est le Mexique, dont la richesse culturelle et la vitalité artistique seront largement présentées. L’Eldorado, c’est un lieu mythique que les conquistadors espagnols pensaient découvrir en Amérique du Sud, regorgeant d’or et de produits précieux. Mais aujourd’hui, quel serait notre Eldorado, ce monde idéal que nous pourrions rêver? La programmation s’attachera à décrypter quelles sont nos nouvelles utopies, nos rêves d’un monde meilleur, plus écologique et moins inégalitaire. Mais l’Eldorado, c’est aussi l’épreuve de la désillusion. Le pays idéal n’existe pas et les fantasmes ne tiennent pas leurs promesses.

Exposition La déesse verte à la gare Saint-Sauveur. Crédit Miguel Penha

Mon séjour à Lille a eu lieu avant le début du festival, alors je n’ai pas pu voir les principales expositions, mais seulement quelques unes en cours de montage. Beaucoup d’événements majeurs auront lieu au Tripostal de Lille, au Palais des beaux-Arts ou au musée de l’Hospice Comtesse. Des artistes mexicains de street-art ont reçu carte blanche pour réaliser des fresques monumentales à Lille et dans toute la métropole. Tout le programme est à consulter sur le site Eldorado Lille.

A la gare Saint-Sauveur, une ancienne gare de marchandise réhabilitée en 2009, on pourra voir « La Déesse Verte », une exposition immersive qui fait le lien entre la Nature et l’Art, réalisée par une vingtaine d’artistes contemporains (du 27 avril au 3 novembre). Une vaste serre sera reconstituée dans l’ancien espace de la gare. Le reste de l’année, la gare Saint-Sauveur propose tout un tas d’événements culturels et d’espaces de loisirs. On peut aussi y manger, au Bistrot de St So, un restaurant qui combine les saveurs locales à celles de la Thaïlande, d’où est originaire son chef.

La gare Saint-Sauveur et son grand hall, avant le montage de l’exposition

A la Maison Folie Wazemmes, une ancienne filature de textile, se tiendra l’exposition « US-Mexico Border » (du 27 avril au 28 juillet), qui interroge les notions de frontière et de migration.

La maison Folie Wazemmes

A l’église Sainte-Marie-Madeleine, j’ai pu voir l’installation spectaculaire de l’artiste indien Subodh Gupta « God Hungry ». Réalisée avec 23.000 pièces d’ustensiles de cuisine en acier inoxydable, c’est une œuvre qui a en fait été créée en 2006, pour une des premières éditions de Lille 3000 « Bombaysers ». Pour Eldorado, l’ajout artistique c’est une immersion sonore au cœur de la forêt amazonienne créée dans l’enceinte de l’église. Impossible à montrer en photo, il faut y aller pour entendre ces sons si particuliers, enregistrés en plein jungle tropicale.

Eglise Sainte-Marie-Madeleine à Lille: un lieu d'expositions artistiques pour Lille 3000 Art à Lille pour Lille 3000 et Eldorado: "God Hungry" de Subodh Gupta

LaM: le musée d’Art moderne à Villeneuve d’Asq

A Villeneuve d’Asq, à 20 minutes de Lille, il faut absolument aller visiter le LaM, musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut. Situé au cœur d’un parc de sculptures, il présente plus de 7.000 œuvres des XXe et XXIe siècles. C’est un des plus importants musées d’Europe du nord, avec des peintures de Georges Braque, André Derain, Fernand Léger, Joan Miro, Amedeo Modigliani ou encore Pablo Picasso. Le LaM accueille de nombreuses expositions temporaires. Jusqu’au 11 juin, c’est  Alberto Giacometti qui est à l’honneur. « Une aventure moderne » réuni près de 150 œuvres de ce sculpteur, un des plus grands artistes du XXe siècle, célèbre pour ses silhouettes longilignes et fragiles. Infos et tarifs sur le site du LaM.

La Piscine de Roubaix

Impossible d’aller à Lille pour les amateurs d’art, sans poursuivre jusqu’à Roubaix, à 30 minutes en transports en commun. Ce musée d’art et d’industrie a ouvert ses portes en 2001, sur le site réaménagé de l’ancienne piscine Art Déco de la ville. C’est un des plus beaux exemples de reconversion architecturale dans le nord de la France. Le musée a tout juste rouvert fin 2018 après 18 mois de travaux de rénovation et d’agrandissement. Le cadre est exceptionnel, tout comme les œuvres présentées, avec notamment de nombreuses sculptures du XIXe et XXe siècle. En ce qui concerne les expositions temporaires, la thématique, jusqu’au 2 juin est consacrée à l’Algérie. On peut y voir notamment « Abd El Kader, l’émir de la résistance », une exposition de portraits de l’émir, considéré depuis 1962 comme le fondateur de l’Etat algérien moderne. « L’Algérie de Gustave Guillaumet » présente une rétrospective de ce peintre orientaliste du XIXe siècle, fasciné par ce pays et ébloui par les paysages du désert du Sahara. Également à voir: une exposition photo de Naime Merabet « Fenêtre sur l’Algérie ». Infos et tarifs sur le site de la Piscine de Roubaix.

La Condition Publique à Roubaix

A voir aussi pour ceux qui vont à Roubaix: la Condition Publique. Ancienne manufacture textile, c’est aujourd’hui un centre artistique et festif, avec des salles de spectacle, des studios de répétitions, une maison pour les artistes… Il faut surtout regarder la programmation, car en dehors d’événements, le lieu ne vaut pas forcément le détour, sauf pour les amateurs de patrimoine industriel ou de street-art, avec de nombreuses œuvres sur les murs à l’extérieur.

Street-Art à Roubaix: escapade artistique à Lille et ses environs Street-Art à Roubaix: escapade artistique à Lille et ses environs

Carnet pratique pour un week-end à Lille:

Y aller: Lille est à peine plus d’une heure de Paris en TGV. On peut faire l’aller-retour en une journée, mais c’est dommage d’y rester aussi peu de temps… Prévoir deux ou trois jours pour voir les différents sites dont je parle dans cet article. Tarifs et réservations sur Oui.sncf.

Y dormir: J’ai dormi trois nuits au Resort Barrière de Lille. Ce cinq étoiles n’est pas à la portée de toutes les bourses, mais c’est un hébergement d’exception, idéalement situé à proximité des deux gares de Lille, Lille-Flandre et Lille-Europe (10 minutes à pied), du Palais des Congrès de Lille (mois de 10 minutes à pied) et du centre-ville (15 minutes à pied). Chambres modernes, hyper lumineuses, bien agencées et petit-déjeuner buffet hyper copieux avec beaucoup de choix. En plus j’ai eu la chance de tester le spa et j’ai eu droit à un excellent massage! Si c’est au-dessus de votre budget, je vous invite à consulter cette liste d’hôtels à Lille.

Chambre et salle de bain à l’hôtel Barrière de Lille

Visiter Lille: deux différents pass permettent de profiter au mieux des sites culturels de Lille et d’Eldorado.

  • Le C’Art  (valable 1 an à partir de la date d’achat). C’Art solo 40 €; C’Art duo 60€; C’Art jeunes (-26ans) 20€ donne un accès libre et illimité aux lieux d’Eldorado et à 12 musées de la métropole de Lille (dont le Tripostal, le Palais des Beaux-Arts de Lille, le LaM, la Piscine, la Condition Publique…). Infos et tarifs sur le site de la C’Art.
  • Le Lille City Pass avec trois formules: 24h (25€), 48h (35€), 72h (45€) accès gratuit à près de 40 musées et sites touristiques et au réseau de transport en commun de Lille métropole. Infos et tarifs sur le site de Lille tourisme.

Y manger: faute de temps, je n’ai pas vraiment pu tester les spécialités de Lille et j’ai beaucoup couru en mangeant sur le pouce… Alors pour les bonnes adresses food, allez jeter un œil sur l’article Quoi manger à Lille de Mélanie du blog Le Moment M (elle s’y connait en gastronomie et je lui fais une totale confiance)

Boire une bière: les brasseries ne manquent pas bien sûr à Lille, et rien de tel que de boire une bonne pinte après une longue journée de visite. Je vous recommande de lire l’article 5 lieux pour les amateurs de bière à Lille de Philippe du blog Va te Balader. Il a bien étudié le sujet lors de son séjour à Lille!

A lire aussi: Eldorado: mes 20 coups de coeur à Lille et dans la métropole d’Anne du blog Plus au Nord, qui a pu visiter les sites d’exposition d’Eldorado juste avant l’inauguration.

Comme indiqué en introduction, j’ai réalisé ce voyage dans le cadre du salon We Are Travel. Merci à Lille Tourisme pour l’accueil, Hôtels Barrière pour l’hébergement et TGV Inoui pour le transport. Toutes opinions me restent propres bien entendu, malgré les quelques pintes de bière descendues en un week-end…

 




 

Mon guide de voyage pour visiter Vladivostok

7 commentaires pour “Escapade artistique à Lille: une idée de week-end en France”


    • Sarah

      Répondre

      Oui carrément! D’autant plus que j’aimerais bien revenir pour justement voir les expositions de l’Eldorado que je n’ai vu qu’en cours de montage. ET j’irais bien voir aussi la Villa Cavrois! Toujours partante pour boire une bière et manger des frites 😉


  1. Un grand merci pour le lien vers mon article Eldorado ! C’est vraiment sympa
    Au plaisir de se croiser un jour à Lille ou ailleurs
    Anne de Plus au nord


    • Sarah

      Répondre

      Je t’en prie 😉 Ca complète bien le mien vu que je suis venue un peu trop tôt pour présenter les expositions! Je te fais signe si je repasse dans la région!


  2. Je ne suis jamais allée à Lille mais ton article m’en donne vraiment envie surtout s’il y a plein de trucs artistiques à découvrir. En plus, j’adore les musées. Bon on y retourne un week-end pour visiter les sites de l’Eldorado, ça a l’air top, surtout s’il y a une influence mexicaine.
    Emilyz Articles récents..Visiter le métro de Moscou, les 10 plus belles stationsMy Profile




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge