Quand on adore voyager, c’est indispensable de maîtriser une ou plusieurs langues étrangères. L’anglais, c’est incontournable bien évidemment, car même dans les pays où peu de gens le parlent, comme la Chine ou le Japon par exemple, ça reste la langue commune des voyageurs et des professionnels du tourisme comme les hôteliers ou les agences de voyage. L’espagnol aussi, c’est indispensable si on veut voyager en Amérique du Sud, avec également le portugais pour le Brésil. Après, pour les autres langues, tout dépend dans quels pays on veut voyager. Mais c’est vrai que pour rencontrer des locaux et créer des liens sur place, c’est toujours un gros plus.

Pour ma part, niveau langues étrangères, j’ai appris l’anglais et l’allemand à l’école, et l’espagnol sur le tas, en voyageant en Amérique du sud. Pour autant, je n’ai jamais réussi à acquérir un excellent niveau, dans aucune de ces trois langues, même si j’ai tout de même un bon niveau en anglais. A la recherche d’une solution flexible et pratique pour m’améliorer, j’ai donc décidé de tester les cours de langue en ligne de Babbel, un des leaders dans le domaine. Voilà presque deux mois que je suis les cours d’anglais et d’espagnol et j’ai déjà fait beaucoup de progrès.

Cours de langue avec Babbel mode d’emploi

Exemples des cours d’anglais sur smartphone

Babbel permet d’apprendre une langue étrangère avec des cours en ligne qu’on peut suivre soit sur un ordinateur, un téléphone ou une tablette. Le programme est complètement flexible et à la carte, avec des cours débutants, intermédiaires, de la grammaire, de la compréhension orale, des cours de vocabulaire… Les tarifs vont de 4,95 à 9,95 euros par mois en fonction de la durée d’abonnement, qui va de un mois à un an. Il y a 13 langues au catalogue: anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, suédois, turc, néerlandais, polonais, indonésien, norvégien, danois et russe. Les cours sont divisés en leçons courtes, qu’on peut faire en dix minutes environ. La méthode est essentiellement basée sur l’écoute et la répétition, ce qui permet de mieux retenir les apprentissages.

Des cours de langue en ligne pratiques et flexibles

Exemples de cours d’espagnol sur l’ordinateur

Ce qui m’a le plus plu avec la méthode Babbel, c’est que les leçons sont de format court et que la flexibilité est totale. C’est facile de caler un cours ou deux lorsqu’on travaille sur son ordinateur. Pour ma part, ça me donne même l’impression de faire une pause. L’autre moment idéal, c’est dans les transports en commun. Bien sûr, c’est moins évident de répéter les phrases quand on est en public, mais en parlant à voix basse c’est possible.

Mes conseils:

    • Je préconise vraiment d’utiliser un casque audio pour faire les leçons et de ne pas se contenter du son des enceintes de son ordinateur ou du smartphone. Quand on entend le son directement dans l’oreille, le cerveau l’enregistre beaucoup mieux et le retient plus facilement. Au bout de quelques semaines de leçons on entend vraiment la différence quand on regarde un film en VO par exemple. C’est comme si l’oreille avait été entraînée à mieux détecter tous les sons.
    • Se fixer des objectifs réguliers. Tout dépend de la vitesse à laquelle on veut progresser, mais c’est important de se fixer un nombre minimum de leçons par jour. Pour moi, la fréquence, c’est de deux ou trois, ce qui n’est pas énorme, car cela représente 20 à 30 minutes. Mais du coup, c’est facile à caser dans l’emploi du temps, surtout quand c’est dans les transports en commun.
    • Séparer les langues. Pour ceux qui veulent apprendre plusieurs langues en même temps, je conseille de ne pas trop se disperser néanmoins. Pour ma part, je me suis fixée l’objectif de progresser dans deux langues en même temps, l’anglais et l’espagnol. Mais pour ne pas mélanger les apprentissages, un jour sur deux je fais soit de l’anglais, soit de l’espagnol. J’aimerais bien aussi reprendre l’allemand, car à vrai dire j’ai beaucoup oublié cette langue, mais je le ferai dans plusieurs mois…
    • Même quand ce n’est pas spécifié dans la leçon, je répète à voix haute (ou basse si je suis en public) absolument tous les dialogues et mots du cours. C’est en répétant la même chose des dizaines de fois qu’on finit par bien les retenir. En tout cas, c’est comme ça que ma mémoire fonctionne le mieux. Ecouter, répéter, écouter, répéter…

Les plus et les moins des cours de langue en ligne Babbel

Les plus:

  • Le prix. A 59,40 la formule d’un an, ça ne fait vraiment pas cher les cours de langue. Si on veut juste apprendre quelques bases de suédois, turc ou russe en vue d’un voyage précis, on peut prendre la formule un mois à 9,95 euros.
  • Le format: les leçons de 10 minutes, c’est super pratique. Tout comme la flexibilité de pouvoir faire les leçons quand on veut et d’où on veut grâce à son téléphone. On peut télécharger des cours à l’avance pour les faire en mode hors connexion également.

Les moins:

  • Il n’y a pas d’évaluation de niveau pour commencer, donc on tâtonne un peu pour trouver les bons cours au début.
  • Le catalogue de langues n’est pas très vaste. J’aurais bien aimé pouvoir apprendre quelques bases de Japonais quand j’y suis allée il y a quelques mois, ou bien d’islandais ou de bulgare, parmi mes récents pays européens. Pour ces cas-là, je ne parle pas d’apprendre la langue bien sûr, mais juste de se familiariser avec quelques expressions courantes pour faciliter son voyage et le contact avec les populations locales. Dommage que ça ne figure pas au programme de Babbel…

Pour conclure, j’ai envie de dire que pour atteindre une bonne maîtrise d’une langue étrangère, il faut bien sûr compléter ces cours en ligne avec des discussions orales, de la lecture en langue étrangère ou regarder des films en version originale… Et bien sûr voyager!! On n’apprend jamais mieux qu’en totale immersion dans un pays étranger!

Ceci n’est pas un article sponsorisé. Je l’ai rédigé en totale liberté, convaincue par l’intérêt de cette méthode pour faire des progrès en langues étrangères. Les liens dirigeant vers Babbel sont des liens affiliés, ce qui signifie que je touche une commission si vous vous inscrivez par leur intermédiaire. Le prix reste le même pour vous bien entendu et de mon côté ça me permet de continuer à faire vivre ce blog de voyage.

Réussir ses photos de voyage avec son smartphone grâce à Pixter
Tous mes conseils pour (supporter) un (long) voyage en avion

10 commentaires pour “Apprendre une langue étrangère en ligne avec Babbel”


    • Sarah

      Répondre

      ah non je ne connais pas! je vais voir alors! Est-ce que c’est le même concept que Babbel? Qu’est-ce qui diffère?



  1. Ça a l’air vraiment bien comme app/site et puis c’est vrai que c’est pas cher pour ce que c’est !
    Sinon en gratuit j’utilise Duolingo, et c’est vraiment bien fait pour un truc où on ne paie pas.


    • Sarah

      Répondre

      Ah oui, j’ai utilisé Duolingo quelques fois aussi, notamment en Italie. Comme je suis pas mal sur le russe et l’anglais en ce moment, je vais essayer aussi Duolingo sur ces deux langues.


  2. Super article qui me motive d’autant plus ! Je bosse l’espagnol avec Duolingo en ce moment, mais j’avoue que autant, je trouve ça parfait pour commencer (c’est motivant grâce aux exercices courts, on a l’impression de progresser vite, etc), autant je trouve que l’on apprends surtout du vocabulaire mais peu de phrases pour s’en sortir dans la vie de tous les jours… je ne sais pas trop comment compléter cela, peut-être que Babel est meilleur dans ce domaine !


  3. cyane

    Répondre

    bonjour,la méthode ASSIMIL n’est pas mal non plus. CD à écouter chez soi en s’occupant de la maison par exemple…. j’apprends le russe ! j’ai commencé avant un voyage à St Pétersbourg et je continue aprés


  4. J’ai beaucoup entendu parler de Babbel mais j’ai toujours été freiné par le fait que l’application soit payante. J’ai pas mal utilisé Duolingo, que je trouve sympa, surtout pour voir sa progression! Par contre je trouve que c’est dommage de devoir recommencer tout depuis le début, si on a un niveau intermédiaire par exemple. Bon au moins ça permet de revoir certaines bases!


  5. Pour info, Duolingo n’a pas le russe. Du coup, je me dis que je tenterais bien Babbel, car c’est vraiment la galère pour communiquer avec les Russes et je me dis que le voyage serait nettement plus sympa si je parlais quelques mots au moins.


  6. Merci pour ton article qui permet d’en savoir un peu plus sur ce site, j’ai longuement hésité à essayer et tu m’as convaincu ! Je suis encore assez timide sur mon anglais et je pense qu’il faut le travailler même en dehors des voyages si on veut un bon niveau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge