roquebrune-sur-argens-rocherLa chance d’habiter en France, c’est qu’on n’a pas besoin d’aller loin pour voir de beaux endroits. A l’occasion du Salon des blogueurs de voyage, à Cannes en septembre 2014, j’ai eu le temps de découvrir un peu mieux le Sud de la France: le port de Saint-Raphaël, la ville de Nice, mais aussi le village médiéval de Roquebrune-sur-Argens. C’est une ville millénaire, qui tire son nom de la montagne qui la surplombe: le Rocher de Roquebrune.

Au sommet de cette montagne de grès rouge, qui culmine à 373 mètres d’altitude, se dressent trois croix réalisées par l’artiste Bernar Venet, en hommage à trois grands peintres de la crucifixion: Giotto, Grünewald et Le Greco. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire l’ascension (3/4 heures de randonnée sur le GR51), mais on y a une vue panoramique sur le littoral, l’Estérel et même les Alpes. Il y a d’ailleurs un ermite qui vit au sommet du Rocher, dans une grotte depuis 40 ans: c’est Frère Antoine. Il ne reçoit pas sur rendez-vous, il reçoit sur irruption… Et c’est un « ermite geek », puisqu’il a même un blog. C’est dommage, le site n’est plus alimenté depuis quelques années… Il faudrait peut-être qu’il installe le wifi dans sa grotte 😉

roquebrune-sur-argens

« Sans le soleil, nous ne sommes rien… » C’est la devise de Roquebrune-sur-Argens, qu’on peut lire en provençal sous le cadran solaire avec le blason de la ville. En cette mi-septembre, je n’ai pas eu la chance de visiter les lieux sous le soleil, mais même sous la grisaille, les ruelles du village fortifié étaient pleines de charme, avec les arcades de la rue des portiques, les fontaines sur les places et les maisons provençales aux volets colorés.

roquebrune-sur-argens-village

A voir, à faire à Roquebrune-sur-Argens:

La Maison du Patrimoine. Elle raconte l’histoire de la commune, de la préhistoire à aujourd’hui, en présentant une collection de vestiges archéologiques, d’objets et d’outils provençaux traditionnels. La maison est construite sur une véritable glacière datant du 17e siècle, qu’on peut voir à travers un plancher vitré. C’était là où, sous terre, avant l’invention du  réfrigérateur, les habitants pouvaient conserver les aliments au frais.

L’église paroissiale de Roquebrune. Dédiée aux apôtres Saint-Pierre et Saint-Paul, elle englobe plusieurs chapelles construites au fil des ans, dont l’église primitive de la commune, Notre-Dame des Salles, qui remonte au Xe siècle. Le grand édifice, de style gothique a, lui, été construit au XVIe siècle.

roquebrune-sur-argens-eglise

Le Musée du Chocolat. C’est le lieu le plus insolite de Roquebrune-sur-Argens! Un passionné, Gérard Courreau, a réuni plus de 6.000 pièces de collection sur le thème du chocolat dans une ancienne chapelle transformée en musée. Boîtes et affiches publicitaires des célèbres Banania, Poulain ou Suchard, plaques émaillées, jouets, et même une tour Eiffel en chocolat! Visite très rigolote et instructive. On y apprend qu’avant, le chocolat était vendu en pharmacie pour ses vertus médicinales. Des propriétés d’ailleurs aujourd’hui validées par la science moderne puisque le chocolat est effectivement très riche en magnésium et en antioxydants… On a droit aussi à des anecdotes croustillantes. Quand la reine Marie-Thérèse, femme de Louis XIV, donna naissance en 1664, à une petite fille métisse, une consommation excessive de chocolat fut avancée comme explication. Ce péché de gourmandise de la souveraine aurait conduit à l’altération du teint du bébé pendant la grossesse… Là pour le coup la science risque d’être moins d’accord 😉

roquebrune-sur-argens-maison-du-chocolat

La Chocolaterie du Rocher. Mis en appétit par la visite du Musée du chocolat, l’idéal est de poursuivre l’itinéraire avec une étape à la chocolaterie du Rocher. La spécialité de cet artisan, c’est d’ailleurs le « rocher de Roquebrune »: une bouchée de nougat au miel, avec lavande et amandes de Provence, enrobée de chocolat parfumé à l’orange, citron, rose, violette ou juste chocolat noir. Plein de jolies couleurs pour les yeux et les papilles.

roquebrune-sur-argens-chocolaterie

La Maison du Terroir. Tant qu’on y est… Après quelques bouchées de chocolat, passez faire un tour à la Maison du Terroir, qui vend les produits des producteurs locaux: vins, miels, nougats, pain d’épices, huiles d’olives, tapenades, tartinades… On peut bien sûr déguster sur place!

roquebrune-maison-terroir

roquebrune-argensBalade en canoë sur l’Argens. Après toutes ces dégustations, rien de tel qu’un peu de sport. A la base nautique du rocher (au niveau du Pont de l’Argens et du lac de l’Arena), on peut louer des canoës, pour une heure, une demi-journée ou une journée entière. Au prix de quelques efforts, on peut même descendre l’Argens jusqu’à la mer, mais ça fait tout de même 14km alors mieux vaut avoir un peu d’endurance!

roquebrune-sur-argens-canoe

Carnet pratique

Pour manger: le restaurant du Lac sur les bords du Lac L’Arena, avec vue sur le Rocher de Roquebrune. On peut y tester la très typique bourride provençale: une soupe avec un mélange de plusieurs poissons (comme de la lotte, du merlu, ou dorade rose) et de l’aioli.

Pour dormir: c’est à 15km, mais ça permet de découvrir St-Raphaël également, le Best Western La Marina, sur le port Santa Lucia. Belle piscine, à 20 minutes à pied du centre-ville en longeant le bord de mer.

Pour aller plus loin… Je vous invite à lire les autres articles rédigés par les blogueurs qui ont également participé à cette escapade, en partenariat avec l’office du tourisme de Saint-Raphaël et de Roquebrune-sur-Argens:

Avec toute l'équipe du blogtrip, Baptiste, Marion, Martino, Sarah, Caroline et Violaine

Avec toute l’équipe du blogtrip, Baptiste, Marion, Martino, Sarah, Caroline et Violaine




Voyage au Brésil: 6 coups de coeur de l’Amazonie au Nordeste
Voyager à Paris avec le Festival de film Objectif Aventure

14 commentaires pour “Escapade à Roquebrune-sur-Argens dans le Var”




    • Sarah

      Répondre

      oui c’est clair!! c’est aussi en voyageant qu’on se rend compte de la chance d’habiter en France et d’avoir une telle diversité de paysages et de cultures sur un si petit territoire… Tu es la bienvenue à La Toussuire dans les Alpes si tu veux découvrir la Savoie!!




  1. À propos de Frère Antoine :
    Frère Antoine n’est pas un ermite « geek ». C’est un moine qui vit dans la prière et la méditation. Le connaissant personnellement, je sais que tous les blogs et posts sur internet qui le concernent ont été faits par des amis ou des personnes qui s’inspirent de sa spiritualité. Lui-même se désintéresse complètement d’internet et de la technologie.
    Petite précison en passant 😉

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8re_Antoine_%28ermite%29
    https://www.youtube.com/channel/UC9HpOCd-5FfgWFVlIKSqfiA


  2. Patrick

    Répondre

    Bonjour,
    Frère Antoine l’ermite est plutôt un charlatan. C’est un ancien novice ayant échoué en tant que moine. Il est en conflit avec sa hiérarchie. Je n’ai rien inventé il l’écrit dans ses livres. Je ne conseille pas d’aller le voir. Au premier abord il a l’air gentil mais c’est pour mieux calomnier et médire (parfois par derrière). Il juge les gens à leur façon de vivre c’est assez insupportable surtout si vous avez décidé de vivre bio, végétarien et de façon alternative… il trouve ça ridicule. Sa philosophie est un bidouillage et un assemblage de toutes les religions. Vos croyances ou façons de penser seront toujours moins bonnes que les siennes. Revoir cet affreux bavard : jamais plus !


  3. Le plus étonnant est comment cette région s’améliore année après année.
    par exemple Saint Raphael, Faïence, Roquebrune ou Puget sur Argens et même l’isolée préfecture de Draguignan, il y a 20 ans la publicité envahissait les carrefours et le centre de St Raphael était un peu à l’abandon… 
    Depuis, les transformations sont très visibles et la ville s’est embellit du parking Napoléon à la Gare, de son vieux port transformé jusqu’aux sentiers qui mènent Pic de l’Ours au-dessus de la somptueuse corniche d’or.
    Seule Fréjus joue contre par un accueil, rude FN oblige, quand on aime pas l’étranger, on aime pas le touriste, un vagabond qui révèle aux habitants la beauté de leur lieu de leurs produits anciens comme d’aujourd’hui, de leur caractère accueillant… 
    Bon, ça devrait leur passer de jouer contre quand ils verront que le cha


  4. D’accord avec Olivier, le Var est magnifique, mais les gorges du Verdon le sont encore plus ! Beaucoup de gens n’ose pas prendre la route jusqu’à Castellane, mais ça vaut vraiment le détour !


  5. Annette

    Répondre

    J’ai rendu visite à ce vieil hurluberlu qui en plus est très misogyne. A croire qu’il s’est réfugié dans ce trou par peur des femmes ! Il est à fuir !


  6. Fab51

    Répondre

    Ce soit disant ermite c’est une catastrophe ! Un ermite ça ? C’est la foire le dimanche. Et en plus il vent tout un tas de bouquin qui sont à la philosophie ce que Julien Doré est à la musique…


Trackbacks/Pingbacks

  1.  Un week-end à travers l'Estérel et la Côte d'Azur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge