Sa réputation n’est pas usurpée. Le lac Baïkal est un grand bleu magnifique. C’est la récompense après la longue traversée en transsibérien depuis Moscou. C’est comme quand on arrive au bord de la mer. On n’a qu’une envie: se baigner. Jusqu’à ce qu’on teste l’eau avec le bout des pieds… Glaciale. Le défi était pourtant tentant. Mais non, on ne s’est pas baignées dans le lac Baïkal.

Mardi 14 septembre. Tout juste débarquées du transsibérien à Irkoutsk, on file au consulat de Mongolie déposer nos demandes de visas. Puis direction l’ïle d’Olkhone, au nord du lac Baïkal, à quelques heures de bus et ferry. La découverte d’Irkoutsk, ce sera pour après, quand on reviendra chercher nos visas.

Russie 3103

Sur l’île, on expérimente un nouveau concept d’hébergement. Après le « couchsurfing normal » (petit rappel: couchsurfing, c’est un site internet où des gens proposent d’héberger des inconnus gratuitement chez eux), le « couchsurfing sauvage » (on dort chez des gens, mais sans l’intermédiaire du site internet… comme nous avons fait à Nida en Lituanie), voici le « couchsurfing à l’hôtel »… En gros, c’est dormir gratos à l’hôtel!! Le couchsurfeur avec qui on avait pris contact ne pouvait pas nous héberger car il avait déjà trop de monde chez lui. Alors il a demandé à un de ses amis propriétaire d’une guest-house de nous loger…

Russie 3276

Trop cool, on a une chambre avec deux lits rien que pour nous (photo ci-dessus). Le couchsurfing a beaucoup de charme, permet des rencontres sympathiques et de voyager à moindre frais. Par contre, niveau confort, il ne faut pas être trop exigeant. Ca nous est arrivé plusieurs fois de dormir par terre sur une couverture ou sur un canapé-lit à moitié défoncé. Ces deux nuits à l’hôtel nous font donc le plus grand bien. Il n’y a pas d’eau courante sur l’île. Pas de douche donc. Mais il y a mieux: on découvre les banyas à la russe. C’est un peu comme la toilette au baquet de nos ancêtres. Mais dans un sauna!! Avec Emily on a adoré. Un réservoir d’eau froide d’un côté, un robinet d’eau chaude de l’autre. On mélange les deux dans une bassine pour avoir de l’eau à bonne température. Et hop, c’est parti pour la douche!! Très rustique, mais un vrai bonheur de se renverser le tout par-dessus tête. Le tout dans la chaleur décontractante d’un sauna. On en ressort réchauffées de l’intérieur, un vrai plein d’énergie positive!!

Deux jours trop courts à Olkhone. On aurait voulu rester plus, mais impossible. Nos visas russes s’achèvent et on doit se dépêcher de sortir du pays. Retour à Irkoutsk, d’où on en profite pour découvrir la partie sud du Baïkal, à Listvyanka. Pas le charme de l’île, mais un super marché aux poissons et une plage bien agréable. Notre hôte russe, Anna, nous fait découvrir l’Omoul, spécialité locale de poisson séché. A décortiquer soi-même. On s’en met plein les doigts, mais un vrai délice.

Russie 3374

La ville d’Irkoutsk en elle-même n’a pas grand intérêt. L’étape vaut vraiment le coup pour le lac. Le Grand Baïkal Bleu…

Russie 3136

Adieu à la Russie: dernière étape du voyage à Oulan-Oude
La traversée de la Russie en transsibérien: Bienvenue en Sibérie!!

9 commentaires pour “Le Grand Baïkal Bleu et découverte de l’île d’Olkhone”

  1. Emily Zanier

    Répondre

    La meilleure guest house de l’ile d’ailleurs, en fait l’unique guest house de l’ile! Dommage que tu n’as pas mis la super photo en pareo bresilien a la sortie du sauna, avec les petits chatons!


    • Sarah

      Répondre

      bravo!! tu as décroché le 400e comment!! mince, je crois que je te devais déjà une bouteille de champ pour le 100e… la note va être lourde quand tu vas rentrer!! et effectivement, cette photo est très sympa!! je vais peut-être la rajouter, entre celle de notre chambre et là où tu déguste l’omoul du lac baikal…


  2. Emily Zanier

    Répondre

    Genial, 2eme bouteille de champagne, ca fera plaisir apres 2 ans de voyage! Ah oui et j’ai oublie une precision, l’omoul super bon et qu’on voit sur la photo, c’est fume pas seche. Y’a aussi seche mais vachement moins bon.


  3. Anaïs

    Répondre

    Bonjour Sarah,
    Tout d’abord bravo pour ton blog, que je suis assidument avec plaisir depuis quelques temps maintenant.
    Si je comprends bien vous avez demandés vos visas mongols à Irkoutsk, pendant votre escapade sur le lac Baïkal. Pourrais tu me donner quelques précisions; est-ce compliqué? 3 ou 4 jours suffisent ils? etc… En effet nous partons aussi pour un TDM par le transsibérien en avril et si on peut éviter de demander en France le visa mongol, ça nous laissera un peu plus de temps pour l’obtention des autres visas…
    Merci d’avance et à bientôt
    Anaïs


    • Sarah

      Répondre

      salut anais, le visa mongol est assez facile à obtenir à irkoutsk. on a déposé nos dossiers en arrivant au consulat et après on est partis trois quatre jours au lac Baîkal. renseigne toi à nouveau, mais il ne faut pas de papiers particuliers, juste photos d’identité et remplir le formulaire… en fonction du temps que tu as, tu peux prendre la formule expresse 24h (la plus chère), celle en 3 jours ou celle en 7 jours… pensez à faire des provisions de photos d’identité avant de partir. moi j’avais galéré pour trouver un photomaton qui marche à novossibirsk… bises et bon TDM!



        • Anaïs

          Répondre

          Bonjour Sarah,

          Une autre question concernant les visas: pour la Russie, comment avais-tu obtenu ton invitation?
          Merci d’avance

          Anaïs


          • Sarah

            pour le visa russe, je suis passée par une agence de visa… c’est beaucoup plus simple: tu apportes ton passeport, tu payes et tu récupères ton visa une fois que c’est fait… j’ai l’habitude de passer par http://www.action-visas.com/ c’est sûr que c’est plus cher que si tu fais les démarches toi même, mais ça évite de s’emmerder avec les papiers


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge