Que faire, que voir à Osaka? La troisième ville du Japon mérite-t-elle le détour? La capitale du Kansai est parfois boudée par les voyageurs, qui lui préfèrent sa voisine Kyoto, beaucoup plus riche en sites touristiques et temples traditionnels. Pour autant, Osaka est une belle étape à faire lors d’un voyage au Japon. Plaque tournante des transports au sein de l’archipel nippon, ce serait dommage de ne faire qu’y passer… Prenez deux jours pour visiter Osaka et découvrir cette ville authentique, accueillante et dynamique, un parfait exemple de jungle urbaine à la japonaise, envahie d’enseignes lumineuses et de câbles électriques. Cerise sur le gâteau: les Japonais y sont plus décontractés et chaleureux que dans le reste du pays.

Voilà les huit sites incontournables à découvrir à Osaka. L’idéal, c’est d’y passer 48 heures, avec impérativement une nuit sur place. C’est une ville qu’il faut visiter à la nuit tombée car c’est là qu’elle dévoile sa meilleure atmosphère digne de Blade Runner.

1/ Le quartier de Dotombori

Dotombori est un des quartiers les plus animés et photogéniques d’Osaka. Il doit son nom au canal de la Dotomborigawa, qui offre de beaux points de vue sur les enseignes lumineuses, notamment depuis le pont Ebisu-bashi. La rue piétonne Dotombori, parallèle au canal, est le centre névralgique de la vie nocturne de la ville. Vous y trouverez de très nombreux restaurants avec des enseignes flashy en 3D. Envie de manger des ramens ou du poisson? Facile, il suffit de lever les yeux et se repérer avec les enseignes!

L’enseigne publicitaire la plus connue d’Osaka, c’est le Glico, ce coureur avec les points levés, qui représente le confiseur japonais Ezaki Gliko, la marque des Mikados. C’est le spot à selfie d’Osaka! Tout le monde se prend en photo devant avec les bras levés.

2/ Le quartier de Shinsekai

On continue la série des quartiers urbains d’Osaka avec Shinsekai, qui veut dire “nouveau monde” en japonais. C’est un des meilleurs quartiers commerçants du Japon, avec une ambiance populaire, désuète et rétro branchée. La tour Tsutenkaku, haute de 100m, domine les rues avec son imposante silhouette en acier.

On trouve à Shinsekai de nombreux pachinkos, ces salles de jeu japonaises, des théâtres délabrés et des bars à hôtesse un peu glauques. C’est un des meilleurs quartiers pour manger pas cher, avec notamment de nombreux restaurants qui vendent des kushikatsu, des brochettes de boulettes de viande avec des légumes frits. Devant de nombreuses devantures, on tombe sur un des symboles d’Osaka, le Billiken, une figurine porte-bonheur, ce petit bonhomme assis, doigts de pieds en éventail et toujours souriant.

3/ Le Château d’Osaka

Comme de nombreux châteaux japonais, celui d’Osaka a été plusieurs fois détruit et reconstruit. Le premier date de 1583, mais l’édifice actuel est une reconstruction en béton datant de la fin du XXème siècle. A l’intérieur, on peut visiter une belle collection d’art japonais, d’armures et d’objets de la vie quotidienne.

Le parc du château est un havre de verdure dans la ville très urbanisée qu’est Osaka. C’est un espace vert très populaire lors de la floraison des cerisiers au printemps.

4/ L’Umeda Sky Building

Inauguré en 1993, l’Umeda Sky Building est considéré comme l’un des vingt plus beaux gratte-ciel du monde. Et cette réputation n’est pas usurpée! C’est une très belle réussite dans le ciel d’Osaka. Imaginé par l’architecte Hiroshi Hara, il ressemble à un arc de triomphe futuriste. Mesurant 173m de haut, il est constitué de deux tours de 40 étages, connectées au centre par un pont atrium, accessible au public.

Le public peut monter sur la plate-forme circulaire au sommet des 40 étages, offrant un superbe panorama à 360°. La dernière étape a lieu à bord d’un escalator dans un tube de verre assez spectaculaire. Horaires et tarifs sur le site de l’Umeda Sky Building.

5/ Le gratte-ciel Abeno Harukas

L’autre site incontournable dans le ciel d’Osaka, c’est l’Abeno Harukas. Conçu par l’architecte César Pelli, c’est le plus haut gratte-ciel du Japon, avec 300m et 60 étages (à ne pas confondre avec la plus haute construction qui est la Tokyo Sky Tree avec 634m).

L’Abeno Harukas comporte une plate-forme d’observation Harukas 300 entre les 58 et 60e étage. Par contre, le tarif est un peu cher… Mieux vaut monter à l’Umeda Sky Building. Pour profiter de l’Abeno Harukas en mode gratuit, vous pouvez aller au 16e étage, au jardin extérieur. Il y a également un café à cet étage, très sympa pour boire un cappuccino avec vue!

6/ Le quartier américain Amerika-Mura

C’est le troisième quartier emblématique à Osaka: l’Amerika-Mura, dénommé ainsi car après la Seconde Guerre mondiale, ses magasins vendaient des produits américains. Aujourd’hui, c’est le quartier branché d’Osaka, avec des magasins vintage. C’est là qu’on croise les jeunes Japonais à la mode avec des coupes de cheveux originales et les fashionistas. Perchée sur le toit d’un immeuble, se trouve une mini réplique de la statue de la Liberté.

C’est assez rare au Japon, donc cela mérite d’être souligné: on trouve de l’Art de rue à Amerika Mura. Les lampadaires ont des silhouettes humaines et ils sont peints par des artistes. On trouve même une œuvre de street-art: Peace on Earth du peintre Seitaro Kuroda. Il y en a très peu car cela ne fait pas partie de la culture urbaine du pays. Le street-art y est plutôt assimilé à des graffitis salissants.

7/ Le temple Shitenno-ji

Le temple Shitenno-ji est l’un des plus anciens temples bouddhiques du Japon. Il a été fondé en 593, mais seul le grand torii du sanctuaire Shinto est d’origine. L’enceinte est constituée de plusieurs bâtiments, dont une jolie pagode de cinq étages au sommet de laquelle il est possible de monter. Une visite agréable, qui permet de sortir de l’effervescente urbaine d’Osaka.

8/ Le Musée national d’art d’Osaka

La ville d’Osaka n’est pas très riche en musées, car c’est surtout une mégalopole à découvrir pour ses quartiers urbains. Il y en a tout de même un qui mérite le détour, c’est le Musée national d’Art d’Osaka (NMAO), qui accueille des expositions d’art moderne japonais et international. Son architecture, également signée par César Pelli, est impressionnante. Son entrée est matérialisée par une grande sculpture avec des tubes d’acier qui ressemble à un papillon.

Visiter Osaka: carnet pratique

Comment y aller: Osaka est une des villes japonaises les mieux desservies en transport. Par avion, c’est l’aéroport international du Kansai, qui propose des vols directs depuis la France. Par train, la gare de Shin-Osaka se trouve sur la ligne du shinkansen qui relie Tokyo à Fukuoka. Tokyo-Osaka c’est trois heures de train.

Suggestion. Et si votre voyage au Japon commençait par Osaka plutôt que par Tokyo? Avec l’aéroport international du Kansai, Osaka est une très bonne porte d’entrée pour arriver dans le pays (ou en repartir…). Pour diminuer les coûts sur place, vous pouvez étudier l’option d’un billet d’avion multi-destination avec Tokyo et Osaka comme points d’entrée et départ. Vous avez cette option sur le moteur de recherche de billet Skyscanner.

Où dormir à Osaka: pour loger vers les quartiers animés de Dotombori et Shinsekai, je vous conseille le Hiyori Hotel Osaka Namba Station, très bien situé à côté de la station Namba. Les chambres sont petites (comme souvent au Japon) mais modernes et bien agencées. Pour loger près de la gare JR Osaka et voyager facilement dans les villes environnantes, regardez les options à l’Ibis Osaka Umeda, très bon rapport qualité-prix.

Quoi manger: Osaka est une des villes les plus réputées pour la gastronomie japonaise. Les deux principales spécialités sont les okonomiyaki, des crèpes au chou fourrées d’ingrédients salés, et les takoyaki, des beignets de poulpe. Les deux meilleurs quartiers pour se régaler pour pas cher sont Dotombori et Shinsekai.

Visiter Osaka avec un guide local: pour découvrir au mieux les richesses de cette ville, je vous conseille d’essayer les visites d’Osaka Safari. Vous serez accompagné par un photographe francophone qui habite Osaka et vous en fera découvrir tous les secrets.

A lire aussi: pour préparer votre séjour dans l’archipel, je vous invite à découvrir mes articles de voyage au Japon. Dans les environs d’Osaka, vous pouvez vous rendre à Wakayama ou encore visiter Nagoya.

Assister à une comédie musicale à Londres: mon expérience
Escapade artistique à Lille: une idée de week-end en France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge