Mince, j’vais être à la bourre… Faut dire que ce 20 novembre, rien ne s’est passé comme
prévu. Babby-sitting improvisé l’après-midi pour dépanner une copine dans la merde… Du coup, pas le temps de repasser chez moi récupérer ma pancarte. Alors je bricole une pancarte de secours avec les moyens du bord… Pas de feutre rouge. Aïe…. Mais bon, le message y est. « Cherche une place gratos en échange d’un sourire », alors je devrais pouvoir m’en sortir. Si j’arrive à temps.

21h, presque 21h30, ouf, j’arrive enfin devant le Zénith. Mais y a presque plus personne… Enfin, si, deux mecs qui poireautent et deux revendeurs au black. M’abordent direct pour espérer me refourguer un des derniers billets qui leur restent sur les bras. Prix de départ: 20 euros pour un billet à 40. Et sans même à avoir à négocier. En clair, même quelqu’un qui ne sait pas très bien s’y prendre -pas comme moi, hein-, et bien il peut l’avoir facile à 10/15 euros, parce qu’à cette heure là, s’ils le revendent pas à perte, et bien ils le revendent pas du tout… Mais bon, moi je cherche un billet gratuit, leur montre ma pancarte, ils rient jaune et m’envoient ballader…

Reste donc seulement deux mecs auprès de qui tenter ma chance… Aborde le premier, mais il attend quelqu’un. « Si si elle vient, c’est sûr, y a pas de souci… ». Bon, et là, le
deuxième, pas très loin, entend notre conversation, s’approche, et me donne un billet. « Ben moi, ils viendront plus », lache-t-il, amer et hyper dégouté, avec même deux billets en trop en plus du sien. Tellement dégouté qu’il donne le deuxième à un des revendeurs au black et s’engouffre dans le Zénith sans même piper mot… Bon, pas très bavard, mais au moins je l’ai vite gagné mon billet ce soir.

Et en plus, j’ai juste loupé la première partie. Entre aux premières notes du rock aérien des anglais de Keane et me laisse emporter sur « Somewhere only we know », « a bad dream » , « Leaving so soon »… Plutôt réussi, même si encore une fois, manque évident de charisme sur scène… Ahhhh, ils sont pas tous aussi bons que Coldplay…

Chasse au billet gratos pour Coldplay and The Killers in London
Micky Green à l'Olympia

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Un « billet gratuit pour un sourire » en chiffres | Le blog de Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge