The Killers!! Je sais, je les ai déjà vu à Londres il y a tout juste un mois, mais quand on aime, on ne compte pas n’est-ce-pas…? Et les Killers, j’adôôôôôre… Alors en route pour le Zénith. En plus, à Paris, ils ont nettement moins la côte qu’outre-Manche, alors ça ne devrait pas être un défi trop difficile à remplir ce soir… Quoique, les défis difficiles, c’est
justement ce que j’aime bien… mais là, j’y vais pour le plaisir, juste pour le plaisir…

Arrivée parc de la Villette. Prends un peu le temps d’observer les allées et venues devant le Zénith. Pas mal de revendeurs au black en action. Un coup c’est « Cherche une place, cherche une place, qui vend des places ?… ». Après c’est « Vends des places, qui veut des places, tu cherches une place ?… » Bref, le petit manège habituel.

Pas mal de petits groupes de potes qui se tapent la discute avant d’entrer. J’entends parler anglais à côté de moi. Chic chic chic, des étrangers!! Ils sont toujours cool les étrangers, alors je m’incruste avec ma pancarte fétiche: « Cherche une place gratos en échange d’un sourire ». En fait, c’est des Canadiens. Ils sont trois, et attendent un ami. « Mais peut-être qu’il va rester coincé quelquepart votre copain, vous savez y a des grèves de métro aujourd’hui… ». « Non non, il arrive, on l’a eu au téléphone, il arrive… ». « Mais vous êtes sûrs, vous préféreriez pas passer le concert avec moi plutôt qu’avec votre pote ?? Allez, profitez-en, c’est une super opportunité… » Bon, ils sont très sympas, mais leur pote arrive comme prévu… « Allez, bon concert… », et j’aborde mon deuxième groupe.

Et eux en plus, ils ont un billet en trop!! Mais le titulaire du billet en question n’a pas trop l’air d’adhérer à mon concept… « Mais pourtant, c’est un super sourire que je vous
propose!! Et en plus, je souris pas souvent dans la vie, alors là, c’est une super affaire… ». Mais non. Et il négocie son billet sous mon nez avec un revendeur. « 30 euros… ».
« Non, 40. » « 35 euros … ». Allez, c’est vendu, et moi, je poursuis ma quête.


Troisième groupe dans mon collimateur. Deux mecs, une nana, l’air sympas.
« Bonsoir, vous auriez pas un ticket en trop par hasard ? ». Et hop, la pancarte magique. « Ben si justement, on en a un ». Cool, tout le monde a un billet en trop ce soir.
Mais le propriétaire du billet en question n’est pas encore arrivé. Du coup je prépare un peu le terrain. « Et il est sympa votre pote ? Et pourquoi il a un billet en trop ? Et il s’appelle comment ?  Mais il arrive bientôt ou pas ? » Alors Jocelyn, c’est son nom, il vient de sortir du métro, et c’est sa copine qui est malade et qui n’a pas pu venir… Le voilà qui arrive d’ailleurs avec un pull blanc. Et là, je lui laisse même pas le temps de dire bonjour à ses potes que je me précipite sur lui avec ma pancarte… Ouhlala, je m’emballe un peu trop quand même. Au premier abord il m’évite poliment et salue ses amis tranquilou. Mais le deuxième abord sera le bon. Je lui demande s’il veut bien me donner son billet en trop, et lui, direct: « Ben oui ». « J’ai pas envie de m’prendre la tête à le revendre », m’explique-t-il, tout simplement. Trop cool! Voilà une chasse au billet rondement menée. Trois sourires, quinze minutes, et c’est gagné!

Et hop, je m’engouffre dans le Zénith avec mes amis d’un soir, Mitch, Audrey, Clark, et bien sûr, mon généreux donateur Jocelyn, qui pour le coup aura même droit à une bierre gratuite… On prend le temps de papoter un peu, puis installation dans les gradins, des super places en plus. Moi qui aime pas me faire marcher sur les pieds dans la fosse je suis ravie. Et The Killers arrivent!!
Super musique, tous les tubes que j’aime, « Mr Brightside », « Somebody told me », « All these things that I’ve done », « When we were young », « Spaceman »… Bon, le son pourrait être mieux, mais je m’éclate quand même comme une dingue!! « I got soul but I’m not a soldier, I got soul but I’m not a soldier… » résonne encore dans mes oreilles à la sortie quand je prends congé de mes sympathiques compagnons de concert. Car c’est ça aussi le plaisir de mes chasses au billet gratos. Les rencontres.

France-Lituanie au Stade de France en version jaune-vert-rouge
Cali à la MAC de Créteil

4 commentaires pour “The Killers au Zénith”

  1. Bravo ! Beau concept… Super blog… Chouettes articles…
    Que du bonheur en fait !


    • Sarah

      Répondre

      Merci juju pour ton message et à très bientôt alors car j’ai plein de projets pour la suite avec ma pancarte…



Trackbacks/Pingbacks

  1.  Un « billet gratuit pour un sourire » en chiffres | Le blog de Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge