En plein cœur de l’Occitanie, le Tarn est une destination idéale pour un voyage nature et culture. Du massif de la montagne Noire aux rochers du Sidobre, de la somptueuse ville d’Albi à la charmante Castres, soyez prêt à vous espanter (de l’occitan espantar: ébahir, épater, impressionner)! Voilà six étapes à ne pas manquer lors d’un voyage dans le Tarn.

Visiter Albi, la plus belle ville du Tarn

Visiter Albi et la Cité épiscopale
Vue sur Albi et la Cité épiscopale

S’il n’y avait qu’un seul endroit à voir dans le Tarn, ce serait elle sans hésiter: la sublime Albi, surnommée la ville rouge pour la couleur des briques de son centre historique. Il faut prendre le temps de flâner dans ses ruelles médiévales flanquées de belles maisons traditionnelles.

Son joyau, c’est sa Cité épiscopale, classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. Elle se compose de la cathédrale Sainte-Cécile et du palais de la Berbie, qui abrite aujourd’hui le musée Toulouse-Lautrec.

La cathédrale Sainte-Cécile marque par son fort contraste entre son aspect extérieur, qui fait davantage penser à une forteresse, et son intérieur, richement décoré en teintes bleues et or. Les deux ne datent pas de la même époque. De style gothique méridional, la cathédrale a été construite entre 1282 et 1283, mais son intérieur est plus récent: il remonte à la Renaissance. L’objectif était de faire découvrir Dieu grâce à la beauté de l’Art.

Si vous avez le temps, essayez de suivre une visite guidée pour en apprendre davantage sur cet édifice exceptionnel. L’entrée dans la cathédrale est gratuite, mais il faut payer 5 euros pour aller dans le chœur.

Le deuxième site incontournable à visiter à Albi, c’est le musée Toulouse-Lautrec, également situé dans l’enceinte de la Cité épiscopale. Il rassemble la plus grande collection d’œuvres d’Henri de Toulouse-Lautrec, originaire d’Albi. Surtout connu pour ses affiches des cabarets parisiens comme le Moulin Rouge ou le Chat Noir, la carrière de ce peintre ne se limite pas qu’à cela, et la découverte de sa vie de bohème est passionnante. Superbes portraits des filles de joie et des danseuses de french cancan.

Après la visite du musée, profitez de la très belle vue sur le Tarn, Albi le pont Vieux depuis les terrasses du palais de la Berbie. Pour plus d’informations sur les tarifs et les jours d’ouverture, rendez-vous sur le site du musée.

Visiter Albi, la plus belle ville du Tarn

Où dormir à Albi

Pour trouver un hôtel à Albi, je peux vous recommander deux très bonnes adresses. La première, c’est l’hôtel Alchimy (environ 120 euros la chambre double), hyper bien situé en plein centre-ville et superbe décoration. Le restaurant de l’hôtel est aussi une bonne adresse pour manger et le bar sympa pour boire un cocktail à l’apéritif ou en fin de soirée.

La deuxième adresse, c’est la chambre d’hôte l’Autre Rives, à dix minutes à pied du centre-ville. Superbe demeure des années 30 rénovée avec beaucoup de cachet, piscine et espace spa avec salle de gym (inclus). L’accueil est irréprochable et le petit-déjeuner excellent avec des produits frais.

Où manger à Albi

Albi compte beaucoup de bonnes adresses de restaurants. Pour un repas plutôt haut de gamme, vous pouvez aller à l’Epicurien: décoration contemporaine, cuisine inventive et de qualité. Dans le même registre, vous pouvez essayer également l’Alchimy, que je mentionnais plus haut dans les hôtels. Sinon troisième bonne adresse, un peu moins cher que les deux précédentes: le Pont du Tarn, un tout nouveau restaurant, accueil chaleureux et plats savoureux.

Découvrir Ambialet et son spectaculaire panorama sur le Tarn

Vue sur Ambialet et la boucle du Tarn du haut de l’église romane

A une vingtaine de kilomètres d’Albi, Ambialet offre un spectaculaire panorama sur la vallée du Tarn. La spécificité du village est qu’il est construit sur une presqu’île coincée dans une boucle du Tarn. Il faut monter jusqu’à l’église romane pour avoir la plus belle vue. Ambialet est aussi une très bonne base pour ceux qui veulent faire une randonnée en canoë ou kayak sur le Tarn: renseignements auprès de la base de canoë kayak d’Ambialet. Par contre, attention à ne pas confondre: pour ceux qui veulent parcourir les gorges du Tarn, il faut savoir que celles-ci sont en fait situées dans le département voisin de la Lozère.

Où manger à proximité d’Ambialet

A Villeneuve-sur-Tarn, juste à côté d’Ambialet (10 minutes en voiture), se trouve un des restaurants que j’ai préféré lors de ce voyage: l’Hostellerie des Lauriers. Ce serait dommage de ne pas y faire une halte, vous ne serez pas déçus! Cuisine locale savoureuse et très beau cadre.

Balade à Castres sur les bords de l’Agoût

Les belles maisons en bois de Castres en bordure de l’Agoût

Castres n’est pas aussi belle qu’Albi, mais elle mérite tout de même le détour, pour le charme de son centre historique avec ses belles demeures en bois qui donnent directement sur l’Agoût, le fleuve qui traverse la ville. Elles sont particulièrement photogéniques, notamment en fin de journée avant le coucher du soleil.

Si vous avez l’occasion, allez à Castres le samedi matin, lorsque le marché bat son plein sur la place Jean-Jaurès. Vous aurez l’occasion de découvrir les spécialités locales comme les nougatines castraises ou la bougnette, une sorte de beignet à la poitrine de porc.

Castres est aussi la ville natale de Jean Jaurès, avec un musée qui y est consacré. Je n’ai pas eu le temps d’y aller, mais c’est une visite intéressante pour comprendre le parcours de ce célèbre homme politique, fondateur du journal l’Humanité. Pour les amateurs de musée, il y a aussi le musée Goya, avec des œuvres des grands maîtres espagnols du XIVe siècle à nos jours.

Où dormir à Castres

Une bonne adresse pour dormir à Castres, c’est le Grand Hôtel, idéalement situé sur les bords de l’Agoût (chambre double un peu en dessous de 100 euros). Demandez une chambre avec vue sur la rivière. S’il fait beau, petit-déjeuner sur la grande terrasse les pieds dans l’eau.

Où manger à Castres

Un peu caché dans une petite rue derrière l’Agoût, je vous conseille la Part des Anges, un restaurant de cuisine traditionnelle revisitée à la sauce contemporaine. Accueil convivial dans une jolie salle voutée avec un bon rapport qualité-prix.

La passerelle himalayenne de Mazamet

La passerelle himalayenne de Mazamet dans le Tarn

En plein cœur du massif de la montagne Noire, se trouve une curiosité unique en Occitanie: la passerelle himalayenne de Mazamet. Nommée ainsi en référence aux ponts vertigineux de cordes ou d’acier qui relient de manière précaire certains hauts sommets, celle de Mazamet est heureusement plus stable et bien sécurisée.

Mieux vaut tout de même ne pas être trop sujet au vertige, car elle est suspendue à 70m au-dessus de l’Arnette, qui coule en contre-bas. Elle relie Mazamet à Hautpoul, un petit village médiéval perché sur un piton rocheux. Infos sur la passerelle et les chemins de randonnée des environs sur le site de Mazamet.

Où manger à proximité de Mazamet

A une quinzaine de minutes de Mazamet (en voiture), nous avons déjeuné au Domaine de Bonnery, une jolie halte dans un parc bucolique avec des paons qui se pavanent sous les yeux des visiteurs. Cuisine locale savoureuse avec des portions assez copieuses!

La ferme des ânes d’Autan

A proximité de Mazamet, vous pouvez aller faire une visite à la ferme des ânes d’Autan, qui fabrique des savons et des cosmétiques bio au lait d’ânesse. Nous avons pu participer à un atelier de fabrication de savon avec mixage de la soude, des différentes huiles et du lait d’ânesse, qui présente de nombreuses vertus thérapeutiques pour la peau.

C’est une ferme qui respecte la vie des animaux. Les ânesses profitent de prairies en plein-air, les ânons sont laissés avec leur mère en exclusivité les trois premiers mois, le nombre des naissances est contrôlé pour assurer un devenir à chaque âne et la traite est effectuée manuellement. Vous pouvez commander leurs produits cosmétiques sur leur boutique en ligne.

Le Sidobre et ses roches suspendues

Le massif du Sidobre dans le Tarn
Le Peyro Clabado, rocher emblématique du Sidobre

Le Sidobre est un massif sauvage, d’une altitude moyenne de 650m, avec d’épaisses forêts émaillées de roches suspendues, sculptées par l’érosion. C’est un superbe terrain de jeu pour les amateurs de randonnée pédestre.

Un des points de départs les plus accessibles, c’est le lac du Merle, avec ses eaux calmes et limpides, parsemées de nénuphars et de rochers. De là, vous pouvez facilement accéder au Peyro Clabado, le rocher le plus photographié du Sidobre avec ses allures de champignon géant. C’est un colosse de granite de 800 tonnes qui repose en équilibre sur un frêle piédestal d’un mètre carré! Toutes les infos sur le site de tourisme Tarn.

Où manger dans le Sidobre

Pour ceux qui préfèrent une petite halte dans un restaurant gastronomique plutôt qu’une pause pique-nique en pleine nature, rendez-vous au Café de Paris à Brassac. Excellente cuisine locale avec des produits de saisons. En plus, le village de Brassac sur les bords de l’Agoût avec son vieux pont et son château mérite le détour.

Voyage dans le Tarn: carnet pratique

Y aller: en train, vous pouvez arriver à Albi ou à Castres en TER, avec une correspondance en général à Toulouse (en fonction bien sûr de votre lieu de départ). Vous pouvez effectuer une recherche sur le site de la SNCF. Si vous venez de loin et que vous préférez prendre l’avion, Toulouse est l’aéroport le plus proche. Vous pouvez comparer les prix des billets d’avion sur Skyscanner, Momondo ou Liligo.

Se déplacer: si vous n’avez pas votre propre voiture, je vous recommande fortement d’en louer une. Le Tarn est un département très rural difficile à parcourir sans être motorisé. Vous pouvez comparer les différentes offres sur Auto Europe , Rental Cars (avec ce lien, vous avez 4% de réduction avec le code rentalcars4) ou Avis.

Guide pratique: pour préparer votre voyage dans le Tarn, munissez-vous du Lonely Planet Lot, Aveyron et Vallée du Tarn. Vous y trouverez plein d’autres informations et bonnes adresses.

Hébergement: en dehors des trois adresses d’hôtels et chambres d’hôtes mentionnées dans cet article, vous pouvez faire une recherche plus large sur Booking avec un large choix d’établissements pour tous les budgets. Si vous prévoyez de rester une semaine ou plus dans le département et que vous préférez louer une maison, un appartement ou un gîte, regardez les offres sur Abritel.

J’ai réalisé ce séjour sur l’invitation de l’agence AirPur et l’office du tourisme du Tarn. Nous avons réalisé ce programme le temps d’un long week-end, avec 4 jours et 3 nuits sur place. C’est néanmoins un peu rapide: n’hésitez pas à prendre une semaine pour découvrir encore mieux le département et faire davantage d’activités nature comme de la randonnée ou du canoë-kayak.

Je vous invite à lire aussi les articles des autres blogueurs qui ont effectué ce voyage:

Les meilleures idées cadeaux pour voyageurs
Road trip en Albanie, de Tirana aux plages de la riviera

2 commentaires pour “Voyage dans le Tarn entre Albi, Castres et Ambialet”


    • Sarah

      Répondre

      Merci! Il faudra que je retourne à Toulouse à l’occasion d’un prochain voyage! Cela fait très longtemps que je n’y suis pas allée!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge