Dimanche 5 septembre.

Une belle après-midi ensoleillée à Moscou. Avec Emily, nous en profitons pour déjeuner tranquillement en terrasse, au McDo… Ah, je vous entends d’ici tiens… « Pfff…être en Russie et manger au McDo, c’est d’un triste… » Alors je vous dit juste que Moscou est une des villes les plus chères du monde. Impossible d’y manger au resto sans dépenser une fortune. Alors heureusement qu’il reste le McDo!! On écrit nos cartes postales tout en sirotant un Coca bien frais. Après une douzaine de jours à Saint-Petersburg et Moscou, on s’apprête à entamer notre grande traversée de la Russie. Tout à l’heure, on embarque à bord du transsibérien!! Enfin, presque…

Le transsibérien n’est pas un train unique, c’est le nom qu’on donne à tous les trains qui traversent la Russie. Certains rallient Moscou à Vladivostock en passant par Irkoutsk, d’autres ne font qu’une petite partie du trajet. Avec Emily, notre objectif, c’est d’aller jusqu’à Irkoustk, près du lac Baïkal, puis ensuite de passer en Mongolie. Mais on n’a pas envie de faire le trajet d’une traite. Découvrir la Russie depuis les fenêtres d’un train ne nous suffit pas. Pour l’instant, on n’a pas encore bien défini toutes les étapes où on veut s’arrêter (planifier à l’avance: impossible pour nous…). On sait juste que nos deux prochains stops seront Vladimir et Nijni-Novogorod, à seulement une poignée d’heures de Moscou.

C’est notre hôte couchsurfeur russe, Alex, qui nous a donné le tuyau. Pour aller à Vladimir, ça coûte beaucoup moins cher de prendre un Elektrichka qu’un train de la ligne transsibérien. Un Elektrichka n’étant autre… qu’un train de banlieue… Vladimir n’est qu’à 200km de Moscou (par rapport à la taille de la Russie, c’est la banlieue). Qu’à cela ne tienne. Le « vrai » transsibérien ça sera pour plus tard. On commence notre traversée de la Russie en train de banlieue!!

Et trois petites heures après avoir quitté Moscou, nous voilà arrivées en fin de soirée à Vladimir, ancienne capitale de la Russie au Moyen-Age. Nous sommes accueillies par Boris, artiste-peintre, qui nous installe dans sa chambre d’amis encombrée de toiles de peintures. Quant à l’Elektrichka, c’était… comme un train de banlieue quoi….On aurait presque pu se croire quelque part entre Paris et Mantes-la-Jolie.

Russie 2274

Mardi 7 septembre.

Après un bref séjour à Vladimir et une virée dans la très jolie ville de Souzdal (à ne pas rater avec ses magnifiques maisons en bois colorées, voir photo ci-dessus), c’est l’heure de reprendre la route vers l’Est. Prochaine étape: Nijni-Novgorod. Ahhh… le transsibérien enfin…? Ben non, toujours pas. Cette fois-ci, on prend le bus!! Sur cette portion de trajet, on a passé en revue toutes les possibilités, et c’est beaucoup moins cher que le train, alors tant pis, le transsibérien, ça sera pour plus tard..

Une poignée d’heures dans un vieux bus tout brinqueballant, rideaux roses brodés aux fenêtres, et nous voilà à Nijni-Novgorod. On s’installe chez Andrey, dans une barre soviétique à deux pas de la place Lénine (photo ci-dessous)

Notre objectif de la soirée: planifier notre trajet à travers la Russie. Fini de voyager au jour le jour un peu à l’aveuglette. Il faut qu’on réserve nos billets de train. Surtout que le temps commence à nous manquer. Notre visa russe expire le 19 septembre. On a pas mal traîné à Moscou et St-Petersburg, et maintenant il ne nous reste plus que douze petits jours pour traverser les 4.000 kilomètres qui nous séparent de la Mongolie. La difficulté, c’est qu’on a envie de faire pas mal d’arrêts le long du trajet. On fait des simulations dans tous les sens sur le site Real Russia . Un site internet à ne pas louper si vous voulez emprunter le transsibérien. Il permet d’acheter en ligne (moyennant une commission de 20% environ) tous ses billets. Pour ce qui nous concerne, notre objectif, c’est de repérer les trains qu’on veut prendre, noter toutes les références, puis demander à notre ami russe Andrey de nous écrire tout ça en cyrillique et d’aller acheter nos billets nous-mêmes à la gare. On a déjà eu affaire à pas mal de guichets de gares russes jusqu’à présent, et c’était toujours la galère pour acheter ne serait-ce qu’un aller-retour Moscou-St-Petersbourg. Jamais aucun guichetier ne parle le moindre mot d’anglais. On a souvent trouvé dans la queue un Russe ayant quelques notions prêt à nous aider, mais ça n’était jamais très facile.

Et pas moins de trois heures de sévère cogitation plus tard, on a enfin notre feuille de route!! Nijni-NovgorodIekaterinburgOmskNovossibirskIrkoutskOulan-Oude. Cinq étapes en tout. Budget total pour notre trajet Moscou-Oulan-Oude (dernière grosse ville avant la frontière Mongole): 6.000 roubles, soit environ 150 euros. A ce prix là, on est en troisième classe bien sûr (platzkart). Un wagon sans compartiment, avec des blocs de six couchettes les uns après les autres. Mais ce choix n’est pas qu’une question d’économie d’argent. Notre but, lors de ce voyage, c’est de rencontrer des gens, et c’est donc beaucoup mieux d’être en troisième classe avec tout le monde que claquemuré dans un compartiment.

Russie 2383

Mercredi 8 septembre

Génial!! On a tous nos billets de train!! Juste un petit quart d’heure au guichet de la gare de Nijni-Novgorod. La traduction en russe de tout notre trajet par Andrey était sans faute. On a eu tous les trains qu’on voulait. Fortes de notre maîtrise de l’alphabet cyrillique (indispensable pour voyager en indépendant en Russie), on vérifie avec attention chaque billet. La seule subtilité à intégrer c’est que tous les horaires sont indiqués en « heure de Moscou ». Il y a cinq fuseaux horaires différents jusqu’à la frontière Mongole (9 au total sur toute la Russie), mais tous les trains et les gares du pays sont calés sur l’horloge moscovite. Un détail à bien garder en tête tout au long du trajet si on ne veut pas s’emmêler les pinceaux.

On profite de cette belle journée ensoleillée pour découvrir Nijni-Novgorod, une ville très sympa sur les bords de la Volga. Les dômes colorés des églises orthodoxes surgissent de toutes parts au milieu du béton soviétique. C’est là aussi qu’on se fait notre dernier repas… au McDo… Et oui, c’est à Nijni-Novgorod que se trouve le McDo le plus à l’Est de la Russie!! Au-delà, on rentre dans une autre Russie, moins convertie au modèle capitaliste occidental. On s’apprête à quitter la partie européenne de la Russie pour rentrer dans sa partie asiatique. Demain, on embarque à bord du transsibérien!! A suivre: voyage en transsibérien à travers la Russie.

La traversée de la Russie en transsibérien: de l'Europe à l'Asie
Un billet gratuit en échange d'un sourire pour U2 à Moscou

15 commentaires pour “La traversée de la Russie en transsibérien: Prologue”

  1. Super 🙂
    Ca te revient à combien au final cette traversée ? Je songe à mon retour d’Australie à prendre le transsibérien !
    Toujours un plaisir de te suivre 🙂


  2. Je me suis mal exprimé sur le commentaire précédent,je veux dire au final ta traversée te coute vraiment 150 € environ ou ca a dépassé?


    • Sarah

      Répondre

      merci jeremy… tu as raison, le transib, c’est une bonne idée pour rentrer d’australie. non, la traversée de Oulan-Oude à Moscou, c’était vraiment 150 euros. après, à chaque train, on devait payer aussi un forfait « draps », mais c’était pas grand-chose… par contre, pour faire Oulan-Bator/Oulan-Oude, c’est-à-dire passer de la mongolie à la russie, je te conseille vivement de prendre le bus, ça coûte deux à trois fois moins cher!! 900 roubles contre 2500 si je me souviens bien… bon voyage!!


  3. Lucie

    Répondre

    Et bien tu vois je m’attendais à ce que ça coûte une fortune…. c’est cool! Mais ça n’a pas l’air simple c’est sûr pour les achats de billet..


  4. Emily Zanier

    Répondre

    La premiere photo corresponderait mieux a un article plus tard quand on a vraiment pris le train Moscou-Vladivostoc.
    Et tu as oublie de dire qu’on voulait acheter nos billets de transsiberien depuis le site russe mais que ni ta carte bleue ni la mienne n’etait acceptee, c’est pour ca que Andrey nous a tout ecrit en russe pour qu’on puisse les acheter a la gare.
    Sinon je corrige, le bus entre Oulan Oude et Oulan Bator, c’etait 1000 roubles contre 3000 en train (en 2eme classe, y’a pas de 3eme.)


    • Sarah

      Répondre

      oui tu as raison pour la photo, mais je ne savais pas laquelle mettre car on n’a malheureusement fait aucune photo ni dans l’elektrichka, ni dans le bus. et c’est vrai que pour l’achat des billets, je ne suis pas rentrée dans les détails car ça me semblait un peu long. et merci pour les prix oulan-oude oulan-bator, tu auras toujours une meilleure mémoire que moi…:-) bises et éclates toi bien en australie!!



  5. sallansonnet

    Répondre

    bonsoir ce message est à l’attention de Sarah , on est très intéréssé par ton voyage parce qu’on voudrais faire la même traversée cet été donc on aimerait savoir si c’est possible de communiquer avec toi par email ou téléphone pour avoir des renseignements sur les tarifs etc merci de ton attention . françois


  6. sallansonnet

    Répondre

    Bonsoir , nous aimerions savoir comment vous avez fait pour les visas , si vous les avez demandé sur place , juste avant d’aller dans le pays , ou depuis la France pour chaque pays avant de partir . Pour les vaccins les avez vous tous fait comme préconisés dans les revues , blogs , etc ou vous en avez pas fait , et si c’est le cas comment êtes vous rentrés dans le pays , si vous connaissez des astuces je suis preneur , en espérant de vos nouvelles prochainement qui nous aidera énormément merci beaucoup d’avance . François


Trackbacks/Pingbacks

  1.  Au Canada, un billet de train gratuit en échange d'un concert | Le blog de Sarah
  2.  Comment bien préparer son voyage en train Transsibérien Transmongolien
  3.  Le lac baikal en russie et découverte de l'île d'Olkhone
  4.  Le match: le transsibérien contre le train chinois
  5.  Train-train quotidien ? – La rubrique à Lulu
  6.  Comment bien préparer son voyage en train Transsibérien Transmongol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge