Envie d’un superbe road trip hors des sentiers battus? Je vous emmène au cœur de l’Ardenne, en Wallonie. Située au sud du pays, elle est ce qu’on appelle le “poumon vert” de la Belgique. Ses forêts et ses rivières sont un vrai paradis pour les amoureux de la nature. Et c’est une région riche en patrimoine culturel également.

L’Ardenne est un vaste massif, qui s’étend de la France jusqu’au parc naturel des Hautes Fagnes. Ici, il sera question de la province de Luxembourg en Wallonie. Nous allons suivre la vallée de la Sémois, avec notamment le château fort de Bouillon (photo ci-dessus) et le village de Chassepierre, pour finir en apothéose avec la sublime abbaye d’Orval, en plein pays gaumois. Un magnifique road trip à entreprendre, juste derrière la frontière française: vous pouvez suivre tout le trajet sur ma carte Google Map ci-dessous.

1/ Les méandres de la vallée de la Sémois

Point de vue du Tombeau du Géant sur la Sémois

La vallée de la Sémois dessine de superbes méandres sauvages et encaissés, à travers une région boisée et escarpée. De beaux points de vue en hauteur permettent de profiter de ces paysages bucoliques. Un des plus connus, c’est celui du Tombeau du Géant, à environ deux kilomètres du village de Botassart.

Vue sur la Sémois et le village de Frahan depuis Rochehaut

L’autre point de vue sur la Sémois à ne pas manquer c’est celui de Rochehaut. La vue en contrebas sur le village de Frahan, lové dans un méandre, est vraiment superbe.

2/ Micro-aventure en Ardenne: Packraft sur la Sémois

Pour découvrir au plus près la vallée de la Sémois, rien de mieux que d’avoir l’occasion de la parcourir au fil de l’eau. Il y a pas mal de sites qui permettent de louer un canoë ou un kayak, mais je vous propose de tester une activité plus originale et super sympa à faire: une journée de packraft sur la Sémois.

Le packraft, c’est un canoë gonflable et très léger qu’on peut transporter dans un sac-à-dos. Le principe, c’est de faire une randonnée à pied le matin, avec le packraft dans le sac-à-dos. Puis après une pause pique-nique au bord de l’eau, on gonfle le canoë, et c’est parti pour la descente sur la rivière à la force des bras!

J’ai vraiment adoré cette activité. Elle permet de vivre une micro-aventure complète, en faisant marcher les jambes le matin puis les bras l’après-midi. Le dépaysement en pleine nature est total et on a la satisfaction de partir et de revenir à son point de départ sans avoir eu recours à un autre moyen de transport que sa propre force physique.

Pour une idée précise de l’ensemble de l’aventure, voilà les traces exactes fournies par ma montre GPS: près de 7km en randonnée à pied à l’aller, et 11,5km de packraft sur la Sémois pour le retour. J’en profite pour vous recommander l’usage d’une telle montre si vous aimez les voyages sportifs. C’est vraiment top d’avoir des informations précises sur l’itinéraire parcouru, la distance effectuée, la vitesse moyenne, la fréquence cardiaque… A lire: mon test de la montre GPS Polar Vantage M2.

Infos et réservations auprès de Cairn Outdoor. Cette micro-aventure sur la Sémois n’est pas possible l’été car le niveau d’eau est trop faible mais de nombreuses autres options sont proposées.

3/ Le château fort de Bouillon

Perché sur une crête au cœur d’un méandre de la Sémois, le château fort de Bouillon est la plus grande forteresse de Belgique. Il faut franchir pas moins de trois ponts-levis pour atteindre la partie centrale du château. Avec ses remparts vertigineux, ses tours de guet, ses oubliettes, sa salle de torture et ses escaliers sombres taillés dans la pierre, c’est vraiment l’archétype du château fort militaire.

Son châtelain le plus célèbre est Godefroy de Bouillon, qui au XIème siècle, mena la première croisade vers Jérusalem.

Ne manquez pas le spectacle de fauconnerie dans la cour d’honneur, qui a lieu plusieurs fois par jour (horaires en fonction des saisons). Infos pratiques pour préparer la visite sur le site du château de Bouillon.

Point de vue sur Bouillon depuis le belvédère de Bouillon

Avant, ou après la visite du château, prenez le temps de monter aux différends points de vue panoramiques sur Bouillon: le point de vue de la Ramonette, ainsi que le belvédère de Bouillon.

4/ Le village de Chassepierre

Sur les bords de la Sémois, Chassepierre est l’un des plus beaux villages de Wallonie. Lors de votre balade, vous pourrez découvrir le “Trou des fées”: un réseau de galeries souterraines ouvertes à la visite en accès libre. Tous les ans au mois d’août, le village s’anime dans une ambiance très conviviale pour le festival international des arts de la rue.

Avec Chassepierre, vous entrez dans une sous-région de Wallonie qui s’appelle la Gaume. Alors qu’en Ardenne on parle le wallon, en Gaume, on parle le lorrain. Située tout au sud de la Belgique, on l’appelle la “petite Provence belge”. Il fait plus doux qu’ailleurs dans le pays et les Gaumois sont réputés bons vivants et de nature joviale.

5/ L’abbaye d’Orval

L’abbaye d’Orval est un site exceptionnel, idéal pour finir en beauté ce voyage à travers la Wallonie. Elle est célèbre pour brasser la bière d’Orval, réputée pour être l’une des meilleures bières de Belgique. En fait, ce sont trois abbayes d’époque différentes qui coexistent aujourd’hui. La nouvelle, édifiée au début du XXème siècle de style Art déco ne se visite pas, mais elle est suffisamment imposante pour être vue. C’est possible d’y accéder seulement si on y fait une retraite.

Les deux autres, de style gothique et cistercienne sont en ruine et on peut librement se promener à travers. C’est une visite fabuleuse et pleine de charme. J’ai eu un vrai coup de cœur pour l’endroit, avec la nature qui reprend ses droits au milieu des ruines et les mélange d’architecture de différentes époques. Les lieux dégagent une superbe atmosphère propre à la méditation et à la contemplation.

Un petit espace musée explique la fabrication de la bière d’Orval, ainsi que les différents types de fromages fabriqués à l’abbaye. La bière fait partie du cercle restreint des bières trappistes, c’est -à-dire des bières qui sont produites par des moines dans des abbayes. Il n’y a pas d’espace de dégustation à l’intérieur, mais il est possible d’en acheter à la boutique de souvenirs à la sortie. Pour goûter à la bière et au fromage, je vous conseille la brasserie située juste devant l’abbaye: A l’Ange Gardien. C’est un des rares endroits où vous pouvez goûter “l’Orval vert”, une déclinaison plus légère de la bière d’Orval, normalement uniquement produite pour les moines et les retraitants.

6/ Randonnée sur le GR des abbayes trappistes

J’ai fait ce voyage en voiture, mais il y a une partie que j’ai effectuée à pied: c’est le dernier tronçon du sentier de Grande Randonnée (GR) des abbayes trappistes, qui va de Martué à l’abbaye d’Orval (15km). Pour être honnête, ce n’est pas la plus belle partie de ce sentier, mais c’est déjà un bon aperçu et cela donne envie d’en faire une plus grande section.

Ce GR vous emmène à travers la Wallonie d’abbaye en abbaye, à la découverte des bières trappistes de Chimay, Rochefort et Orval. Il fait 290km au total, découpé en deux tronçons: Chimay-Rochefort (174km) et Rochefort-Orval (116km). Informations sur le parcours sur le site de Wallonie Belgique Tourisme.

Carnet d’adresses Vallée de la Sémois et Gaume

A Alle-sur-Semois : l’Hostellerie Le Charme de la Sémois

Une super adresse pour dormir et manger à l’entrée de la vallée de la Sémois, c’est l’Hostellerie Le Charme de la Sémois. Les chambres sont modernes et tout confort, avec terrasse privative donnant sur la Sémois et baignoire spa. L’été, une piscine extérieure chauffée est disponible. Le restaurant gastronomique sert une cuisine raffinée et délicieuse.

A Bouillon : l’Hôtel La Ferronière et Bom Food and Drinks

Pour dormir à Bouillon, je vous conseille l’hôtel familial La Ferronnière, sur les hauteurs de la ville avec une jolie vue sur le château fort. C’est aussi un excellent restaurant, mais il était fermé lors de mon séjour. Pour manger en centre-ville, sur les bords de la Sémois, vous avez le Bom Food and Drinks. Le cadre est très agréable et super cocktails! Par contre attention aux prix sur l’addition.

En Gaume : les Chambres du Chat, la Forgerie et le Chameleux

Pour profiter d’un sens de l’hospitalité typiquement gaumois, je vous conseille la maison d’hôte Les Chambres du Chat, à Sainte-Cécile. Vous y serez très bien accueillis par Julie et Mathieu. N’hésitez pas à demander à goûter l’apéritif local, le maitrank, obtenu par macération dans du vin blanc d’une plante qui s’appelle l’aspérule odorante.

Juste à côté des Chambres du Chat (à 200m), vous pouvez diner à La Forgerie, un excellent restaurant local avec un très bon rapport qualité-prix. Les frites maison sont délicieuses!

Pour finir, ne manquez pas d’essayer Le Chameleux, une très sympathique auberge de campagne, située sur le tracé du GR des abbayes trappistes, près de Florenville. A tester: la succulente truite meunière.


Comment y aller: pour voyager à travers la vallée de la Sémois et la Gaume, vous aurez besoin d’une voiture. C’est tout proche de la France et à moins de trois heures de route de Paris. Pour ma part, ce séjour s’est inscrit dans le cadre d’un road trip de six jours à travers la Wallonie: trois jours pour découvrir la vallée de la Meuse, avec Namur et Dinant, puis trois jours pour la vallée de la Sémois et la Gaume. Rendez-vous sur le site celui de Wallonie Belgique Tourisme pour plus d’informations et préparer votre voyage.

A lire aussi: je vous invite à consulter l’ensemble de mes articles de voyage en Belgique, notamment ceux sur Que faire à Namur et environs et Que faire à Dinant et environs. Si vous avez des conseils pour des lieux à découvrir en Belgique, n’hésitez pas à les indiquer en commentaire.


Ce voyage a été réalisé en duo avec Adeline du blog Voyagesetc et en partenariat avec Wallonie Belgique Tourisme. Je n’en reste pas moins libre du contenu et des opinions de cet article.

Que faire, que voir à Dinant, dans la vallée de la Meuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge