conseils-voyage-en-islande

L’Islande est un pays qui fait rêver, et c’est à juste titre! Difficile de trouver ailleurs dans le monde telle concentration de paysages grandioses et spectaculaires. L’Islande, c’est la nature à l’état brut, un mélange détonnant entre le feu et la glace: on y trouve près de 300 volcans, et les glaciers recouvrent 11% de son territoire. J’y suis allée à trois reprises: deux fois en été en mode sac-à-dos, camping et budget très réduit, et une autre fois en automne en mode hôtel, location de voiture et budget intermédiaire.
Un voyage en Islande, ça demande un peu de préparation, compte-tenu des spécificités particulières de ce pays, des conditions climatiques et des difficultés d’accès de certains sites. C’est aussi un des pays les plus chers d’Europe, alors il faut trouver quelques astuces si on veut profiter de son voyage sans se ruiner (à lire aussi: comment voyager moins cher en Islande). Forte de mon expérience, voilà mes conseils pour un voyage en Islande. Si vous préférez passer par une agence pour organiser votre voyage, je vous recommande de regarder les offres de Guide to Iceland ou Evaneos.

sarak islande

Quand aller en Islande?

A mon avis, c’est la première question à se poser en préparant un voyage en Islande: quelle saison choisir? Car que ce soit l’été, l’hiver, ou les saisons intermédiaires printemps-automne, ce ne sera pas du tout le même voyage!

Voyager en Islande en été

voyage-islande-ete
Avantages. C’est la meilleure saison pour profiter des paysages et marcher en pleine nature car c’est à ce moment là qu’on a la météo la plus favorable et les journées sont très longues (au printemps aussi). Attention néanmoins: il peut faire très froid à l’intérieur des terres, et même en plein mois d’août il y a des chutes de neiges. Un proverbe islandais dit qu’on peut avoir les quatre saisons en une seule journée, alors mieux vaut être équipé et prévoyant (les deux photos ci-dessus ont été prises en plein mois d’août).
Inconvénients. C’est la saison la plus touristique, il y a beaucoup de monde et les prix sont plus chers. Pour économiser sur l’hébergement, mieux vaut prévoir une tente et faire du camping (entre 10 et 15 euros par personne et par nuit au camping). A lire, mes interrogations après mon voyage en Islande l’été 2016: Faut-il encore aller en Islande?

Voyager en Islande en automne

Avantages. C’est la basse saison et on peut profiter de promotions intéressantes, que ce soit sur les billets d’avion ou sur les nuits d’hôtel. On peut voir des aurores boréales (en hiver aussi): c’est un spectacle à ne pas manquer. Il y a beaucoup moins de touristes et on peut rencontrer plus facilement des Islandais. En fin d’après-midi, quand il fait nuit, on peut profiter des nombreux bains et sources chaudes: c’est justement l’endroit idéal pour rencontrer des islandais.
Inconvénients. Les journées sont très courtes. En novembre, le soleil se lève vers 9/10h et se couche vers 16/17h. Par contre, s’il fait beau, la lumière est magnifique car le soleil est bas dans le ciel toute la journée.  Attention à la météo: il peut faire très froid et le vent est redoutable. Ne pas se fier aux températures réelles, mais aux températures ressenties: avec le vent un 0°C peut être équivalent à -10/-15 en ressenti.

Hiver. Je n’ai jamais voyagé en Islande à cette période. Les paysages d’hiver sont sublimes et les aurores boréales également, mais pour le coup, là il faut vraiment être équipé avec du matériel polaire. Mieux vaut aussi prévoir un budget conséquent car les activités d’hiver sont chères, et c’est difficile de circuler dans le pays, donc il vaut mieux prendre des tours organisés par des agences. Pour plus d’infos sur cette saison, allez lire l’article de Carnets de Traverse: Road trip en Islande: guide spécial hiver.

Printemps. Pareil, je n’ai pas d’expérience pour cette saison. Le mois de juin doit être une très bonne période néanmoins: jours très longs, bonne météo, et c’est juste avant le rush touristique de juillet/août, donc les prix sont encore abordables et il n’y a pas encore trop de monde.

Comment aller en Islande?

L’Islande étant une île dans l’océan Atlantique à mi-chemin entre l’Amérique et l’Europe, il n’y guère d’autres solutions que l’avion pour y aller. Les deux compagnies islandaises Icelandair et Wow Air (low-cost) font régulièrement des promotions hors-saison et on peut trouver des billets d’avion pas cher si on cherche bien, notamment sur le moteur de recherche Kayak. Il faut compter à peu près 300 euros l’aller-retour, mais on peut trouver des promo aux environs des 200 euros.
C’est aussi une bonne idée de découvrir l’Islande en escale de quelques jours lors d’un voyage entre l’Europe et l’Amérique du Nord. L’aéroport de Keflavik, à côté de Reykjavik, est devenu un gros hub aérien entre les deux continents et les compagnies islandaises proposent des tarifs vraiment intéressants pour les vols transatlantiques.

Comment se déplacer en Islande?

Le moyen idéal, c’est de louer une voiture (attention en hiver, car la conduite peut être difficile et les routes impraticables). La plupart des sites à voir sont en pleine nature, et c’est dommage de devoir prendre des tours organisés en bus: les prix sont assez chers et on a peu de temps pour découvrir chaque endroit. En novembre, j’ai trouvé une voiture à 24 euros/jour sur internet en dernière minute en arrivant à l’aéroport. Evitez d’en prendre une aux comptoirs de location de voiture à l’aéroport: c’est trois fois plus cher!
Par contre, en juillet-août, les tarifs sont beaucoup plus chers. Pour les voyageurs en solo ou ceux qui ne veulent/peuvent pas conduire, on peut acheter des forfaits de bus sur la route circulaire qui fait le tour de l’Islande (environ 300 euros pour faire le tour) ou bien des bus 4×4 qui traversent l’Islande par l’intérieur à travers les highlands. On peut s’arrêter quand on veut dans les villes étapes et reprendre le bus quelques jours plus tard. C’est la formule que j’ai choisi à deux reprises, en 2006 et en 2016 pour faire le tour de l’Islande: toutes les infos sur le site de Reykjavik Excursions. A lire: mon interview sur le blog Un pied dans les nuages sur voyager en Islande en bus.




Quel moyen d’hébergement?

islande-camping

En été, le meilleur moyen pour ne pas trop dépenser d’argent, c’est le camping (entre 10 et 15 euros par nuit et par personne). Il y en a beaucoup dans toute l’Islande et ils sont bien équipés (par contre, il faut souvent payer en plus pour la douche). Prévoir une bonne tente et un duvet très chaud! Par contre, pour ceux qui ont l’habitude de voyager en utilisant le site d’hébergement gratuit chez l’habitant couchsurfing, il faut savoir que c’est très peu développé en Islande et que vous avez peu de chances de trouver un hôte qui va vous accueillir. Si vous préférez dormir à l’hôtel, il vaut mieux réserver le plus à l’avance possible, car en été il n’y a aucune promotion de dernière minute et les hôtels affichent très vite complet. Pour ma part, j’ai l’habitude de réserver mes hôtels sur Booking: c’est là que je trouve les meilleurs prix. Si vous cherchez plutôt une auberge de jeunesse, regardez sur Hostelworld. Sinon il y a une liste complète d’hébergements sur Guide to Iceland.

Autre solution: beaucoup d’écoles et résidences universitaires se transforment en résidences hôtelières l’été: Hotels Edda.

En dehors de l’été, il fait vraiment trop froid pour dormir sous la tente et les campings sont fermés de toutes manières. Heureusement, les hôtels sont moins chers.

Pour Reykjavik, le camping est situé à l’est de la ville. Il est un peu excentré, mais il est juste à côté de la super piscine de Laugardalslaug, avec ses bassins olympiques intérieur et extérieur, ses hot tubes de 38 à 44 degrés et un hammam. L’endroit idéal pour se détendre après une journée de visite. Sinon, je peux vous recommander un bon hôtel pas (trop) cher à Reykjavik: Ok Hotel. Très bien situé en centre-ville, j’ai beaucoup aimé sa décoration islandaise typique et son bon rapport qualité-prix (j’ai payé 45 euros la nuit au mois de novembre- par contre, attention, en août c’est entre 150 et 200 euros).

Comment voir des aurores boréales en Islande?

aurore-boreale-islande

La période idéale pour voir des aurores boréales en Islande, c’est d’octobre à mars, mais en fait, on peut en voir dès la fin du mois d’août, quand il fait suffisamment nuit. Beaucoup d’agences organisent des tours organisés. C’est la meilleure solution si vous n’avez pas de voiture et si vous préférez être encadrés par des professionnels. Pour ma part, j’ai privilégié l’option de partir à la « chasse aux aurores boréales » en individuel. C’est peut-être plus difficile pour en voir, mais plus aventurier et nettement plus fun.
La possibilité de voir des aurores boréales dépend de trois facteurs principaux: l’activité solaire, la météo et la pollution lumineuse. Les aurores boréales sont des phénomènes lumineux produits par des éruption solaires. C’est donc le premier paramètre à vérifier pour voir des aurores boréales. Le plus simple, c’est de télécharger une application comme Aurora Fsct, qui donne les prévisions d’activité solaire: on la mesure avec l’indice Kp, qui va de 1 à 10. A Kp3, on peut commencer à voir de légères aurores boréales. Le mieux, c’est à partir de 5. Si c’est encore plus, l’activité solaire est très forte!

islande-aurore-boreale-application

Après, il faut également que la météo soit bonne et que le ciel soit dégagé. S’il y a trop de nuages, impossible de voir des aurores boréales. Enfin, le troisième paramètre, c’est la pollution lumineuse: mieux vaut donc s’éloigner des grandes villes. Quand ces trois paramètres sont réunis, il faut regarder en temps réel sur l’application Aurora Fsct l’étendue du périmètre de visibilité des aurores boréales. Quand le point rouge (nous) est au milieu de la grande zone verte (cf photo ci-dessus), sortez dehors!! C’est le moment! Les flux de lumière verte vont et viennent au fur et à mesure de la nuit. Il faut donc être attentif, et surtout pouvoir attendre dans un endroit à l’abri et chauffé. Prévoir des vêtements très chauds car la nuit il fait très froid et le vent peut être redoutable! Penser aussi à quelques snacks et boissons pour patienter entre deux aurores…
Plus d’infos pour voir des aurores boréales sur le blog Au Sud du Pole Nord.

voir-aurore-boreale-islande

Pour prendre de bonnes photos des aurores boréales, il faut avoir un pied car il faut prendre des pauses longues (15/20 secondes). Le mieux c’est d’avoir un réflex, se mettre en mode manuel avec mise au point sur l’infini (on peut la faire sur la lune si elle est visible), et régler sur 800 ISO. J’ai eu la chance de voir ces aurores boréales avec un ami photographe qui m’a bien conseillé (Asiatrek). Sinon, vous pouvez lire de bons conseils sur le blog de Madame oreille.

A faire en Islande: trekking sur glacier et snorkeling

L’Islande est un gigantesque terrain de jeu naturel propice pour tester des activités exceptionnelles qu’on n’a jamais eu l’occasion de faire ailleurs… Pour ma part, j’ai fait du trekking sur glacier à Skaftafell, sur le Svinafellsjökull, qui fait partie du plus grand glacier islandais, le Vatnajökull. Equipés avec crampons, harnais, casque et piolet, on part à la découverte du glacier. C’est une super aventure qui permet de découvrir le relief escarpé de ce monstre de glace, les crevasses et, s’il y en a (car ça peut varier tous les ans) des grottes de glace. Si vous avez envie de tenter l’expérience, je vous recommande vraiment la formule de 4h et non de 2h, car on met du temps à s’équiper et à commencer à marcher sur le glacier.

trekking-glacier-skaftafell

Une autre activité exceptionnelle, c’est le snorkeling à Silfra, la fissure qui sépare les deux continents, Amérique et Europe. C’est un site de plongée unique avec des eaux cristallines où l’on peut avoir une visibilité sur 40 à 50m. Quand on voit la couleur grise de l’eau à la surface, on n’imagine pas à quel point elle peut être bleue et translucide en-dessous. Par contre attention, l’eau est à 2 ou 3°C, donc c’est glacial! Comme équipement, on peut choisir entre un dry-suit, qui permet de rester au sec, et un wet-suit, qui réchauffe un peu, mais où on a quand même très froid. Sans hésitation, j’ai opté pour le dry-suit! On est relativement bien protégé, mais on a quand même l’eau froide au contact du visage et qui pénètre dans les gants et un peu au niveau de la tête et du cou. Le snorkeling en lui-même ne dure que trente minutes, mais on est content de sortir de l’eau à ce moment là car on ne sent plus vraiment ni ses mains ni sa bouche… En tout cas, c’est une expérience hors du commun qu’on n’oublie pas!

Snorkeling à Silfra en Islande. crédit photo: Adventure Vikings

Snorkeling à Silfra en Islande. crédit photo: Adventure Vikings

Pour réserver des activités de ce genre, vous pouvez regarder sur le site de Guide to Iceland (avec qui je suis passé pour ces deux activités), et qui propose aussi des circuits organisés en Islande, des autotours en individuels, des excursions à la journée, etc.

 

A boire et à manger en Islande

L’Islande n’est pas un pays réputé pour sa gastronomie, et la plupart des restaurants servent des classiques burgers et fish & chips. Il y a tout de même quelques spécialités à tester comme le hareng, l’agneau ou les poissons séchés comme le harofiskur ou le bitafiskur. Par contre, j’avoue que j’ai eu un peu du mal avec le poisson séché. ….
Niveau boissons, il faut tester les bières islandaises comme la Viking, la Gull ou Boli. Il y a aussi l’alcool local: le brenninvin, une eau de vie de pomme-de-terre parfumée au carvi, une plante aromatique. A 37,5°C d’alcool, les Islandais la surnomment « svarti dauði », c’est-à-dire la « mort noire »… Une vraie boisson de viking! Mieux vaut ne pas avoir le gosier trop sensible. En tout cas, ça réchauffe!

A voir, à faire à Reykjavik

islande-visiter-reykjavik

Reykjavik mérite qu’on s’y arrête deux-trois jours. On ne vient pas en Islande pour profiter des villes, mais c’est une capitale qui a beaucoup de charme et d’originalité. C’est presque un village et on peut facilement la visiter à pied. J’ai eu un vrai coup de coeur pour toutes ses maisons colorées et ses fresques de street-art.

A voir: la cathédrale de Reykjavik (Hallgrimskirkja), construite par l’architecte Guðjón Samúelsson, le front de mer avec la sculpture Sun Voyager réalisée par Árnason, et le palais des Congrès, la Harpa, avec son architecture futuriste. Une visite insolite à faire: le musée du pénis, qui possède une collection de 217 phallus représentant tous les mammifères d’Islande. On y trouve même des phallus d’elfes et autres êtres étranges de la culture islandaise. Trois homo sapiens ont promis de faire don de leurs propres attributs après leur mort.

reykjavik-musee-penis

Deux bonnes adresses à recommander à Reykjavik:

-Le K-Bar, un restaurant/bar situé juste en-dessous de l’Ok Hotel (Laugavegur 74), cité précédemment. A essayer: le Fish & chips.
-Le Lebowski bar (Laugavegur 20), avec une super déco rétro à l’américaine. Très bon hamburger.

A voir, à faire dans les environs de Reykjavik

Le Blue Lagoon, c’est un incontournable. Situé à proximité de l’aéroport de Keflavik, c’est soit le premier endroit où l’on va, soit le dernier, avant de prendre l’avion. C’est un peu cher (40 euros l’entrée), mais se baigner dans ce lagon d’eau chaude au milieu des champs de lave est une super expérience. On peut aussi boire un coup au bar tout en se baignant. Mieux vaut venir avec ses tongs et sa serviette, sinon c’est en supplément. Il y a une consigne pour laisser ses bagages si on est chemin de/vers l’aéroport. Attention en été: réservation obligatoire à l’avance car c’est complet!

islande-blue-lagoon
Le Cercle d’Or: ce sont les trois sites les plus visités d’Islande, en raison de leur proximité avec Reykjavik. Il s’agit du parc national de Þingvellir, de la cascade Gullfoss, et de Geysir. On peut voir les trois en une journée avec un circuit organisé.

Les sources thermales de Laugarvatn Fontana. C’est une alternative moins chère que le Blue Lagoon (20 euros) pour expérimenter le bain dans les sources chaudes d’Islande. Le cadre est moins grandiose, et c’est aménagé de manière moins naturelle. L’ambiance est sympa et on y rencontre plus d’Islandais qu’au Blue Lagoon. Si vous passez deux ou trois jours à Reykjavik, je trouve que ça vaut le coup de faire les deux.

Une randonnée exceptionnelle en Islande: le Laukavegur

islande-trek-laukavegur

Le Laukavegur, c’est une des plus belles randonnées à faire en Islande. C’est un itinéraire balisé de 55 kilomètres, qui relie le Landmannalaugar à Þórsmörk. Chaque année en juillet s’y déroule un ultramarathon que les meilleurs réalisent en cinq heures, mais pour un marcheur normal qui veut profiter des paysages et qui porte un lourd sac-à-dos, c’est quatre à cinq jours de marche. On traverse des glaciers, des champs de lave, des déserts de cendre noire et des prairies toutes vertes. Sur le site du Landmannalaugar on peut se baigner dans les sources chaudes naturelles (c’est gratuit!).

Conseils: c’est une randonnée pour laquelle il faut être vraiment bien équipé, car même l’été il fait froid et la météo est très changeante et imprévisible. Les indispensables: un sur-pantalon étanche pour protéger de la pluie, des gants et des vêtements bien chauds et imperméables. Il faut à plusieurs reprises traverser des rivières à gué, donc je conseille vivement d’avoir des bâtons de marche pour ne pas être déséquilibré par le courant, et il faut des sandales de marche pour éviter de mouiller ses chaussures de randonnée. Par contre, attendez-vous à voir du monde sur les sentiers: c’est la randonnée la plus populaire d’Islande.

L’Islande, c’est un peu l’eldorado pour les amateurs de randonnée. Sur ce lien, vous pouvez consulter une liste de treks et voyages en Islande organisés par des agences de voyage aventure.

5 autres endroits à ne pas manquer en Islande

Le lac glaciaire de Jökulsárlón. On y voit des blocs de glace qui se détachent du front du glacier Vatnajökull, dérivent sur le lac, puis rejoignent la mer. Un des plus beaux endroits d’Islande!

Les chutes Dettifoss, situées au nord de l’Islande sont les plus puissantes d’Europe. D’une hauteur de 44 mètres, c’est super impressionnant!

La région du lac Mývatn. Situé près du volcan Krafla, au nord-est de l’Islande, c’est aussi un des lieux les plus visités d’Islande, pour ses particularités géologiques et sa flore sauvage (c’est le plus important lieu de rassemblement de canards en Europe). Il faut aller découvrir la zone géothermique de Hverir, un endroit hallucinant avec des sources d’eau chaude bouillonnantes, des fumerolles et des odeurs de souffre. On se croirait vraiment sur une autre planète! Attention en tout cas de bien rester sur les chemins balisés, au risque de se brûler ou tomber dans une flaque de magma volcanique.

La péninsule de Snæfellsnes. Située au Nord-ouest de Reykjavik, on la surnomme « l’Islande miniature », car on y trouve un peu de tous les sites qu’on peut voir en Islande: volcans, glaciers et fjords. On y trouve aussi de jolis villages de pêcheurs comme Arnarstapi presque au bout de la péninsule. Le volcan Snæfellsjökull est un des plus célèbres d’Islande en raison du célèbre roman de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, car c’est là qu’on y trouve le passage vers l’intérieur de la terre.

Les îles Vestmann: à lire, mon article coup de coeur pour les îles Vestmann, qui sont situées au sud de l’Islande.

Quelques infos insolites sur l’Islande pour finir:

  • Il faut se doucher tout nu à la piscine avant d’aller se baigner, et il y a souvent un(e) surveillante qui vérifie qu’on se savonne bien les endroits importants.
  • Les Islandais ont des drôles de prénom. Il suffit d’aller faire un tour sur Tinder et on tombe sur des prénoms masculins comme Gudlaugur, Greipur, Thor ou Dagbjartur.  Pour les prénoms féminins, c’est Sigildur, Gudrun ou Ranildur…
  • L’eau chaude dans la salle de bain sent le souffre. Ca fait bizarre au début, mais c’est bon pour la peau!
  • Beaucoup d’islandais croient aux elfes, trolls et autres fées mystérieuses et il y a même une école des Elfes à Reykjavik où l’on peut décrocher un diplôme en “études et recherches sur les elfes et autres peuples invisibles”.
  • Les chevaux islandais sont les plus « mignons » du monde… Tout petits, on en croise beaucoup sur les bords des routes islandaises. Avec leur fine crinière et leur beaux yeux, j’aurais presque pu tomber amoureuse…

chevaux-islandais

Note: j'ai réalisé deux voyages en Islande en individuel en été 2006 et été 2016, et le 
troisième sur l'invitation de Kayak en novembre 2015. Nous avons été sept blogueurs 
européens (Just Travelous pour l'Allemagne, Trucos Viajeros pour l'Espagne, 
The Well-Travelled Postcard pour l'Angleterre...) à voyager quelques jours en Islande 
pour sélectionner des bons plans pour nos lecteurs. 
Merci à Asiatrek pour ses photos et ses conseils.

 




Article suivant

Voyager sur Saudi Airlines: retour d'expérience

Article précédent

Carnet de voyage en Istrie, la Toscane de la Croatie

38 commentaires pour “Tous mes conseils pour un voyage en Islande”

  1. Bonjour Sarah,

    Bonne année !

    Ton article est super complet, merci. Tu as beaucoup d’expérience pour cette destination, moi je ne demande qu’à la découvrir.
    Ça m’a l’air vraiment être un beau pays. Les aurores boréales ça doit vraiment être impressionnant. Le musée du pénis, c’est vraiment étonnant ce genre de visite !
    Merci de m’avoir fait rêver !
    Rattana Articles récents..Découverte d’un petit bout de CorseMy Profile


  2. Woah! Ça fait vraiment très envie ! Je rêve de visiter l’Islande depuis longtemps, lire cet article ne m’aide pas à résister à la tentation de vider mon compte en banque ! Les « balades » dans les paysages surréalistes, j’avais déjà vu en photo, mais le Blue Lagoon, je découvre et je note ! Merci pour ce moment de voyage !


  3. Merci pour tous ces conseils et cet article très complet 🙂 J’ai lu beaucoup d’article sur l’Islande mais j’avoue que celui-ci est vraiment parfait et les photos donnent vraiment envie de voyager…En tous cas tu m’as fait voyager 🙂 Je rêve de voir des aurores boréales depuis toujours et j’imagine que ça laisse un magnifique souvenir. Bonne continuation 🙂




  4. Blue Lagun, les aurores boréales, voilà un voyage à faire à tout prix. Après mon voyage en Australie au printemps, j’espère pouvoir prévoir l’Islande. Merci pour ces précieux conseils.


  5. Adrien

    Répondre

    Bonjour et merci pour ce super article et pour ce blog en général tout est bien expliqué .
    L Islande m inspire j aimerais trop y allez mais seul je ne suis pas assez fougueux. bref Bravo !


  6. Cynthia Fortin, CPA, CMA

    Répondre

    J’ai bien pris note de tes excellents conseils. J’ai vraiment hâte à faire ce voyage en juin. Je travaille l’itinéraire de 17 jours. Merci encore.


  7. De L’Islande je ne connais que Reykjavik car l’an dernier j’y suis resté 3jrs avant de me rendre au Groenland. Ville très intéressante.Très bons conseils pratiques. Les aurores boréales ? J’ai eu la chance d’en voir et de les photographier encore cette année en Laponie avec un hybride et non un réflex que je trouve trop encombrant


  8. Sarah, je découvre ton blog par hasard, et cela doit faire deux heures que je parcours tes différentes aventures! J’adore voyager moi même et ne me lasse pas de tout ce que tu racontes… Tes photos sont magnifiques, et tes commentaires bien intéressants! Continue!



  9. Je me prépare actuellement pour un éventuel voyage en Islande, merci de tous tes conseils ! J’ai si hâte de découvrir ces belles régions 🙂


  10. Jonathan

    Répondre

    Hello,
    L’Islande est un pays vraiment magnifique. D’ailleurs, je compte y passer mes prochaines vacances cet été. J’ai trouvé pas mal de conseils pour organiser mon congé grâce à ton article. Pour ce qui est du budget, certes il serait élevé durant la saison estivale, mais j’ai déjà sondé les conseillers de ce magazine conso https://www.realisezvosprojets.sofinco.fr/loisirs/ afin de m’aider pour le financement. Je pense que tout devrait bien se passer, enfin croisons les doigts quand même ! Je ne manquerai pas de te faire part de mes impressions par la suite. 🙂


  11. Merci pour ce blog !
    J’ai hâte d’y être (juillet-Aout durant 3 semaines) !!!
    Merci pour tous tes bons conseils. 🙂


  12. Nickel pour l’article miss Sarah, comme tjrs !

    Nous on est en train de finir le tour par la route circulaire et je prends donc note et confirmation pour la péninsule de Snæfellsnes. J’hésitais pour ces 2 derniers jours.

    Je confirme en tout cas le bon plan du mois de juin : vols encore abordables (ai payé le mien 240, 15j avant pour la dernière quinzaine de juin par Wow dont 68€ de bagage soute), pas de nuit, climat OK (entre 9 et 14 en général) qui permet sans soucis le camping, pas trop de monde encore même si du coup il est préférable de profiter des longues journées pour visites les gros sites tot ou tard dans la journée. Bref même avec un enfant en bas âge (5 ans) tout s est passé nickel !

    Si j avais pu y aller un tout petit peu plus tôt pour faire baisse la note exorbitante de la loc voiture (attention aux assurances inutiles et au rachat de franchise éventuellement inclus avec votre CB) je n aurais pas hésité !

    A dispo si certains campeurs/parents veulent des news hyper fraîches !


  13. Salut Sarah,
    j aimerai te remercie car j ai toujours rêver d aller en Iceland pour c est fameux lagon chaud, est ce que qu il excite des forfait pour la semaine ? tu n en parle pas ?.
    Tu ne parles pas des autres hébergement non plus tel que de vivre chez l habitant, ou les hôtel les moins cher, ce que je n est pas encore réussi a trouver mais je cherche encore.
    j aimerai y aller cette été au mois de d août;



  14. Bonjour,

    Merci pour votre site, il nous a beaucoup aidé à préparer notre voyage en Islande (aout 2016).
    Nous avons également fais un blog à notre retour pour raconter nos aventures… Et pour aider les prochaines personnes qui souhaitent se rendre en islande !
    N’hésitez pas à le visiter : http://www.islanderoadtrip.fr

    Nous avons effectué un tour en commençant par le sud, à bord d’un van (Kukucampers).
    Au programme :
    Premier jour : Arrivé à l’aéroport, récupération du van, le bluelagoon etait complet et camping à Grindavik.
    Second jour : Nous avons commencé par le cercle d’or (Thingvellir, geysir, gulfoss)
    Jour 3 : Se baigner dans les sources chaudes d’Hveragerdi,
    Jour 4 : La route du sud (les chutes de Seljalandsfoss et Skogafoss, les piscines naturelles, l’avion abandonné, le musée Eyjafjallajokull…).
    Puis les glaciers de Skaftafell en jour 5 (marche sur le glacier).
    Jour 6 : Un passage par les les fjords de l’est : arrêt à Egilsstadir et cascade de Hengifoss.
    Jour 7 : Ensuite la région du lac Myvatn (bains, Dimmuborgir, Krafla, Dettifoss).
    Jour 8 : excursion pour voir les baleines à Husavik (3 baleines et des oiseaux observés).
    Ensuite gros voyage pour arriver sur la péninsule ouest Snaefellsnes ou nous passerons la journée 9 (sous la pluie).
    Journée 10 : Passage à Reykjavík pour les souvenirs 🙂
    Dernier jour : On part de bonne heure, alors camping à Hafnarfjordur pour rendre la voiture le matin et départ de l’aéroport.

    A bientot, merci



  15. ducono

    Répondre

    bonjour
    je veux partir 7 jours début juin
    va falloir s organiser car on ne verra pas tout….


  16. Salut sarah, tes photos sont magnifiques!
    J’ai pour objectif d’y aller, et de voir des aurores boréales. En as tu vue? Et le froid est-il vraiment supportable? merci pour tes réponses!


  17. Super Article^^Il y a tellement de belles choses à faire et à voir en Islande! Vu que tu n’as pas testé encore en hiver, je te conseille d’y retourner en 44 (mieux pour la sécurité) et d’en prendre plein la vue pour une 4eme fois 😉
    A+
    Mr Puffin Articles récents..Trail sur l’HafnarfjallMy Profile


  18. Merci pour ton article 🙂 J’ai préparé mon voyage en Islande d’Aout/Septembre 2016 avec tes conseils et je ne peux que recommander cette destination. Bonnes fêtes de fin d’année



  19. Harmony

    Répondre

    Bonjour Sarah,
    Un grand merci pour ces informations précieuses et les belles photos à admirer. Déjà allée en Islande il y a ….un peu plus de trente ans…. je prépare un prochain voyage, cette destination étant restée dans mon coeur depuis que j’ai découvert ce pays.
    J’ai eu un très grand plaisir à lire tes lignes!


  20. Nous sommes allés 2 semaines en Islande en 2013 et que je vois la quantité de blogs comme celui-ci qui partagent une expérience complètement différente, je me dis qu’un mois ne serait pas de trop pour vraiment approfondir le sujet 🙂 J’ai complètement loupé la grotte de glace, je suis officiellement jaloux 🙂


  21. Bonjour Sarah,

    Merci pour ces superbes infos ! L’Islande a vraiment l’air magnifique et vos photos donnent vraiment envie d’y aller faire un tour ! article très intéressant



  22. morin

    Répondre

    Bonjour Sarah
    Est ce qu’on peut faire la randonnée Landmannalaugar / Porsmork avec des enfants 14 et 10 ans au mois d’août ( Bons marcheurs). Merci


    • Sarah

      Répondre

      Bonjour,
      pour cette randonnée, ça me semble un peu difficile à faire avec des enfants même s’ils sont bon marcheurs. Ca fait quand même 3 ou 4 jours de marche et il faut pouvoir porter les affaires, notamment tentes, duvets et nourriture… Vous pouvez par contre faire des randonnées à la journée, au départ de Landmanalaugar ou Porsmork et revenir dormir au même endroit.


  23. Sonia

    Répondre

    Bonjour et merci pour ce site génial.
    Nous partons en couple la dernière semaine de septembre et la 1ère d’octobre pour 10 jours. Pensez-vous que le temps nous permettra (si nous louons un 4*4) de faire le cercle d’or en toute autonomie mais également de faire le tour de l’île. Pourriez-vous m’indiquer ce qui selon vous serait le meilleur itinéraire à cette période? Merci


    • Sarah

      Répondre

      Bonjour, merci pour votre retour. En fait, je pense que vous n’avez pas besoin de louer un 4×4. Le cercle d’or et la route qui fait le tour de l’île sont très pratiquables pour des voitures classiques et toutes les voitures islandaises sont équipées de pneus neige. Pour l’itinéraire, c’est assez facile: il suffait de fair ele cercle d’or qui est juste à la sortie de Reykajavik, et ensuite de prendre la route circulaire. C’est bien de commencer par le Sud car c’est là où il y a les sites les plus spectaculaires. EN tout cas, pour cette période, je pense que vous n’aurez pas trop de problèmes particuliers. J’ai un ami qui a fait le tour de l’Islande en novembre avec une voiture normale et il n’a pas eu de souci. Par contre, en cas de grosses intempéries, il faut rester bien au chaud 😉 Bon voyage!


Trackbacks/Pingbacks

  1.  Mes 30 destinations rêvées - Blog de voyage - Mymyroadtrip
  2.  Quand le foot fait voyager avec l'aventure de l'Islande à l'Euro
  3.  Travail de scénarisation: partie 1 – Mon Journal de Bord
  4.  L’Islande en une semaine, quelques sites à ne pas rater ! | Voyageons Autrement
  5.  Voyage en Islande : comment bien préparer son séjour ! | Une Expérience unique en tour du monde
  6.  14 conseils et astuces pour voyager moins cher en Islande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge